DEHESA PEÑALBA PAGO

L’APPELLATION

L’appellation Dehesa Peñalba est réservée au vin rouge produit au domaine de Vizar qui se situe sur les rives de la Douro à Vilabañez dans la province de Valladolid.

HISTOIRE

Dehesa Peñalba est depuis longtemps un site recherché par les évêques, les marquis et autres nobles, qui ont vu le potentiel de ce terrain sur les rives du Duero depuis l’Antiquité.

De nombreuses sources écrites et bibliographiques attestent de la longue histoire de la ville de Peñalba de Duero et des localités qui en relèvent, ainsi que de la culture de la vigne et de ses fins commerciales ou des obligations contractées à l’égard des seigneurs féodaux sous forme de dîmes de moût provenant de ces terres.

Au XIVe siècle, le «Libro Becerro de las Behetrías de Castilla» («Livre des villes libres de Castille») a été compilé sur ordre de Pedro I de Castille, énumérant les différents comtés et les villes libres qui composaient le Royaume de Castille. Il énumère les différentes villes régies par le système de «ville libre», leur statut juridique, les droits économiques du roi et les droits des seigneurs. Plusieurs copies manuscrites subsistent et la Chancellerie royale de Valladolid détient l’une des plus anciennes.

Au sein de la principauté de Valladolid (le «Merindad del Infantado de Valladolid» ou, en espagnol archaïque, «Merindat del infantazgo de vallit»), figurent Villabáñez («Villa hanes») et Peñalba (ci-après «Peñalva»).

«En 1751, la ville de Villabáñez relevait de trois juridictions dans le district administratif de Portillo, dans la province de Madrid: elle était gouvernée par le “Cabildo” (conseil) de la Cathédrale de Valladolid et par la marquise de Camarasa et le marquis de Revilla, tous deux domiciliés à Valladolid. À cette époque, la municipalité de Villabáñez comptait 11 423 parcelles ou obradas [ancienne mesure agricole], dont 600 étaient des vignobles, soit 1 200 aranzadas [autre mesure agricole ancienne]… »

«La municipalité de Peñalba de Duero se composait de 1 923 obradas de terres, dont 560 champs non irrigués, 6 prairies (dont 4 communes), 7 planches de plantation (communes), 500 terrains de montagne plantés de chênes et chênes verts, 650 vignobles à Dehesa de Peñalba la Verde… »

Bien que plusieurs dénominations différentes soient utilisées dans les documents historiques — «Dehesa», «La Dehesa», «Dehesa de Peñalba» et «Peñalba La Verde», elles font toutes référence au même lieu, connu sous le nom de Dehesa Peñalba depuis 30 ans. Cela montre également que, dans ce contexte, le terme «Dehesa» est un toponyme et n’a rien à voir avec le bétail (le mot espagnol «dehesa» fait référence à une forme traditionnelle d’élevage sur des terres pauvres ou non agricoles).

En 1995, la décision a été prise de relancer la culture et de planter une sélection de variétés de vigne à cycle de croissance moyen à long, et un établissement de vinification a été construit et doté de la technologie la plus avancée. Le potentiel du raisin peut ainsi être pleinement exploité et transformé en vins de renommée internationale.

CLIMAT SOLS

La zone géographique définie présente des caractéristiques topographiques, pédologiques et climatiques propres. Ces caractéristiques sont uniformes dans l’ensemble de la zone et, comme nous l’expliquerons ci-dessous, la différencient des zones environnantes. La zone est traditionnellement connue sous le nom de pago: une étendue de terrain ininterrompue, traditionnellement utilisée pour la culture des vignes, avec un sol et des caractéristiques microclimatiques qui la distinguent des zones environnantes. La nature unique d’un pago est généralement façonnée par des éléments physiques qui l’entourent, tels que les rivières, les plaines, les bois, etc., qui contribuent à créer les conditions spécifiques. Dans cette zone délimitée, plusieurs facteurs se conjuguent:

