PORTO / PORT / VINHO DO PORTO / PORT WINE / VIN DE PORTO / OPORTO / PORTVIN / PORTWEIN / PORTWIJN DOC

SOURCE: Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education-terroirsdumondeeducation.com

Pour acheter cette carte sans droits d’auteurs, cliquez sur le lien suivant: https://www.terroirsdumondeeducation.com/product/portugal-carte-pays/

Toutes nos cartes sont à jour et conformes à la législation européenne. 

L’APPELLATION

Porto / Port / Vinho Do Porto / Port Wine / Vin De Porto / Oporto / Portvin / Portwein / Portwijn.
Ce sont les dénominations officielles de la DOP qui s’appliquent aux vins mutés uniquement de la DOC et le nombre des qualificatifs indique l’importance de ce vin mondialement apprécié.

CADRE LÉGISLATIF

Le cadre législatif de l’appellation est régi par un ensemble de textes législatifs :

art. 1, n ° 1, du statut des appellations d’origine et de l’indication géographique de la région délimitée du Douro approuvé par le décret-loi n ° 173/2009 du 3 août​

Statut des appellations d’origine et indication géographique de la région délimitée du Douro, tel que consacré dans l’art. 2, paragraphe 1, point a), du décret-loi n ° 212/2004, du 23 août

dans l’art. 305, paragraphes 1 et 2, du Code portugais de la propriété industrielle et à l’art. 118b (1) a)

​dans le règlement (CE) n ° 1234/2007 du Conseil du 22 octobre 2007.
le décret-loi n ° 173/2009 du 3 août: (français) dre.pt/pesquisa/-/search/493025/details/maximized
le décret-loi n ° 212/2004, du 23 août (français): dre.pt/home/-/dre/479875/details/maximize
Code portugais de la propriété industrielle: (français): dre.pt/legislacao-consolidada/-/lc/117279941/view
règlement (CE) n ° 1234/2007 (français): eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32007R1234&from=FR

RÉSUMÉ

Si l’on devait choisir le plus beau vignoble du monde, on serait vite pardonné d’avoir choisi le vignoble du Douro situé au nord-est du Portugal. Le fleuve Douro et ses affluents serpentent et sculptent un paysage montagneux parfois même sauvage avec des terrasses encépagées, dont les 2/3 sont sur des pentes escarpées de plus de 30% , qui descendent des massifs montagneux d’une manière parfois vertigineuse jusqu’au fleuve et ses affluents. Ces terrasses faites de pierres sont le témoin de la phénoménale capacité humaine à se sublimer devant l’adversité et la difficulté. Elles ont été classées au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Aujourd’hui, les vignobles d’altitude sur des pentes escarpées sont replantés sur des surfaces appelées ‘patamares’, et qui ont été excavées dans les collines avec des engins mécaniques. Sur les pentes de plus de 30% les vignes sont plantées dans le sens de la pente, verticalement du haut en bas de la colline ‘vinha do alto’ plutôt que de manière transversale, épousant les courbes de niveau, en terrasses comme le faisaient les anciens.

Photo
LES TERRASSES DE LA DOUR
Photo
VIGNOBLE EN PATAMARES AVEC LES VIGNES PLANTÉES VERTICALEMENT VERS LE HAUT DE LA COLLINE (VINHA DO ALTO)

