GODELLO

Dans les années 1970, le godello était sur le point de disparaître. Et voilà qu’aujourd’hui, il produit sans doute les plus beaux blancs d’Espagne et particulièrement au domaine de Rafael Palacios, le frère d’Alvaro. Les plus belles expressions de ce cépage sont à Valdeorras.

Son origine n’est pas connue mais il provient probablement des berges du Río Sill en Galice. Un lien de parentage avec le verdejo de dão qui est identique au gouveio qui est lui-même identique au godello (Jancis Robinson et. al.).

C’est un cépage précoce susceptible à l’oïdium et au botrytisme mais moins au mildiou. Même si en matière d’encépagement, il reste loin derrière l’albariño, iI le remplace aisément en termes de qualité. Il est plus productif que l’albariño et s’épanouit dans des climats secs. La fermentation en barrique peut lui ajouter un surcroît d’intérêt il se marie mieux avec le chêne que l’albariño. Les meilleurs Godellos ont une richesse, une  élégance et une minéralité étonnantes. Il peut être travaillé en monocépage ou en assemblage avec le loureiro, l’albariño et le treixadura. Il est connu sous le nom de verdello à Monterrei et est la principale variété blanche à Bierzo.

On en recensait 1 153 hectares en 2008 mais certainement plus aujourd’hui compte tenu de l’engouement des producteurs et des consommateurs pour les vins de ce cépage.

Photo
SOURCE: flickr.com

 

Photo
RAFAEL PALACIOS  (SOURCE: the drinkbusiness.com)

LE GODELLO VU PAR RAFAEL PALACIOS

ORIGINE DE LA VARIÉTÉ GODELLO

L’origine de la variété remonte à l’époque de la colonisation romaine et selon les dernières recherches, elle semble être le résultat de l’introgression[1] génétique du matériel apporté par les colonisateurs romains, sur des vignes sauvages sélectionnées par les populations primitives de la péninsule Nord-ouest. Godello fait partie des premières variétés citées dans les documents historiques

Dont les plus anciens remontent au XVIIIe siècle, lorsque selon les documents de l’époque, elle occupait 33% de la superficie viticole de Valdeorras. Durant  l’Exposition nationale du vin de 1877, cette variété fut mentionnée  comme étant cultivée à Ourense et Lugo. Le ministère du Développement (1911) la  recense également dans les provinces d’Ourense et de Lugo.    Pacottet (1928) en parlait comme l’une des variétés blanches galiciennes les plus importantes. Plus tard, Marcilla (1942) a décrit le Godello comme la variété blanche la plus importante de Valdeorras. Le godello  est également cité par Hidalgo et Candela (1971), Hidalgo (1980) et Iglesias (1987). Plus récemment, le godello apparaît dans la Liste des variétés du monde préparée par Elleweldt et publiée en 1988, comme une variété espagnole à laquelle cet auteur attribue également les synonymes de Berdello et Ojo de Gallo. Le godello est une variété qui produit des vins blancs de caractère atlantique et sa culture à Valdeorras, est située sur les pentes et les plaines de la rivière Sil, la vallée du Larouco et la vallée de Bibei,  qui sont des sous-zones exceptionnelles reconnues dans l’appellation d’origine . Il est également sous les noms d’Agudillo, Berdello, Ojo de Gallo et Verdelho[2]. Actuellement, c’est la variété la plus importante de la dénomination d’origine Valdeorras, bien qu’elle soit également présente dans d’autres D.O. comme Monterrei et Bierzo principalement. Elle  développe ses meilleures qualités dans les pentes supérieures de la vallée et dans les zones élevées comme O Bolo, où une température et une humidité relative modérée pendant la maturation, assurent un excellent équilibre sucre / acidité et un potentiel aromatique intense et différencié puisqu’il s’agit d’une variété avec un caractère aromatique discret, mais qui exprime très bien le caractère géoclimatique de la région dans laquelle elle est cultivée. Beaucoup considèrent que la culture du godello a été responsable de la grande avancée qualitative qui a eu lieu ces dernières années dans le vignoble galicien. Je pense certainement que c’est pare qu’il est bien adapté à la façade  Atlantique fraîche comme les autres variétés galiciennes, mais il possède un plus grand volume de bouche  ce qui en fait  un  vin de « gastronomie » idéal.

[1]L’introgression est un terme de la génétique désignant le transfert d’un gène d’une espèce au pool génétique d’une autre après une hybridation suivie de rétrocroisements répétés avec l’une des espèces parentes. Un tel processus aboutit à un être très proche de l’original d’un point de vue génétique, mais disposant de certaines séquences d’ADN émanant de l’autre espèce parente. NDT.

[2]Les analyses ADN montrent que le godello, le gouveio et le gouveio roxo sont identiques. Le gouveio roxo étant une mutation de la couleur du gouveio. Le verdelho du Dão  est identique  au gouveio donc au godello.  Le verdelho de Madère et d’Australie est diffèrent génétiquement du gouveio et du godello. 

Photo

 

DESCRIPTION AMPÉLOGRAPHIQUE DE LA VARIÉTÉ

Variété est de vigueur moyenne à élevée.  D’autre part, c’est une variété qui pousse très rapidement quand les printemps sont pluvieux, mais qui supporte bien les mois d’été secs. Il est  de germination et maturation précoce, parfois trop rapide à des températures élevées.