  1. Le fleuve Duero a déterminé la topographie collinaire delarégion, en formant diverses structures grâce à l’érosion et à la sédimentation, y compris les terrasses-plaines, sur lesquelles se déposent une grande quantité de matières (principalement sable et gravier) et le fond de la vallée. En conséquence, la zone délimitée est une zone de campagne en pente douce (avec une pente constante inférieure à 5 %) reposant sur le fond de la vallée et entourée de deux plateaux plus élevés (la zone délimitée se situe à une altitude de 720 m et les plateaux entre 800 et 840 m, avec une déclivité de 5 à 15 %) qui délimitent la zone tant au nord qu’au sud. Le fleuve Duero borde également la zone au nord. La zone située au-delà du fleuve reste connue sous le nom de Dehesa Peñalba, mais à mesure que l’inclinaison devient plus forte (sur les pentes menant aux plateaux et aux plaines elles-mêmes), le terrain ne convient plus à la viticulture. Au sud, elle est bordée par une forêt de pins. Ces deux éléments – les plateaux et la forêt de pins – ont un effet tampon, protégeant la zone des conditions météorologiques défavorables.
  2. La zone délimitée est située sur une terrasse de terres constituée d’alluvions fluviaux graveleux, avec une couche superficielle sableuse sur un socle de calcaire marneux. Le sol se distingue par ses cailloux, son gravier et une teneur moyenne en sable de 78 %, par rapport aux sols moins sablonneux (environ 60 %) des zones situées à l’ouest et aux sols plus riches en argile avec des dépôts de marne et de calcaire sur les plateaux et sur les pentes qui y mènent, où la pente est plus forte.

En conséquence, la zone délimitée offre une couche arable sèche et sableuse ayant des propriétés de filtrage: une zone de terre chaude mais dotée d’une base fraîche et de réserves d’eau saines. Ce sol est pauvre en matière organique et en nutriments.

  1. Comme les éléments qui entourent la zone ont un effet tampon, celle-ci est quelque peu protégée des conditions défavorables telles que des températures extrêmes, un faible taux d’humidité, des vents violents, etc. En conséquence, la région a son propre microclimat, avec des températures plus douces (moyenne annuelle de 12 °C, soit environ un demi-degré de plus que la zone environnante), en particulier au printemps et en automne. Elle est bien exposée aux vents (orientation ouest-est) et est exempte de gelées plus longtemps que la zone environnante (206 jours par an par rapport à 200).

En résumé, la zone délimitée appelée Dehesa Peñalba est située dans un bassin hydrographique situé en fond de vallée, où le sol est plane et les terres homogènes. Son orientation nord-ouest/sud-ouest est idéale pour la viticulture et le sol peut être qualifié de chaud et de pauvre compte tenu du niveau élevé de sable et d’éléments grossiers (cailloux et graviers). Ces derniers rendent le sol très perméable et capable de réfléchir les rayons du soleil; la zone est protégée par deux plaines de calcaire marneux situées au nord et au sud, qui la protègent et l’entourent grâce à la différence d’altitude. La zone délimitée est également influencée par la forêt de pins qui borde ses frontières au sud et à l’ouest, tandis que le fleuve Duero longe ses frontières septentrionales et orientales. Il ressort d’une analyse de l’environnement physique que la zone délimitée appelée Dehesa Peñalba est un site clairement défini, présentant des conditions pédoclimatiques spécifiques et uniformes qui le distinguent des zones environnantes. C’est le résultat de processus de formation géomorphologiques, lithologiques et orographiques et de la présence de barrières naturelles telles qu’un fleuve, des bois, des pentes et des plateaux.

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

L’aire géographique de l’AOP «Dehesa Peñalba» est située dans la commune de Villabáñez (Valladolid). Il s’agit d’une étendue de terres continue couvrant 91,4287 hectares, définie par les références ci-après du système d’identification des parcelles agricoles (SIPA).