HISTOIRE

Ce n’est qu’au XVIIe siècle qu’apparaît la dénomination « vin de Porto » à la suite d’un embargo proclamé par Colbert, secrétaire d’Etat à la Marine et ministre le plus influent de Louis XIV, dirigé contre le roi d’Angleterre. Les Anglais se trouvèrent ainsi privés de leur vin favori qu’était le « clairet » de Bordeaux, et ils découvrirent au Portugal des vins de qualité similaire. Avec le traité de Methuen (1703), traité de coopération militaire, diplomatique et économique avec le Portugal, ils obtinrent le privilège de fonder dans le pays des maisons de négoce en échange de la baisse des taxes sur le vin de Porto. C’est pourquoi beaucoup de producteurs de la Douro ont des noms à consonance anglaise comme Graham, Taylor ou hollandaise comme Niepoort. La région fut délimitée dès 1756.
L’Appellation d’Origine Porto obéit à une discipline stricte de production et de commerce, de contrôle et de certification, de protection et de défense. Le nom «Porto» est apparu dans l’individualisation du vin dès 1619. En 1699, le nom «Wine Port» était déjà utilisé, et en 1713 la «marque de Porto» était déjà utilisée. Le 10 septembre 1756, avec la charte de l’institution de la Compagnie Générale d’Agriculture des Vignobles du Haut-Douro, signée par le roi D. José et par son secrétaire d’État, Sebastião José de Carvalho e Melo (futur Marqués de Pombal), elle a été la première région viticole délimitée et réglementée au monde. Avec cette charte de l’institution de la Société Générale d’Agriculture des Vignobles de l’Alto Douro, nous avons, ad litteram, la première dénomination d’origine contrôlée. Les exportations de vin sous le nom de «Porto» ont lieu, au moins depuis le XVIIe siècle, vers l’Angleterre, le Brésil, les États-Unis et la Russie. Au XIXe siècle, l’évolution des exportations de «Porto» s’accentue, s’étant répandue dans le monde entier: Angleterre, Brésil, France, Benelux, pays nordiques, Allemagne, EU, Russie, Italie, Suisse, colonies portugaises, etc. Il est à noter, en effet, que du XVIIe siècle à la Seconde Guerre mondiale, la quasi-totalité du «Porto» était exportée. Au XXe siècle, environ 90% du «Porto» produit est exporté, les principaux marchés étant les suivants: France, Royaume-Uni, EU, Canada, Hollande, Allemagne, Danemark, Belgique, Espagne et Portugal; outre l’Italie, la Suisse, le Brésil, l’Irlande, la Suède, le Japon, le Luxembourg, la République Tchèque, Andorre, la Norvège, la Finlande, l’Autriche, le Mexique, la Grèce et la Nouvelle-Zélande.
Mais le «Porto» est vendu dans plus de 100 pays dans le monde: de l’Angola à São Tomé et Príncipe; des EU à Saint Pierre et Miquelon; de la France à la Bosnie; du Brésil à la Colombie; de la Nouvelle-Zélande à la Nouvelle-Calédonie. Outre l’âge d’utilisation (XVIIe siècle) et la dimension géographique de cet usage (presque le monde entier), le titulaire de l’enregistrement de l’appellation d’origine «Porto» – l’Instituto dos Vinhos do Douro e Porto, I.P. (IVDP, IP) – ainsi que des entreprises exportatrices ont développé des activités promotionnelles (principalement à la télévision, les magazines et les foires) dans plusieurs pays: Portugal, EU, Canada, France, Brésil, Italie, Japon, Espagne, Danemark, Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni, Allemagne, Autriche, Suisse, Norvège, Chine, Turquie, etc.
​Le prestige et la notoriété de cette appellation d’origine sont incontestés.

RÉGION VITICOLE

La région viticole suit en fait le cours du fleuve le Douro, depuis la frontière espagnole jusqu’à la ville de Mesão Frio à environ 90 km en amont de la ville de Porto. Ici, la Serra do Marão s’élève pour former une barrière qui protège la région viticole des aléas de l’océan Atlantique. Les pluies se concentrent majoritairement sur la partie ouest et à un degré moindre à l’ ouest de la vallée du Douro proche de l’océan.
La région couvre une superficie totale de 250 000 ha et est divisée en trois sous-régions naturellement distinctes. Mais la région viticole ne s’étend sur 38 000 hectares dont 26 000 sont autorisés pour la production du Porto. Elle est située au nord-est du Portugal, dans le bassin hydrographique du Douro, et est entouré de montagnes qui lui confèrent des caractéristiques mésologiques et climatiques particulières.
La viticulture, activité principale de la plupart des agriculteurs de la région, se déroule dans des conditions climatiques particulièrement rudes, sur des sols caillouteux, sans utilisation alternative. Pour l’installation du vignoble dans la région, il a été nécessaire de construire des terrasses dans les zones aux pentes les plus abruptes et élevées. Les modes de présentation de la vigne sont la solution trouvée pour ajuster l’influence du climat et du sol aux besoins de la plante et aux objectifs de production. La culture de la vigne était extrême dans la plupart des cas, coexistant avec des amandiers et des oliviers autour des parcelles.