Taille et conduite de la vigne : ce n’est pas une variété excessivement vigoureuse, mais la taille en  cordon est recommandée car la taille guyot produit de nombreuses grappes qui, pendant la saison sèche d’été peinent à se développer  et mûrir. Il est conseillé d’enrouler  la canopée sur des treillis en raison de la fragilité de la végétation dans les périodes  venteuses au moment de la floraison, ce qui cause de gros dégâts à la plante, principalement en altitude. Il y a peu de godello en « gobelet », et il est fortement recommandé de maintenir la canopée d’une manière ou d’une autre. « 

Feuille : Forte pilosité cotonneuse, avec une coloration anthocyanique tranchante. La forme de la feuille est pentagonale, penta lobulée avec des sinus latéraux profonds de «doigt de gant», un sinus pétiolaire ouvert, en forme de «V» et sur la face inférieure et  une faible pilosité.

Grappe, raisin et graine :

Les grappes sont petites (190 grammes), coniques, et moyennement compactes. Les pépins de raisin sont petits, avec une section circulaire et un profil elliptique.

Photo

La peau est dure mais fine, vert jaunâtre, avec beaucoup de pigmentation, des taches de rousseur et qui acquiert une couleur dorée lors de la maturation si elle est exposée au soleil et à des températures élevées. La pulpe est dure, de couleur verte, très vasculaire, juteuse et charnue, sans saveur particulière, avec un arôme intense particulier et persistant de pomme et de kiwi. Les graines ont une taille intermédiaire, avec un poids moyen de 0,0239 gramme. Le temps de germination est de 4 à 5 jours après la date de référence et la maturation est de 2 à 3 semaines après la date de référence (les dates de référence sont obtenues à partir de la variété chasselas). Il a un taux de fertilité élevé, avec un certain nombre d’inflorescences[1] par branche autour de 1,6 et la première inflorescence apparaît dans le 2e-3e bourgeon, bien que plus tard de nombreux facteurs influencent négativement la nouaison[2]. Il est très sensible à l’oïdium, avec une sensibilité modérée au mildiou et à l’excoria et peu sensible aux botrytisme. Il résiste mal au froid et à l’exposition directe au soleil qui  produit des brûlures sur la peau des baies qui  provoquent l’oxydation des moûts. Il présente une faible production et un faible rendement en moût et c’est la raison  pour lesquelles il était proche de disparaître.

[1]Mode de groupement des fleurs d’une plante (ex. en grappes, en ombelles…). NDT.

[2]Transformation de l’ovaire de la fleur en fruit. NDT.

Photo

CARACTÉRISTIQUES ŒNOLOGIQUES DE LA VARIÉTÉ GODELLO ​

Le godello est considérée comme une variété à fort potentiel œnologique. Cette variété fournit des vins de cépages au pH bas, en raison de la bonne relation qui existe entre l’acide tartrique / acide malique et l’acide tartrique / potassium ce  qui facilite également la préservation du vin contre les micro-organismes. Cette variété se caractérise par des valeurs élevées d’acide tartrique et de faibles niveaux d’acide malique. Il a également de faibles valeurs  en principaux cations de salification, qui sont le potassium et le calcium, ce qui signifie que l’acidité n’est pas perdue tout au long du processus d’élaboration du vin. En ce qui concerne le degré alcoolique, la variété godello atteint une bonne maturation, ce qui tend à fournir des vins de taux alcooliques  moyens ou élevés. Les vins issus de raisins Godello, sont fins et délicats, ont un profil aromatique très complexe mais moins marqué que pour certains  autres cépages blancs, même si, les arômes d’agrumes et de fruits sont généralement assez distinctifs. Il produit des  vins à forte  minéralité, avec des touches herbacées et des arômes floraux subtils  comme l’anis et le fenouil.

Photo

CARACTÉRISTIQUES SENSORIELLES DES VINS DE GODELLO

Phase visuelle:  les moûts avant la fermentation sont de couleur vert foncé, qui lorsqu’ils sont transformés en vin offrent une couleur jaune caractéristique avec un rebord verdâtre, très stable dans le temps, évoluant vers des nuances de couleur légèrement paille.

Phase olfactive: Les vins godello ont une intensité aromatique moyenne et une personnalité variétale marquée, montrant une meilleure expression après la première année d’évolution en bouteille. Ils possèdent des arômes et des saveurs  d’agrumes, de fruits tropicaux, de poires  accompagnés de nuances de type végétal; buis, thym, Laurier et de subtiles nuances florales; fleurs roses, blanches et Valériane. Au fil du temps en bouteille, les arômes se fondent et deviennent complexes, avec des nuances  de thiol [1] qui apparaissent. La petite taille des raisins, ainsi que leur forme elliptique, fait que la surface de la peau par rapport au volume de moût est très élevée, favorisant ainsi le transfert par macération de substances aromatiques variétales, lors de l’étape d’extraction du moût.

Phase gustative: ce sont des vins qui expriment très bien la minéralité du sol et ils sont  glycériques et onctueux. Lorsque la maturation optimale est atteinte, les vins godello ont une acidité bien équilibrée avec l’alcool. De par leur composition phénolique, ce sont des vins structurés, avec une finale amère très caractéristique de la variété et ce sont  des vins de grande longueur en bouche et avec une finale aromatique et fruitée. Ils s’améliorent nettement à partir de la deuxième année de mise en bouteilles lorsqu’une partie du fruit primaire  est perdue, mais ils gagnent en complexité et en expression. Ce sont des vins intéressants pour l’élevage sur lies, où leur caractère se stabilise et gagne en onctuosité et en volume. Ce sont aussi des vins qui ont une grande affinité  avec les fûts de chêne, grâce à leur acidité et leur bonne structure.

[1]Alcool dont l’un des atomes d’oxygène a été remplacé par un atome de soufre.