— Parcelas [parcelles] 5 121, 5 122, 5 123, 5 124 et 5 125, et recinto [lot] 3 de la parcelle 9 003 (canal d’irrigation), tous dans le polígono [polygone] 6 de la municipalité.

Les vins de l’AOP «Dehesa Peñalba» doivent être élaborés et vieillis dans la zone délimitée ci-dessus.

CÉPAGES PRINCIPAUX

Cabernet Sauvignon

Merlot
Syrah
Tempranillo

RENDEMENTS

Vins rouges jeunes: 8 000 kilogrammes de raisins par hectare Vins rouges jeunes: ou 57,60 hectolitres par hectare

Vins rouges vieillis : 6 000 kilogrammes de raisins par hectare Vins rouges vieillis ou 43,20 hectolitres par hectare

CARACTÉRISTIQUES VITICOLES ET ŒNOLOGIQUES

  1. Pratiques œnologiques essentielles
    Pratique culturale
    Les vignes sont palissées.
    Les vignes présentent une densité minimale à la plantation de 2000 pieds à l’hectare.
  2. Pratique œnologique spécifique

Conditions de vinification Vins rouges jeunes:

Les raisins sont récoltés manuellement, placés dans des caisses puis stockés dans un refroidisseur pour les amener à une température comprise entre 5 et 10 °C.

Ils sont triés à la main sur la table de sélection et transportés vers les cuves par bande transporteuse (aucun équipement de pompage n’est utilisé pour transporter les fruits).

Une imprégnation à froid avant fermentation (5-10 °C) pendant 5 à 8 jours est pratiquée. Avant la fermentation malolactique, les vins sont vieillis sur lies pendant au moins 15 jours.

La micro-oxygénation est effectuée à une dose de 15 ml par litre et par mois pendant 3 jours et de 6 ml par litre et par mois pendant 8 jours.

La fermentation alcoolique spontanée a lieu dans des cuves en acier inoxydable.

La macération prolongée est pratiquée pendant et après la fermentation pendant au moins 21 jours.

Vins rouges vieillis:

Les raisins sont récoltés manuellement, placés dans des caisses puis stockés dans un refroidisseur pour les amener à une température comprise entre 5 et 10 °C.

Ils sont triés à la main sur la table de sélection et transportés vers les cuves par bande transporteuse (aucun équipement de pompage n’est utilisé pour transporter les fruits).

Une imprégnation à froid avant fermentation (5-10 °C) pendant 5 à 8 jours est pratiquée.

La fermentation alcoolique spontanée a lieu dans des cuves en acier inoxydable.

La macération prolongée est pratiquée pendant et après la fermentation pendant au moins 21 jours.

Avant la fermentation malolactique, les vins sont vieillis sur lies pendant au moins 15 jours.

La micro-oxygénation est effectuée à une dose de 15 ml par litre et par mois pendant 3 jours et de 6 ml par litre et par mois pendant 8 jours.

Pratique œnologique spécifique

Conditions de vieillissement

Les conditions de vieillissement varient selon le type de vin, comme suit:
Vins rouges monovariétaux:
vieillis en fûts de chêne de 225 litres pendant 12 à 24 mois.
Vins rouges multivariétaux:
vieillis en fûts de chêne de 225 et/ou 500 litres et/ou cuves en bois de 5 000 litres pendant 6 à 24 mois. Restrictions applicables à l’élaboration des vins

Le moût ne peut être extrait qu’au moyen de systèmes mécaniques qui n’endommagent pas les parties solides de la grappe, avec un rapport maximal moyen grappe/vin de 72 %. Pour les vins rouges destinés au vieillissement, les pompes ne doivent pas être utilisées pour transporter la pulpe jusqu’aux cuves.

Dernière modification du cahier des charges: 01/10/2021