CLIMAT ET SOLS

Les sols de la vallée sont composés de fines particules de schistes détritiques et éoliennes et de pierres de schistes. Ils sont bien drainants et le schiste a la capacité de conserver la chaleur et de la restituer aux vignes quand les conditions climatiques le demandent. ​Les vignes doivent être plantées sur des sols à dominante schisteuse, sans exclure les parcelles de sol d’origine granitique, connues pour être capables de produire des vins de qualité. On distingue deux types de sols:

a) Des sols où l’influence de l’action humaine est très marquée, lors des travaux de défrichage et de terrassement qui précèdent la plantation du vignoble, notamment par des mobilisations profondes avec désintégration forcée de la roche et par conséquent l’approfondissement du profil et des changements dans la morphologie d’origine, plus l’incorporation d’engrais.

b) Un autre groupe constitué de sols où l’action de l’homme a été plus douce, où le sol a conservé son profil d’origine, avec des changements seulement dans la couche superficielle.

L’individualité de la région délimitée du Douro est due à son emplacement. L’influence des montagnes de Marão et Montemuro est grande car elles servent de de barrière à la pénétration des vents humides d’ouest. La région est caractérisée par de grandes amplitudes thermiques annuelles, avec des hivers très froids et des étés très chauds et secs. Les précipitations, réparties asymétriquement, varient régulièrement tout au long de l’année, avec des valeurs plus élevées en décembre et janvier et des valeurs plus faibles en juillet ou août. L’exposition au soleil, facteur physiographique de grande importance dans la caractérisation climatique de toute région, est encore plus importante dans le Douro car elle permet une meilleure compréhension du comportement de la vigne dans différentes situations. La rive nord du fleuve est sous l’influence de vents secs venant du sud, la rive sud étant exposée aux vents du nord, plus froids et plus humides, et moins ensoleillée. Les températures annuelles moyennes varient entre 11,8 et 16,5°C. Les valeurs maximales des températures moyennes annuelles se rencontrent le long du fleuve Douro et des vallées de ses affluents, en particulier ceux de la rive droite.
Les caractéristiques climatiques, orographiques et mésologiques existant dans la région du Douro sont des facteurs qui ont conditionné l’utilisation économique des ressources naturelles et les activités qui s’y développent. C’est la coexistence de plusieurs vins de qualité dans la région du Douro qui a déterminé qu’il était nécessaire de créer un critère de choix et de partage des moûts produits dans la région. Ainsi, sur la superficie totale plantée en vigne, seule une petite partie est autorisée à produire du vin de Porto. Les vignobles aptes à la production sont sélectionnés par un critère qualitatif basé sur la méthode de notation, et classés selon une échelle qualitative d’ A à I. Cette méthode prend en compte des paramètres édaphoclimatiques et culturels d’une importance décisive dans le potentiel qualitatif des parcelles.

Photo

Photo

Photo

Photo
LES SCHISTES DE LA VALLÉE DU DOURO
Photo
SOURCE: non identifiée

La vallée du Douro est divisée en 3 sous-régions d’ouest en est, la Baixo Corgo, Cima Corgo et Douro Superior. La Baixo Corgo, (14 582 hectares de vignes), plus proche de la chaîne Serra do Marão et plus pluvieuse est la plus importante. Mais ce n’est pas la plus prestigieuse qui historiquement est la région du Cima Corgo (20 969 hectares de vignes) autour de la ville de Pinhão où se trouvent les meilleurs vignobles pour aussi bien la production de Porto que celle des vins non mutés. La Douro Superior (10 175 hectares) est particulièrement froide en hiver et très chaude en été, c’est elle qui possède la plus importante superficie de vignobles mais dont l’encépagement est le plus faible des 3 sous-régions. La viticulture gagne cependant du terrain depuis une trentaine d’années. Quelques très belles Quintas se trouvent cependant dans cette région, comme la Quinta do Vesuvio (Symington Family) qui produit le plus grand vin portugais non muté, Barca Velha, élaboré à partir de très vieilles vignes qui se trouvent dans cette région.
Le climat de la vallée est continental et plus on avance vers la frontière espagnole, plus la région est chaude et aride mais l’influence atlantique se fait tout de même sentir avec 1 200 mm de pluie par an.

