YEONGDONG North Chungcheong Province

Pour lutter contre la production excessive de raisins, le gouvernement coréen a proposé aux agriculteurs un autre moyen d’utiliser les fruits. Cette décision a été prise lorsque le pays a vu des raisins importés de pays comme le Chili à des prix moins chers attirer les consommateurs locaux du début au milieu des années 2000.

Le gouvernement a désigné le comté Yeongdong comme district phare pour les raisins et le vin en 2005 et a aidé les agriculteurs à mettre en place des installations de vinification depuis 2008. Dès lors, la majorité des viticulteurs ont commencé à élaborer, embouteiller et étiqueter leurs propres vins, tandis que certains viticulteurs produisent chez eux de petites quantités de leurs propres boissons alcoolisées avec les raisins depuis des décennies. Actuellement, dans le comté, 42 établissements vinicoles de petite taille et un grand établissement vinicole de style société produisent du vin.

Grâce au développement des compétences viticoles en Corée, le comté compte également de nombreux établissements d’enseignement et centres de recherche différents pour étudier comment créer une croissance durable pour l’industrie du vin dans la région. De nombreux fils et filles de vignerons suivent des cours à l’Université U1, située à Yeongdong. Les étudiants peuvent étudier la vinification avant d’aller à l’étranger et d’apprendre d’autres pays producteurs de vin.

Pour promouvoir le vin local à travers le pays par le biais de plus grands magasins de détail, le comté s’est associé à la chaine de distribution Lotte Chilsung Beverage l’année dernière. Les raisins de Yeongdong sont utilisés pour fabriquer le vin Majuang de l’entreprise, qui a été introduit pour la première fois en 1977 et qui représente une production d’environ 300 000 bouteilles soit 70% de la production du pays.

Les principaux cépages plantés sont pour les rouges le Campbell Early, le Kyoho, le Sheridan et le muscat Bailey A et pour les blancs, le cheongsu, le cheongporang (deux cépages fréquemment cités dans la littérature  coréenne mais absents des principaux catalogues des cépages)  ou  shine muscat.

Les viticulteurs locaux ont bien sûr essayé des cépages internationaux ou expérimenté différentes manières de former les vignes, inspirés par des agriculteurs de pays connus pour leur vin mais sans grand succès pour l’instant.

Le sol sont très fertiles, ce qui ne donne aucune raison aux vignes d’approfondir leurs racines pour se nourrir, et il est donc difficile pour les vignes de survivre aux rigueurs de l’hiver.

La plupart des vins produits dans la région sont élaborés avec du Campbell Early, un cépage qui produit du vin rouge. Certains blancs fabriqués avec des variétés appelées cheongsu, cheongporang ou muscat brillant sont également disponibles, mais ne sont pas aussi largement disponibles que les vins rouges.

La variété rouge Campbell Early particulière est connue pour son fort parfum sucré que de nombreux habitants connaissent déjà. Localement, les raisins utilisés pour faire du vin sont la même variété de raisin qui est couramment vendue pour la consommation  de table, une pratique peu courante dans les pays producteurs de vin plus célèbres.

L’odeur familière et le goût sucré ont permis à ceux qui ne boivent pas souvent de vin de penser que la consommation de vin n’est pas si étrangère aux goûts auxquels ils sont habitués.

Sinabro, une petite cave, a adopté un savoir-faire utilisé dans le nord de l’Italie pour faire du vin. Il fait sécher des raisins Campbell Early pour obtenir une concentration des saveurs plus importante. Alors que la méthode italienne consiste à récolter les raisins puis à les sécher, les vignerons locaux les gardent les raisins sur les vignes pour les sécher. Constatant des ventes stables, même le fils et la belle-fille du fermier sont de plus en plus intéressés à participer au processus de vinification. Ils envisagent d’aller en Allemagne pour en savoir plus sur la fabrication du vin blanc, car leur domaine viticole est l’un des rares connus pour ses vins blancs.

La cave a récemment reçu une distinction pour son nouveau vin mousseux lors de l’Asia Wine Trophy, un événement qui évaluait les vins disponibles en Corée. Le couple de viticulteurs a déclaré qu’il chercherait désormais des moyens de fabriquer du vin mousseux à un prix plus abordable. Ils espèrent offrir le vin pour environ 4,5 Euros, un prix impressionnant car de nombreux vins locaux varient entre 14,5 Euros et 21,5 Euros, certains vins haut de gamme se vendant environ 36 Euros.