MARLBOROUGH GI

SOURCE: Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education terroirsdumondeeducation.com

Avec 26 860 hectares de vignes (2019) et une production d’environ 350 000 tonnes, c’est la plus grande région viticole de Nouvelle-Zélande et elle se situe dans le nord-est de l’île nord. C’est celle qui a mis le pays sur la carte viticole du monde dans les années 1980 avec le sauvignon blanc, en particulier au domaine de Cloudy Bay et chez le géant Montana qui appartient aujourd’hui à Pernod Ricard. Marlborough élabore 69,6 % de la production nationale dont 85% à partir du seul cépage sauvignon blanc. Bien que la viticulture ait fait son apparition dès 1873 avec l’un des pionniers de la viticulture de Nouvelle-Zélande, David Herd, ce n’est qu’en 1973, cent ans plus tard, que la viticulture prit son essor avec Frank Ykirch, alors directeur de Montana, qui acheta en nom personnel 1 200 hectares en dépit d’une vive opposition des agriculteurs, des éleveurs et des sylviculteurs locaux. Si c’est Montana qui fut le précurseur, c’est sans doute le domine de Cloudy Bay de David Hohnen et Kevin Judd qui donna ses lettres de noblesse au sauvignon blanc et à la région au mitan des années 1980 et elle allait acquérir la réputation mondiale dont elle jouit encore aujourd’hui. C’est l’une des régions les plus ensoleillées de la Nouvelle-Zélande et les vents froids venus du sud et de l’Antarctique sont bloqués par le massif de Kaikoura qui protège Marlborough et redirige les vents vers Wellington et Martinborough. La région se décompose en trois entités distinctes, la Wairau River, l’Awatere Walley et la Southern Valley qui se prolonge vers l’est autour de la ville de Blenheim autour de la rivière de Waihopai, un affluent de la rivière Wairau. C’est la création d’un réservoir d’irrigation qui peut fournir de l’eau à 4 400 hectares de vignes qui a permis le développement de la Southern Valley. L’Awatere Valley est plus fraîche que les deux autres régions car elle est plus affectée par les vents côtiers et elle produit des sauvignons blancs moins tropicaux et avec plus de finesse.

Photo

Photo

Les sols sont moins homogènes que ne le laisse à penser l’encépagement massif en sauvignon blanc. La composante alluvionnaire est bien sûr majoritaire dans les vallées mais elle comporte une plus grande proportion de marnes (en anglais Marl veut dire marne), d’argile et de limon sur les Collines Sud (Southern Hills) et la proportion de marne-limoneuse est encore plus importante près de Cloudy Bay et de l’océan. La pluviométrie annuelle se situe aux alentours de 650 mm par an et les pluies tombent principalement en hiver. Les vignobles sont quasi systématiquement irrigués. On produit aussi dans cette région de beaux pinots noirs en particulier sur les versants nord de Southern River sur des terroirs d’argile et de loess et avec 2 657 hectares de vignes plantées, Marlborough produit presque 50% des pinots noirs de Nouvelle-Zélande. Le chardonnay est aussi bien représenté dans la région avec un peu plus de 1 000 hectares plantés et il peut produire des vins de grande classe et finesse dans les mains des meilleurs viticulteurs. Certains des meilleurs effervescents de Nouvelle-Zélande viennent de la région de Marlborough. Si on doit émettre un bémol et, en dépit du succès de la région, beaucoup trop de sauvignons sont variétaux, en sous-maturité qui est, en général, équilibrée par quelques grammes de sucre résiduel.

Photo