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

L’aire géographique de la DO définie par le décret n°7934, du 10 décembre 1921, couvre les communes suivantes , communes et paroisses, traditionnellement regroupées en trois zones géographiques plus restreintes :

Baixo Corgo : dans le district de Vila Real, il couvre les communes de Mesão Frio, Peso da Régua et Santa Marta de Penaguião ; les paroisses d’Abaças, Ermida, Folhadela, Guiães, Mateus, Nogueira, Nossa Senhora da Conceição (partie), Parada de Cunhos, São Dinis et São Pedro, dans la commune de Vila Real ; dans le district de Viseu, les paroisses d’Aldeias, Armamar, Folgosa, Fontelo, Santo Adrião, Vacalar et Vila Seca, dans la municipalité d’Armamar; les paroisses de Cambres, Ferreiros de Avões, Figueira, Parada do Bispo, Penajóia, Samodães, Sande, Santa Maria de Almacave, Sé et Valdigem et les Quintas de Foutoura, Prado et Várzeas, dans la paroisse de Várzea de Abrunhais, dans la municipalité de Lamego ; la paroisse de Barrô, dans la commune de Resende ;

Cima Corgo : dans le district de Vila Real, il comprend les paroisses d’Alijó, Amieiro, Carlão, Casal de Loivos, Castedo, Cotas, Favaios, Pegarinhos, Pinhão, Sanfins do Douro, Santa Eugénia, São Mamede de Riba Tua, Vale de Mendiz , Vilar Maçada et Vilarinho de Cotas, dans la municipalité d’Alijó; les paroisses de Candedo, Murça et Noura, dans la commune de Murça ; les paroisses de Celeirós, Covas do Douro, Gouvães do Douro, Gouvinhas, Paços, Paradela de Guiães, Provesende, Sabrosa, São Cristóvão do Douro, São Martinho de Anta, Souto Maior, Vilarinho de São Romão, dans la municipalité de Sabrosa ; dans le district de Viseu, les paroisses de Castanheiro do Sul, Espinhosa, Ervedosa do Douro, Nagozelo do Douro, Paredes da Beira, São João da Pesqueira, Soutelo do Douro, Trevões, Vale de Figueira, Valongo dos Azeites, Várzea de Trevões et Vilarouco, la municipalité de São João da Pesqueira ; les paroisses d’Adorigo, Barcos, Destesa, Granjinha, Pereiro, Santa Leocádia, Sendim, Tabuaço, Távora et Valença do Douro, dans la commune de Tabuaço ; dans le district de Bragança, les paroisses de Beira Grande, Castanheiro do Norte, Carrazeda de Ansiães, Lavandeira, Linhares, Parambos, Pereiros, Pinhal do Norte, Pombal, Ribalonga, Seixo de Ansiães et Vilarinho de Castanheira, dans la commune de Carrazeda de Ansiaes;

Douro Superior : dans le district de Bragança, il comprend la paroisse de Vilarelhos, dans la municipalité d’Alfândega da Fé ; les paroisses de Freixo de Espada à Cinta, Ligares, Mazouco, Poiares, de la commune de Freixo de Espada à Cinta ; les propriétés ayant appartenu à D. Maria Angélica de Sousa Pinto Barroso, dans la paroisse de Frechas, et celles de Sociedade Clemente Meneres, dans les paroisses d’Avantos, Carvalhais, Frechas et Romeu, dans la municipalité de Mirandela ; les paroisses d’Açoreira, Adeganha, Cabeça Boa, Horta, Lousa, Peredo dos Castelhanos, Torre de Moncorvo et Urros, dans la municipalité de Torre de Moncorvo ; les paroisses d’Assares, Freixiel, Lodões, Roios, Sampaio, Santa Comba da Vilariça, Seixo de Manhoses, Vale Frechoso et Vilarinho das Azenhas, Quintas da Peça et Trigueiras et les propriétés de Vimieiro, situées dans la paroisse de Vilas Boas, et Vila Flor, de la municipalité de Vila Flor; dans le district de Guarda, la paroisse d’Escalhão, dans la municipalité de Figueira de Castelo Rodrigo; les paroisses de Fontelonga, Longroiva, Meda, Poço do Canto, dans la municipalité de Meda ; la municipalité de Vila Nova de Foz Côa.

