YAMANASHI PRÉFECTURE IG

Carte : Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education terroirsdumondeeducation.com

Pour acheter cette carte sans droits d’auteurs, cliquez sur le lien suivant:https://www.terroirsdumondeeducation.com/product/japon-carte-des-regions-viticoles/

Toutes nos cartes sont à jour et conformes à la législation européenne. 

VIGNOBLE DE YAMANASHI EN PERGOLA

Photo
TAILLE EN TANAJITATE. SOURCE: terroirsdumondeeducation.com ​

La région viticole de Yamanashi est le berceau de la viticulture japonaise.
​Elle s’articule autour de la ville de Kofu et se situe à environ une demi-heure de Tokyo par la route ou par le train. La région viticole principale de la préfecture de Yamanashi, Katsunuma se situe près de la ville de Kofu. Yamanashi est bordée par le mont Fuji, dont le sommet s’élève à 3 776 mètres, au sud et par les Alpes japonaises du sud (sommet à plus de 3000 mètres) à l’ouest. Les massifs de Yatsugatake (sommet : 2900 mètres) et de Chichibu se situent au nord. Le bassin de Kofu est une plaine qui se situe entre ces massifs et la région qui s’appelait jadis Kai a été renommée Koshu. Les montagnes environnantes la protègent de nuages chargés de pluie en particulier au sud et à l’ouest et elles diminuent la violence de typhons.
Le début de l’industrie viticole de Yamanashi date de 1870 et en 1882, il y avait 118 hectares de vignes. Le pinacle de la viticulture de la région se situe en 1939 où l’on comptait alors quelque 4 000 exploitations de petite taille. La période d’après-guerre vit une importante consolidation de l’industrie et le rachat de nombreuses petites exploitations par des grands groupes comme Suntory. En 1995, une association de producteurs vit le jour sous l’égide de la préfecture.
Le climat se caractérise par un ensoleillement relativement prolongé et une humidité relativement faible; Yamanashi est la région la plus ensoleillée du Japon et elle convient parfaitement pour une viticulture de climat frais. La température moyenne à Yamanashi est de 6,4 °C (43,5 °F), de 18,7°C (65,5 °F) en août et de -5,5° C (21,2 °F) en hiver. La pluviométrie est de 1 792 mm par an.
La région viticole est traversée par de nombreuses rivières qui descendent des montagnes pour se jeter dans les deux rivières, le Kamanashi et le Fuefuki il se forme un cône de déjection ou cône alluvial (un amas de sédiments, le plus souvent de forme conique) de roches sédimentaires et de graviers composés de granite d’andésite[1]. La nature des sols n’est pas favorable à une riziculture inondée mais ils sont bien adaptés à la production de fruits y compris de raisins.
La vigne y est principalement taillée en Pergola mais de plus en plus de viticulteurs expérimentent avec la taille en position verticale (Vertical Shot Positionning) ou la taille ouverte
(Tanajitate).
​Le vignoble de Yamanashi s’étend sur 670 hectares mais environ 350 hectares sont sont aujourd’hui dédiés à la production de vin et le cépage produit 30% des vins du pays (2020). ​ Yamanashi est la première « Geographical Indication » à avoir été délimitée au Japon en 2013.

[1] Roche éruptive essentiellement composée d’une variété de feldspath à sodium et calcium

Photo
KOFU. SOURCE: Domaine public
Photo
TAILLE EN PERGOLA. SOURCE: terroirsdumondeeducation.com

Le koshu est le cépage signature de la région. Son l’origine fait l’objet de supputations plus que de faits historiques, mais son ou ses ancêtre(s) sont sans doute arrivés de Chine par la route de la soie. Le koshu est un Vitis vinifera que l’on trouve uniquement au Japon. La levée des restrictions à l’importation des produits étrangers dans les années 1970 et l’introduction des cépages internationaux dans les années 1980 furent une double menace pour le koshu dont la qualité était bien médiocre à cette époque.
Les producteurs surent réagir, parfois avec l’aide de consultants étrangers, en particulier feu Denis Dubourdieu avec l’introduction de la fermentation à température contrôlée, la macération pelliculaire et l’élevage sur lies.
En 2009, le KOJ (Koshu of Japan) fut fondé par les producteurs de Yamanashi pour accroître leur visibilité internationale sur les marchés d’exportation. En 2013, la Geographical Indication de Yamanashi fut établie et en 2016, on recensait 300 étiquettes de vins différents dans la préfecture.
Yamanashi a produit 8 600 tonnes de raisins de cuve en 2015 soit 31% de la production nationale et le koshu représente 4 500 tonnes soit 52% de la production.
​Le muscat Bailey A est le deuxième cépage le plus planté avec 23,6% et le Delaware représente 7,8% de l’encépagement. Même si l’on trouve des cépages internationaux comme le merlot, le cabernet sauvignon, le petit verdot, le cabernet franc dans la préfecture, ils ne représentent que 5% et ces cépages ont principalement été plantés par les grands groupes à une époque où l’on pensait qu’il n’était pas possible de faire des vins de qualité avec les cépages traditionnels, en particulier avec le koshu.
​En dépit de la difficulté de faire pousser des Vinifera dans des conditions climatiques adverses, les viticulteurs ont réussi à produire de très bons vins en particulier avec le chardonnay et le merlot comme en témoignent les nombreuses récompenses et accolades obtenues sur les marchés internationaux.

Photo
KOSHU.SOURCE: By genta_hgr –  https://commons.wikimedia.org/

Même s’il n’y a pas eu encore des sous-régions identifiées formellement, Teiji Takahashi et. al. (Wines of Japan) suggèrent une division en trois sous-régions viticoles : la sous-région de Katsunuma, y compris la zone d’Enzan dans la partie est du bassin de Kofu, la sous-région de Fuefuki, à l’ouest de Katsunuma qui inclut les villes de Yamanashi et de Kofu et la sous-région de Nirasaki-Hokuto, qui inclut la ville de Kai, située au nord-ouest de Fuefuki

Katsunuma:

C’est le berceau de la culture de la vigne et la région viticole se situe sur une pente de faible gradient qui descend vers le centre du bassin de Kofu. Les sols sont bien drainants et certains vignobles sont situés à 600 mètres d’altitude sur des pentes escarpées à l’est de la région avec des très belles parcelles à Toriibira, Hishikawa et Jyonohira qui apparaissent sur les étiquettes des vins. On compte 38 domaines viticoles dans cette région majoritairement de moyenne et petite taille.

Fuefuki:

La sous-région se situe à l’est de Katsunuma sur des sols graveleux déposés par la rivière Fuefuki. C’est une région arboricole de production de pêches ainsi qu’une région viticole qui produit des raisins de qualité. On recense 30 domaines viticoles.

Nirasaki-Hokuto:

C’est une région viticole nouvelle qui s’affirme aujourd’hui avec le réchauffement climatique car c’est une région d’altitude avec des longues heures d’ensoleillement sur les versants orientés sud-est. On compte 12 domaines viticoles.

Photo
MOUNT FUJI. SOURCE: By 名古屋太郎 – 投稿者が撮 https://commons.wikimedia.org/