TEJO IGP

SOURCE: Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education-terroirsdumondeeducation.com
Photo
SOURCE: winesofportugal.com

L’APPELLATION

L’appellation Do Tejo (souvent abrégée Tejo) est une appellation de vin blanc, rosé et rouge ainsi que de vin de liqueur et de vin mousseux de qualité qui se situe dans la région éponyme au Portugal.

RÉSUMÉ

Comme l’Alentejo, do Tejo tire son nom du fleuve Tage (Tejo). L’appellation englobe une grande partie du cours du fleuve car il s’écoule du nord-est au sud-ouest dans le centre du Portugal jusqu’à Lisbonne, où il se jette dans l’Atlantique.
​Le climat est méditerranéen avec étés chauds et secs et hivers doux et humides et tempéré en raison de la proximité du Tage. Les précipitations sont modestes (500-600 mm par an), survenant principalement au printemps et en hiver. Les sols sont variés – alluviaux, argilo-calcaires et sableux. La région est divisée en 3 sous-zones.

RÉSUMÉ

La région se divise en 3 zones viticoles distinctes: «O CAMPO», «O BAIRRO» et «CHARNECA».

Campo: c’est une zone de plaines fertiles avec des sols alluviaux et c’est l’épicentre historique de la viticulture. Cependant, elle est de plus en plus délaissée au profit des zones d’altitude car les vignerons recherchent une meilleure qualité de raisins. Aujourd’hui, cette sous-zone est principalement utilisée pour la production de vins blancs, notamment avec le fernão pires.

Bairro: au nord-est de do Tejo, à la frontière avec les appellations de Lisbonne, les plaines cèdent la place aux contreforts des chaînes de montagnes Aire et Candeeiros. Les sols sont principalement argileux et calcaires avec des plaques de schiste près de la ville de Tomar. Les conditions sont favorables pour le castelão et le trincadeira et c’est cette zone qui produit les meilleurs vins.

Charnec: bordant l’Alentejo au sud-est de la région, Charneca est la plus chaude et plus sèche de toutes les sous-zones. Les sols sont sablonneux à drainage rapide, ce qui produit des rendements bas et une belle qualité. C’est un terroir idéal pour le castelão.

Les cépages blancs de l’appellation sont dominé par le fernão pires, aromatique, cultivé principalement dans la plaine fertile de Campo. Les vins de cette sous-zone représentent actuellement 40 à 45% de la production totale de l’appellation.
Contrairement à la plupart des appellations du Portugal, les vins blancs dominent le do Tejo. Ce sont généralement des vins agréables fuités mais corsés à des prix abordables. On assemble le fernão pires avec le loureiro qui donne de l’acidité et des arômes floraux aux vins, de l’arinto pour l’acidité et du chardonnay pour sa richesse et sa densité.
Le cépage rouge le plus répandu du do Tejo est le castelão. La qualité des vins rouges connaît une amélioration sensible car que les vignobles quittent de plus en plus Campo pour des zones plus adaptées (Bairro et Charneca) et do Tejo est de plus en plus reconnu pour ses vins fruitées et faciles à boire élaborés avec le castelão. Cependant, d’autres cépages donnent également de bons résultats, le trincadeira, l’alfrocheiro, le touriga nacional, l’alicante bouschet et les cépages internationaux, en particulier la syrah, commencent à apparaître dans les assemblages.