Les contours des parcelles, paroisses, communes et arrondissements visés au numéro précédent correspondent strictement aux dispositions de la législation en vigueur à la date d’approbation du décret n° 7934, du 10 décembre 1921.

Photo

Photo

Photo

CÉPAGES

Pour les consommateurs fatigués des cépages internationaux, la région est une véritable source de jouvence.
Les principaux cépages sont : touriga nacional, tinta roriz tinta francesca, tinta barroca, tinto cão et tinta amarela (trincadeira) pour les rouges et rabigato, gouveio, viosinho et malvasia fina pour les blancs.
On replante aussi le cépage sousão, qui possède une très belle acidité, mais ce qui rend cette région particulièrement intéressante c’est la proportion importante de vieilles vignes qui entrent aujourd’hui en majorité dans l’élaboration de vins non mutés. Car la région, comme toutes les régions de production de liquoreux au monde, fait face à une forte réduction de la demande et doit réorienter une partie de sa production vers des vins non mutés, et aujourd’hui 45% de la production du Douro est dans ce style. Le touriga nacional produit des vins puissants structurés et hauts en couleur, les vins de touriga francesca sont plus fruités et plus parfumés, le tinta barroca produit des vins robustes un peu sur la sucrosité, le tinta roriz est connu pour son élégance et sa longueur en bouche alors que le tinta cão produit des vins concentrés et épicés.
​Les blancs sont aussi très intéressants en particulier ceux produits en altitude près de Lamego, Vila Real, Alijó et São João de Pequeira.
​Les vins non mutés ont leur propre DOP (Denomination of Origin Protected) depuis 1979 mais ce n’est qu’il y a une quinzaine d’années qu’ils sont reconnus sur les marchés internationaux comme des vins de grande qualité. Avant cette date, seuls quelques vins, comme Barca Velha, avaient réussi à obtenir une consécration internationale.

No CÉPAGES SYNONYME T=R

No CÉPAGES SYNONYME T=R

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

La zone géographique est définie en détail dans l’art. 3 du statut des appellations d’origine et de l’indication géographique de la région délimitée du Douro approuvé par le décret-loi n ° 173/2009 du 3 août. Les entrepôts de Vila Nova de Gaia sont une extension de la région délimitée du Douro et comprennent une zone géographique strictement délimitée selon les termes de l’art. 4 du statut des appellations d’origine et de l’indication géographique de la région délimitée du Douro.

 

dÉlimitation_rÉglementaire_de_lappellation_douro-francais.docx
File Size: 152 kb
File Type: docx

Télécharger le fichier


le décret-loi n ° 173/2009 du 3 août: (français) dre.pt/pesquisa/-/search/493025/details/maximized

​- La production de vin ayant droit à l’appellation d’origine Porto a lieu entièrement dans la région délimitée du Douro. Les raisins dont est issu le vin d’Appellation d’Origine Porto proviennent exclusivement de parcelles de cette région délimitée et qui, cumulativement, satisfont aux dispositions du règlement relatif au classement des parcelles viticoles destinées à la production de vins susceptibles d’obtenir l’Appellation d’Origine Porto approuvée par l’ordonnance n ° 413/2001 du 18 avril.

l’ordonnance n ° 413/2001 du 18 avril (français): data.dre.pt/web/guest/pesquisa/-/search/163642/details/maximized/

LE PORTO

LA CLASSIFICATION DES VIGNOBLES DE PORTO

Photo

Classification de A à F en fonction des avantages naturels (altitude, emplacements , rendements, sols, inclinaisons des pentes, âge, orientations de la vigne, variétés de raisin).

RENDEMENTS

Le rendement maximal à l’hectare dans la région délimitée du Douro de vignobles destinés exclusivement à la production de vins capables d’obtenir l’appellation d’origine Porto est de 55 hl pour les vins rouges et rosés et de 65 hl pour les vins blancs.

