ALENTEJO DOC

SOURCE: Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education-terroirsdumondeeducation.com

L’APPELLATION

L’appellation Alentejo est réservée aux vins tranquilles, blancs, rouges, aux vins de liqueur et aux vins mousseux de qualité, élaborés sur le territoire éponyme au Portugal.

RÉSUMÉ

La région de l’Alentejo peut être considérée comme la région viticole portugaise qui, enfin, échappe à l’influence de l’océan Atlantique et les plaines qui chaloupent légèrement sont écrasées de soleil en été. L’Alentejo, c’est un peu le Nouveau Monde en Europe et les vins, en majorité rouges, sont gorgés de soleil.
La région, qui doit en grande partie sa popularité actuelle à sa proximité avec
l’Algarve et la ville de Lisbonne, est devenue en deux décennies, la source de certains des vins les plus onéreux du Portugal et celle où le terroir viticole est le plus cher. La région qui s’étend sur 21 970 hectares (dont 11 371 en DOC/DOP et le reste en IGP), est souvent divisée en deux styles de vins, celui des traditionalistes de Herdade de Mounchão et de Adega Catuxa qui travaillent les cépages trincadeira, aragonez, alicante Bouschet, alfrocheiro et castelão et qui produisent des vins robustes, charpentés et tanniques.

Photo
Source: Decenter.com
Photo
SOURCE: https://www.vinhosdoalentejo.pt/

RÉSUMÉ

À l’opposé, le camp des modernistes (Herdade do Esporão, João Portugal Ramos et Cortes de Cima) installés dans les années 1990 élaborent des vins dans un style plus gourmand avec des cépages traditionnels et internationaux ou un assemblage des deux. Entre 1995 et 2010, le nombre de producteurs est passé de 45 à 260 dont une soixantaine ouvrent leurs portes aux visiteurs dans le cadre d’un tourisme autour du vin, que l’on désigne aujourd’hui sous le nom d’œnotourisme, car la région a beaucoup d’atouts en plus de sa proximité avec l’Algarve et Lisbonne. On distingue 8 sous-régions et 4 DOCs/DOPs (Lagos, Portimão, Lagoa et Tavira) mais la plupart des producteurs préfèrent utiliser la dénomination DOC/DOP Alentejo plus connue.

La topographie de la région s’articule autour des monts Portel (421 mètres ), Ossa (649 mètres) et Sâo Mamede (1 025 mètres) qui procurent à la région de nombreux microclimats mais l’absence de barrières climatiques majeures lui donne un climat méditerranéen avec des influences continentales donc avec des étés chauds et des hivers froids.
Les sols sont majoritairement composés de roches plutoniques (granite) mais on y trouve aussi des schistes et des sols-argileux calcaires. Ils sont pauvres et peu fertiles donc parfaitement adaptés à la culture de la vigne.

Photo
SOLS ARGILO-CALCAIRES DE L’ALENTEJO. SOURCE: terroirsdumondeeducation.com

HISTOIRE

DO Alentejo est une région géographique située dans le sud du Portugal. Elle offre une grande aptitude pour les vins d’une qualité et d’une typicité marquées depuis l’époque des Romains et des Phéniciens comme en témoignent les techniques de vinification anciennes, les sculptures et les amphores qui sont encore l’une des techniques utilisées dans les caves aujourd’hui. La viticulture fut également pratiquée par les Sarrasins. Après la Reconquête (Reconquista), la viticulture a connu un important développement, des témoignages de cette expansion l’attestent qui datent de 1143. L’apogée viticole est atteinte à la fin du XVIIe siècle avec le traité commercial entre le Portugal et l’Angleterre, et le commerce se développa continuellement jusqu’à aujourd’hui, malgré quelques baisses de production. En 1988, les premières appellations d’origine Alentejo ont été introduites jetant la base de la création, en 1989, de la CVRA (Vitivinícola Regional Alentejana Commission), qui garantit la certification et la réglementation des vins de l’Alentejo. Il existe, dans cette région, une corrélation évidente entre les produits viticoles produits et la géographie, le climat et les cépages plantés. ​