HISTOIRE

Situé dans le centre du Portugal, la région viticole de Tejo, avec une vaste superficie agricole utilisée (SAU), de 258 000 ha, environ 7% de la superficie nationale, dispose de conditions naturelles indéniables pour le développement de la culture de la vigne.
L’histoire de la viticulture dans la région se perd dans la nuit des temps, puisque l’existence de la vigne y est beaucoup plus ancienne que le Portugal lui-même, comme l’attestent les manuscrits de papyrus jaunâtres, de l’époque des Romains qui auraient été les principaux introducteurs de la culture de la vigne dans cette région.
Dans les documents royaux, ceux de D. Afonso Henriques, D. Sancho II et D. Fernando, pour n’en citer que quelques-uns, les références aux vignobles et aux vins du Tage sont variées. Fernão Lopes évoque également «les gros envois de vin», faisant référence «au fait que l’exportation annuelle moyenne a pu charger 400 à 500 navires et qu’en un an, elle a atteint 12 000 barils de vin». La région du Tage est reconnue comme une région viticole depuis le Moyen Âge. Le pic du commerce de ces vins se situe principalement au XIIIe siècle, à la fin de sa première moitié, qui, rien qu’en Angleterre, atteint le chiffre de près de 30 000 barils.
Le vignoble a également joué un rôle majeur dans le peuplement de la région.
Entre 1900 et 1960, la population du continent a augmenté de 61%, c’est la même évolution dans la région de Do Tejo. Cependant, dans les communes avec la plus forte incidence de viticullture à Ribatejo (Almeirim, Alpiarça, Cartaxo, Chamusca, Coruche, Rio Maior, Salvaterra de Magos et Santarém), l’augmentation de la population au cours de la période considérée était d’environ 175% et à Almeirim même cette augmentation était d’environ 228%.
Les cépages contribuent également à la spécificité des produits viticoles habilités à à l’appellation DOC « Do Tejo » en conjonction avec d’autres facteurs naturels et humains. Outre les nombreuses variétés indigènes qui ont un fort caractère régional, il existe dans la région «Do TEJO» des variétés parfaitement adaptées à la géographie et aux conditions du paysage, il existe d’autres variétés d’introduction relativement récente, des variétés de valeur reconnue qui renforcent la qualité des vins.
Ribatejo (qui signifie marge du Tage en portugais) est le nom de la province, c’est pourquoi elle a été choisie il y a 15 ans pour désigner la nouvelle région viticole qui venait de naître de la rencontre de plusieurs sous-régions. Pendant ce temps, la Région a réalisé des améliorations substantielles, à la fois dans la qualité du vin et dans le processus de vinification, décidant de revenir au nom TEJO, le nom d’origine de cette région viticole. L’objectif principal de ce changement est de souligner les qualités du vin de la région, sa tradition et les nouvelles ambitions des producteurs.

CLIMAT ET SOLS

Avec près de 17 % de la superficie nationale, la région de « do Tejo » dispose de conditions naturelles indéniables pour le développement de la culture de la vigne.
Le Tage est le principal fleuve portugais, appelé Tagus en latin et en anglais.
Le principal accident orographique dans la région de Do TEJO est la Serra de Aire e Candeeiros, délimitant ce que nous pouvons appeler Alto et Baixo Tejo. En termes hydrographiques le Tage, en raison de sa taille et de son irrégularité (inondations) continue de conditionner, en bien et en mal, les activités agricoles de la région. Pourtant, la vigne est, en règle générale, la culture la moins touchée par les crues qui se produisent de moins en moins fréquemment, grâce à la gestion des flux opérée par les différents barrages.
La région a un climat tempéré, avec des températures moyennes comprises entre 15,5 °C et 16,5 °C, la valeur moyenne d’ensoleillement est d’environ 2 800 heures / an et la moyenne annuelle des précipitations est de 750 mm, un peu plus élevée dans le nord de la région, dans la région de Tomar et un peu moins haut dans le sud de la la région de Coruche.
Les sols sur lesquels peuvent être plantés les vignobles destinés à la production de produits viticoles avec le droit de DO Doejo contribuent en grande partie à leur différenciation, à leur qualité et à leurs caractéristiques intrinsèques.
On retrouve dans la Région trois zones de production distinctes, «O CAMPO», «O BAIRRO» et «CHARNECA».

O CAMPO, avec ses vastes plaines, adjacentes au Tage, également connu sous le nom de Lezíria do Tejo est soumis à des inondations périodiques, ce qui provoque des perturbations, également responsables des taux de fertilité élevés de ces sols alluviaux et le cépage blanc Fernão Pires domine l’encépagement.

O BAIRRO , situé entre la vallée du Tage et les contreforts des massifs de Porto de Mós, Candeeiros et Montejunto, aux sols argilo-calcaires doux, ondulés, est la zone idéale pour les cépages rouges, castelão et trincadeira.

O CHARNECA, situé au sud de O CAMPO, sur la rive gauche du Tage, aux sols sableux et moyennement fertiles, d’une part présente des rendements inférieurs à la moyenne de la Région, d’autre part il peuvent produire des vins blancs ou des vins rouges.

LES SOUS-RÉGIONS

Almeirim

La sous-région Almeirim couvre la totalité des communes d’Almeirim, Alpiarça et Salvaterra de Magos. Les sols varient entre les alluvions modernes, majoritairement calcaires dans la région de Campo et les sols litholiques non humiques et les «bandes » de matériaux sableux peu consolidés en la région de Moorland. Dans cette sous-région, les vins blancs prédominent et c’est là que la plus grande quantité de vins est produite.

