PORTIMÃO DOC

Photo

L’APPELLATION

L’appellation Portimão DOC est réservée aux vins tranquilles blancs et rouges élaborés dans la DOC qui se situe en Algarve dans le sud du Portugal.

RÉSUMÉ

C’est l’une des quatre DOCS d’Algarve: Lagos ​, Lagoa et Tavira et comme les 3 autres, elle est axée autour d’une coopérative. La région  jouit d’un climat typiquement méditerranéen  avec des étés chauds et des hivers doux et humides. Elle est protégée des influences  de la partie centrale et nord du Portugal par un massif montagneux, elle est donc particulièrement protégée des éléments. L’influence de l’océan se fait sentir durant la période de maturation des raisins avec des variations non négligeables de températures.
Les sols sont principalement constitués de grès.
Les principaux cépages blancs sont l’arinto, la malvasia fina, le manteúdo (listán de huelva), la síria et le perrum (étroitement apparenté au pedro ximénez espagnol) et le rabo de ovelha  et les vins de ces cépages sont commercialisés sous forme d’assemblages. Ils  sont unidimensionnels, fruités et manquent d’acidité.
Les principaux cépages rouges, qui sont aussi assemblés, sont le castelão, le negramoll (tinta negra mole) et le trincadeira, l’aragonez (tempranillo), le touriga nacional, le cabernet sauvignon et la syrah.
La proportion de rouge est supérieure à celle des blancs mais comme ceux-ci, ils sont fruités, légers et sans grande complexité. On trouve souvent en dehors de l’appellation les vins plus intéressants  sous la dénomination « Vinho Regional Algarve » car les producteurs peuvent s’affranchir de la réglementation de la DOC et produire des assemblages différents.  

HISTOIRE

Il existe de nombreuses références prouvant la tradition et l’importance du vignoble en Algarve, ainsi que le rôle important que le vin produit dans la région a joué dans les échanges commerciaux au Moyen Âge et dans la période moderne.
Pendant l’occupation musulmane, les Arabes ont non seulement planté le vignoble mais aussi exporté le vin produit. Après la Reconquête, les chrétiens en ont profité et ont développé l’organisation économique laissée par les Sarrazins.
Dans l’extrême sud du Portugal continental, l’Algarve est une zone bien définie, un compartiment aux traits caractéristiques, conférés par la proximité de la mer, le climat, la végétation naturelle et la culture marquée par la longue occupation arabe.
La production de vins de qualité dans la région de l’Algarve a été initialement reconnue en 1980, s’étant développée dans le respect de la typicité de ses vins, résultat des caractéristiques édaphiques et climatiques de la région méditerranéenne dans laquelle elle est insérée, fondement de l’établissement, en 1994, de la CVA (Algarve Regional Wine Commission, qui a adopté en 2010 le nom actuel) comme garant de la certification et de la réglementation des vins de l’Algarve.

CLIMAT ET SOLS

La situation méridionale et la protection assurée par la barrière montagneuse contre les vents froids du nord et l’exposition dans un amphithéâtre face au sud rendent le climat fortement méditerranéen: chaud, sec, peu venteux, de très faibles amplitudes thermiques et avec une moyenne d’ insolation au-dessus de 3 000 heures par an.
Les sols sont litholiques, non humiques, de grès, de grès silves ou similaires, des régosols psamitiques normaux et parahydromorphes, des sols méditerranéens rouges ou jaunes de grès et de raña, ou de dépôts similaires et des sols podzolisés de sable et de grès grossiers.
Les vignobles adaptés à la production de l’AOP «Portimão» sont installés à Barrocal et sont soumis à l’influence maritime à la fois de l’océan Atlantique et de la Ria do Alvor; la récolte commence généralement 8 à 10 jours plus tard qu’à Lagoa.

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

La zone géographique correspondant à l’Appellation d’Origine Contrôlée «Portimão» couvre la municipalité de Portimão (paroisse d’Alvar et partie des paroisses de Mexilhoeira Grande et Portimão).

CÉPAGES

Rouges :

alicante-bouschet, aragonez (tinta roriz), cabernet-sauvignon, castelão (*) (periquita), monvedro,
negra-mole (*), syrah, touriga-nacional et trincadeira (*) (tinta amarela).

Blancs :

arinto (*) (pedernã), Manteúdo, Moscatel-Graúdo, Perrum, Rabo-de-Ovelha e Síria (*) (Roupeiro).
(*) Cépages qui, ensemble ou séparément, doivent représenter au minimum 70% des variétés.

RENDEMENTS

60 hl pour les vins rouges et blancs

En fonction des conditions climatiques et de la qualité des moûts, l’Instituto da Vinha e do Vinho, IP, peut, sur expédition et sur proposition de l’organisme certificateur, procéder à des ajustements annuels de la limite de rendement maximum prévue au paragraphe précédent et de la destination de l’excédent de production.

CARACTÉRISTIQUES VITICOLES ET OENOLOGIQUES

Dernière modification du cahier des charges : 22/12/2011