Retour à la mappemonde
India

VALLÉE DU CACHEMIRE

Parent SLOVAQUIE --Lire plus
Parent SLOVÉNIE --Lire plus
TATLY --Lire plus
Parent SUISSE --Lire plus
Parent TCHÉQUIE --Lire plus
Parent Azerbaïdjan --Lire plus
Parent Russie --Lire plus
PÉNINSULE DE TAMAN / KOUBAN / KRASNODAR --Lire plus
VALLÉE DU TEREK --Lire plus
GABILAN MOUNTAINS AVA --Lire plus
Parent Égypte --Lire plus
Parent URUGUAY --Lire plus

Histoire

La viticulture dans cette région est sans doute plus ancienne qu’on le pense et c’est peut-être l’une des rares régions de l’Inde à avoir eu une activité viticole dynamique avant l’arrivée de Portugais et des Anglais dans le pays.  À Muskhahad, un endroit dans la jungle situé à égale distance de Deosir et des villages de la vallée, un grand nombre de très grandes jarres en terre ont été déterrées à différentes époques et sont maintenant utilisées par les habitants comme récipients pour leurs céréales. On suppose que beaucoup d’autres y sont toujours enterrés, ils ne peuvent être découverts que par une recherche sous la surface du sol et l’on suppose que du vin y était enterré et conservé, comme à Gilghit (du nord du Pakistan) et dans les pays voisins. Il est singulier que le mot mus ait le même sens que l’anglais must (mustum), vin nouveau en français: et khahad signifie un lieu où le vin est fait et déposé.

La peu de viticulture du Cachemire se concentre dans le district de Ganderbal situé entre le 34.23o N et le 74.78o E à une altitude moyenne de 1619 mètres, à une distance de 21 kilomètres de la ville de Srinagar. Le district de Ganderbal dans la vallée du Cachemire est connu pour la qualité de son raisin. Parmi tous les districts de la vallée du Cachemire, le pourcentage le plus élevé de raisins cultivés au Cachemire provient du district de Ganderbal, Ganderbal (88%), Baramulla (7,33%), Bandipora (1,83%), Kulgam (1,83%), Kupwara (0,91%). Dans le district de Ganderbal, les raisins sont cultivés dans le village de Repora. Repora est l’un des beaux villages du district de Ganderbal et est situé le long de l’autoroute Srinagar-Ladakh à environ 6 km du siège du district de Ganderbal. Repora est célèbre pour les raisins et l’un des grands saints soufis du Cachemire, Sheikh-ul-Alam qui a prononcé des mots élogieux à propos de Repora et il a écrit «Dachi Repore Nazar Chapoor » (Repora, le village des raisins avec  des yeux de tous les côtés). La position géographique   du village le rend possible la culture de la vigne en plus d’être bien irrigué il est exposé à un bon ensoleillement. Le village est mentionné dans le premier volume de Tareek-e-Hassan, l’un des récits historiques les plus fiables sur le Cachemire. Les principales variétés commerciales cultivées dans la région sont des variétés de table comme le Hussani importé d’Iran et le Sahibi importé d’Hyderabad.  On trouve également des variétés Kishmish, Anab-e-Shahi et Ruby.

On recense 192 hectares qui ont produit   572 000 tonnes en 2018.  

Vallée du Cachemire. Source:

L’histoire viticole du Cachemire est bien documentée aux alentours de la période du phylloxéra,  fin des années 1900. Une femme du nom de Marion Doughty visita le Cachemire en 1900 et écrivit un livre « À pied dans les vallées du Cachemire » (1901) dans lequel elle écrivait : « les vins du Cachemire, eux aussi, ne doivent plus être méprisés, et leur Médocs et leur Barsacs se complémentent et sont agréables au goût. »

Le gouvernement de l’époque et quelques personnes en son sein poursuivaient activement l’élaboration du vin. Selon Walter Roper Lawrence, historien et écrivain du vin, Raja Amar Singh et Diwan Amar Nath faisaient partie du petit nombre de propriétaires de vignobles du Cachemire à cette époque. Mais des décisions importantes comme le type de vigne à importer n’ont pas été prises avec soin. Lawrence suggère que les cépages de Bourgogne auraient été mieux adaptés au Cachemire dans son livre « La vallée du Cachemire » (1895.

Plusieurs autres exemples peuvent trouvés dans la littérature de cette époque qui indique que du vin était importées avec un  certain succès ; il comprenait le légendaire vin rouge de Shiraz de Perse.

Historiquement, Vittal Mallya, père de Vijay Mallya de United Breweries Limited (UBL) cultivait et transformait du houblon pour les marques les plus populaires de l’entreprise dans un village à environ 25 km de Srinagar. La bière d’UBL était bien acceptée sur le marché en raison de l’excellente qualité du houblon. Bien sûr, lors de sa création en 1972, l’autorisation de démarrer la culture du houblon avait été accordée sous la condition que les marques de bière fabriquées à partir du houblon de Jammu-et-Cachemire ne seraient pas commercialisées dans l’État.

Avec le début du militantisme armé dans les années 1990, la culture du houblon s’est brusquement arrêtée au Cachemire. Les brasseries/distilleries auraient été incendiées. Certaines personnes qui travaillaient dans les distilleries ont dû se cacher. Fait intéressant, en 2009, lors de sa visite au Cachemire, Vijay Mallya avait laissé entendre qu’il relancerait la culture du houblon au Cachemire. Il y eut de nouveau des émeutes et il dut abandonner le projet.

Plus récemment, on apprenait que L’article 370 au Cachemire serait bientôt supprimé après l’achèvement des formalités constitutionnelles et après une résistance initiale qui pourrait durer des semaines, des mois ou même plus ; les habitants du Cachemire devraient accepter la nouvelle dispense, ouvrant la voie à de nouvelles industries viticoles car la région possède un bon potentiel vitivinicole avec son climat frais.

Le bémol pourrait être la proximité avec le Pakistan, le pays voisin qui pourrait créer des troubles et tenter de déstabiliser encore plus la région. Il y aurait des éléments au sein de l’État qui, en raison de leur aversion religieuse pour le vin, pourraient créer des problèmes, comme les habitants l’ont fait lorsque Vijay Mallya a proposé de cultiver du houblon pour la bière en 2009. Étant donné que l’industrialisation devrait s’accélérer, les lois devraient être laxiste pour encourager l’industrie. La perspective de faire du vin de meilleure qualité dans leur propre cave sera une grande incitation pour les producteurs désirant se diversifier.

La vallée du Cachemire est un bassin inter montagnard situé dans l’ouest de l’Himalaya, autour de Srinagar, s’étendant sur 150 km du nord-ouest au sud-est avec une largeur de 40 km, entouré de toutes parts par des montagnes enneigées. Le sol est plat alluvial avec une altitude moyenne de 1 850 mètres. La pluviométrie annuelle est d’environ 700 mm, ce qui est idéal pour la vigne da. Les étés sont chauds mais pas au-delà de 30°C. Le plus froid de l’été se situe autour de 8-10°C donnant un bon écart de température jour-nuit et donc de la fraîcheur aux raisins. Avec le réchauffement climatique qui ne manquera pas d’affecter Nasik et Bangalore dans les années à venir, rendant les vins moins frais, cette zone va être encore plus premium en donnant des raisins de climat frais intéressants.