CASTILLE-LA-MANCHE

SOURCE: Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education terroirsdumondeeducation.com

Castille-la-Manche est une large région qui se situe au sud et à l’est de la capitale Madrid. C’est la région de Don Quichotte et du fameux fromage Manchego. C’est aussi une région qui possède un passé culturel riche avec plusieurs sites classés au patrimoine Mondial qui inclut des châteaux du Moyen Âge, des peintures rupestres et deux villes historiques, Tolède et Cuenca.

Photo
SOURCE: Non identifiée

C’est une région que l’on pourrait d’écrire comme inhospitalière si ce n’était pas  sa richesse culturelle, car elle est  écrasée par la chaleur en été et la pluie y tombe avec parcimonie; pas des conditions idéales pour la culture de la vigne. Mais depuis l’entrée de l’Espagne dans l’Union Européenne, la région amorce une certaine renaissance, elle  s’est dotée de matériels à la pointe de la technologie pour les vinifications.
Le climat est continental avec des fortes amplitudes entre le jour et la nuit et entre les saisons. Malgré l’altitude des vignobles entre 500 et 700 mètres, les vignes sont soumises à un stress hydrique intense durant la période de maturation même si l’irrigation est permise depuis 2003.
Le nom la Mancha provient du language des Maures, « Manxa » qui veut dire « terres assoiffées  Les fleuves Guadiana et Guadalquivir (qui coulent d’est en ouest) et les fleuves Júcar et Segura qui se jettent dans la mer Méditerranée sont d’un secours vital même si certains secteurs sont à sec durant l’été.

Photo

Pour consultez la liste complètes des Pages, cliquez sur le lien suivant:

NOTA BENE: JUMILLA EST UNE APPELLATION MULTI-RÉGIONALE ET ELLE S’ÉTEND AUSSI DANS LA COMMUNAUTÉ AUTONOME DE MURCIE (MURCIA)

La région ne possède quand même pas moins de neuf DOs et huit Pagos et s’étend sur 443 813 hectares de vignes (1) (2016) qui représentent 47% du vignoble espagnol. 45% des vignes sont taillées en hautain et 46.25% sont irrigués. Sur ces vingt dernières années, Castille-la-Manche a perdu 258 000 hectares de vignes. Mazette !
Les variétés blanches traditionnelles (airén, macabeo, verdoncho, pardillo) représentent 52.5% et les variétés rouges autochtones (tempranillo, bobal, garnacha tinta et tintorera, monastrell, tinto de la pámpana blanca) 37%, le reste étant constitué de cépages internationaux, cabernet sauvignon, syrah, merlot.

Photo

Le paysage viticole est dominé par les coopératives et en dépit d’une importante injection de fonds depuis l’entrée de l’Espagne dans l’Union Européenne en 1986 ​(1 000 millions d’Euros), la région ne semble pas en mesure de tourner la page de la quantité, mais le peut-elle dans une région aussi difficile pour la viticulture? Comme une grande partie des raisins cultivés partent à la distillation pour faire le brandy espagnol et que la consommation de brandy du bas de gamme est en baisse mondialement, on peut s’attendre à une réduction encore importante du vignoble dans les années qui viennent.

(1) source : https://www.agroalimentariasclm.coop/prensa/noticias/965-castilla-la-mancha-es,-en-2016,-casi-la-mitad-del-viñedo-español

Photo
TOLÈDE