CLIMAT ET SOLS

La caractéristique principale de l’Alentejo est l’absence de barrières orographiques, elles empêchent la condensation de l’humidité de la mer, réduisant ainsi l’expression atlantique dans la région. Mais ce sont précisément les quelques accidents orographiques du paysage de l’Alentejo qui conditionnent et individualisent les différentes sous-régions, et qui offrent des conditions uniques pour la culture de la vigne dans toute la région. Le climat est tempéré avec des caractéristiques méditerranéennes et continentales, avec des étés chauds et secs. Les précipitations sont principalement concentrées pendant les mois d’hiver et la moyenne annuelle est de 550-650 mm, à l’exception de Borba (750-850 mm) et Portalegre (900-1000 mm). La température moyenne annuelle est de 15,5 à 16 °C et les valeurs d’ensoleillement annuel sont très élevées (environ 3000 heures), notamment dans les mois précédant les vendanges, ce qui contribue à la parfaite condition des raisins et à la qualité des vins. Ces conditions climatiques sont nettement favorables à la synthèse et à l’accumulation des sucres et à la concentration de matières colorantes dans le film des grains.
​Les sols sur lesquels peuvent être installés les vignobles destinés à la production de produits viticoles ayant droit à la DO Alentejo contribuent en grande partie à leur différenciation, leur qualité et leurs caractéristiques intrinsèques. Les vignobles destinés à la production de vins et de produits de la vigne DO Alentejo doivent être plantés dans les sous-régions suivantes et sur des sols présentant les caractéristiques énumérées ci-dessous :

a) Borba – sols principalement dérivés, directement ou indirectement, de calcaires cristallins; quelques plaques de schiste, généralement rouges;

b) Évora – sols méditerranéens bruns et rouges constitués de matériaux non calcaires; sols litholiques non humiques et lithosols;

c) Granja-Amareleja – sols méditerranéens bruns et rouges en matériaux non calcaires; sols rouges méditerranéens composés de calcaires et de lithosols;

d) Moura – sols calcaires bruns et rouges; argile calcaire; sols rouges méditerranéens constitués de matériaux calcaires et non calcaires et sols litholiques non humiques;

e) Portalegre – sols principalement d’origine granitique; certaines taches de schiste et de dérivés de quartzite;

f) Redondo – sols principalement dérivés de roches éruptives, dont des quartzodiorites; certaines dérivés de schiste, généralement rouges;

​g) Reguengos – sols principalement dérivés de roches éruptives, parmi lesquelles se détachent les quartzodiorites; quelques taches de dérivés de schiste et une petite tache de terre provenant de Ranas ;

h) Vidigueira – sols de compositions variées, mais principalement d’origine éruptive ou métamorphique.

​Dans chacune des régions mentionnées ci-dessus, les vignes sur des sols de type alluvio-sols, colluvio-sols, argile noire et argile non calcaire brun rougeâtre, sont à exclure.

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

La zone géographique de production de l’AO «Alentejo» correspond à la superficie de toutes les sous-régions suivantes: Borba, Évora, Granja-Amareleja, Moura, Portalegre, Redondo, Reguengos et Vidigueira.

CÉPAGES

RENDEMENTS

Rouges : 8,5 tonnes/ha ou 65 hectos/ha

Blancs : 10 tonnes/ha ou 75 hectos/ha

CARACTÉRISTIQUES VITICOLES ET ŒNOLOGIQUES

Taux alcoométrique naturel :
Vin rouge – 12% vol
b) Vin blanc – 11,5% vol
c) Vin mousseux de qualité – 9,5% vol
d) Vin de liqueur – 12% vol

Taux alcoométrique acquis :
Vin rouge et rosé – minimum 12% vol.;
Vin blanc – minimum 11,5% vol.;
Vin mousseux – minimum 11% vol.;
Vin de liqueur – minimum 17,5% vol.

Les vignes doivent être strictes et conduites de manière basse.
La forme de la taille doit être en cordon, en guyot ou en gobelet.
En cas de re-greffe, les vignes peuvent être inscrites à la production la troisième année.

Dernière modification du cahier des charges : 03/03/2017