Cartaxo

La sous-région Cartaxo couvre les communes d’Azambuja et de Cartaxo. Les sols des campagnes appartenant au Quaternaire, ont donné naissance à des terrains alluviaux, constitués à grande profondeur de galets roulés, sur lesquels se sont déposées des couches de sable grossier et sur celles-ci, des couches de sable fin, se terminant par de l’argile fine. Ce sont des terrains plats, où l’altitude varie entre six et dix mètres. Dans la région du Bairro, les sols formés dans le Miocène Lacustre sont constitués de marbres ou de calcaires ferrugineux, qui ont donné naissance à des sols méditerranéens rouges ou jaunes de différentes nuances. Ils forment normalement un terrain vallonné, atteignant, en certains points, 200 mètres d’altitude. Dans cette sous-région, les vins rouges prédominent.

Coruche

La zone vitivinicole de Coruche couvre toute la commune de Benavente et Coruche. Les sols de la zone de Campo y sont des sols alluviaux modernes, majoritairement calcaires et dans la zone de Charneca, ce sont des sols litholiques non humiques de grès grossiers et de «podzols» de matériaux sableux mal consolidés. Dans cette sous-région, on note une légère prédominance des vins rouges.

Chamusca

La sous-région Chamusca couvre toute la commune de Chamusca et Golegã, la paroisse de Tramagal dans la commune d’Abrantes et la paroisse de Santa Margarida da Coutada dans la commune de Constância. Dans la région de Campo, les sols sont des sols alluviaux modernes, principalement calcaires. Dans la région de Charneca, il y a des sols litholiques non humiques et des «podzols» de matériaux sableux mal consolidés. Dans cette sous-région il y a une prédominance des vins blancs.

Santarém

La sous-région Santarém couvre toute la commune de Rio Maior et Santarém. Les sols de la zone de Campo sont des sols alluviaux modernes, majoritairement calcaires et dans la zone du Bairro, ce sont des sols calcaires bruns ou rouges, des sols non calcaires et des sols litholiques non humiques avec de petites parcelles de sols calcaires. Dans cette sous-région, il existe un équilibre relatif entre la production de vins blancs et rouges.

Tomar

La sous-région de Tomar couvre toute la commune de Tomar et Torres Novas, la paroisse de Chãos dans la commune de Ferreira do Zêzere et la paroisse de Praia do Ribatejo dans la commune de Vila Nova da Barquinha. Les sols sont calcaires bruns ou rouges, normaux ou boueux. Dans cette sous-région, les vins rouges prédominent.

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

La zone géographique de production correspond à la zone de toutes les sous-régions avec les délimitations suivantes:

a) sous-région d’Almeirim: les municipalités d’Almeirim, d’Alpiarça et de Salvaterra de Magos;
b) sous-région de Cartaxo: les municipalités d’Azambuja et de Cartaxo;
c) sous-région de Chamusca: les municipalités de Chamusca, Golegã, Abrantes, Constância, Sardoal et Mação;
d) sous-région de Coruche: les communes de Benavente et de Coruche;
e) sous-région de Santarém: les municipalités de Rio Maior et Santarém;
f) sous-région de Tomar: les municipalités de Tomar et Torres Novas; Alcanena, Entroncamento, Vila Nova da Barquinha et Ferreira do Zêzere.

La limite naturelle qui sépare la sous-région d’Almeirim de celles de Cartaxo et Santarém est le Tage.

CÉPAGES

RENDEMENTS

80 hectolitres par hectare pour les vins rouges et rosés

90 hectolitres par hectare pour les vins blancs.

CARACTÉRISTIQUES ŒNOLOGIQUES ET VITICOLES

– Les vins et produits viticoles ayant droit à la DOC Tejo doivent provenir de vignes ayant au moins trois ans de greffage ou, dans le cas de greffons prêts, de trois ans.

-Après la plantation et la préparation, elle doit avoir lieu dans la région de production et dans des établissements vinicoles enregistrés et agréés à cet effet, qui sont soumis au contrôle de l’entité de certification, sauf dans des cas exceptionnels, pour être agréés par

– Les vignobles destinés à la production de vins et de produits vitivinicoles ayant droit au DO Tejo doivent être stricts et conduits sous une forme basse, en gobelet ou en cordon.

– Le vin mousseux ayant droit au DOC «Do Tejo» doit avoir comme vin de base un vin apte à être reconnu comme DO Tejo dans toutes ses caractéristiques, à l’exception du titre alcoométrique volumique naturel minimal.

– Les méthodes technologiques à utiliser pour sa préparation doivent être celles de la fermentation classique en bouteille, ou celle de la fermentation en cuve, auquel cas une période minimale de neuf mois en bouteille est obligatoire, sous réserve des dispositions de la législation en vigueur.

Dernière modification du cahier des charges : 30/06/2014