Le rendement à l’hectare est également soumis à toute la discipline consacrée dans le statut des appellations d’origine et de l’indication géographique de la région délimitée du Douro approuvé par le décret-loi n ° 173/2009 du 3 août et en particulier les dispositions de l’art. 12ème.

le décret-loi n ° 173/2009 du 3 août: (français) dre.pt/pesquisa/-/search/493025/details/maximized

CARACTÉRISTIQUES VITICOLES ET ŒNOLOGIQUES

– La densité de plantation ne doit pas être inférieure à 4 000 pieds par hectare avec une tolérance de 10%, à l’exception des vignes situées sur des niveaux et terrasses où la limite minimale peut être de 3 000 pieds à l’hectare avec une tolérance de 20%, ainsi que les vignes plantées avant le 11 août 1998 et encore en activité, pour lesquelles sont autorisées, tant qu’elles existent, des densités en dessous de ces limites.

– L’irrigation de la vigne ne peut être effectuée que dans des conditions exceptionnelles et uniquement pour éviter des situations extrêmes de déficit hydrique, reconnues par l’IVDP, I. P., ( Institut des Vins de Porto IP) qui peuvent compromettre le développement physiologique normal de la vigne.

– Les vignobles destinés à la production de vins et de produits vitivinicoles visés au présent statut doivent être continus, de forme basse et câblés, de préférence portés sur un bâton avec une seule zone de fructification, cultivés selon les moyens appropriés à l’emplacement comme un moyen de maximiser l’aptitude des raisins à une production de qualité.

LES LODGES DE PORTO

Le vin est vinifié dans les domaines mais deux tiers des vins sont encore élevés dans les lodges ( les chais) de Villa Nova de Gaia à l’embouchure du fleuve près de la ville de Porto qui se trouve sur l’autre rive. Les vins sont transférés du domaine dans les lodges au printemps avant les grandes chaleurs.

Photo
SOURCE AND GUIDED TOUR: http://www.michellefranclee.com

​VINIFICATION DES PORTOS

Les raisins sont triés, éraflés et transférés dans des compartiments carrés ou rectangulaires en granite appelés ‘lagares’ ou dans des cuves spéciales d’extraction mécanique. Dans les lagares, les raisins sont foulés aux pieds par une équipe solidaire, ce processus s’appelle ‘la corte’ (la coupe). Cette technique permet une extraction douce des tannins et de la couleur car les raisins qui entrent dans la composition du moût sont particulièrement tanniques et la sur-extraction constitue le principal danger de cette phase de l’élaboration.
La fermentation peut alors commencer ainsi que la deuxième phase du foulage qui s’appelle ‘liberdade’ ou « liberté » car les fouleurs se désolidarisent pour continuer individuellement le travail de ‘pigeage’ au pied (plonger le chapeau qui se forme en surface dans le jus.) Les fouleurs peuvent s’aider d’un long outil en bois, appelé ‘macaco’.
Actuellement, la plupart des vins sont obtenus dans des centres de vinification dotés d’équipements à la pointe de la technologie. Les opérations de broyage et de macération sont entièrement mécanisées.
La fermentation est en général arrêtée à mi-chemin en versant sur les moûts de l’alcool vinique (aguardente) neutre à 77% (habituellement 115 litres d’alcool pour 435 litres de vin). Cette augmentation du degré alcoolique du vin a pour effet d’inhiber l’action des levures, et par conséquent de stopper la fermentation avant que tout le sucre ne soit transformé en alcool. Cela permet de conserver une partie de la douceur naturelle du fruit dans le vin final. Le vin et l’eau-de-vie vont se marier avec le temps. (pour plus de detail sur le mutage: le décret-loi n ° 173/2009 du 3 août).Cette procédure doit toujours impliquer l’existence de sucres réducteurs (issus du raisin) supérieurs à 17,5 g / L de vin.
Après mutage, le vin repose tout l’hiver dans les chais dans la vallée du Douro, soit avant d’être élevé dans les chais, soit d’entreprendre son voyage, au printemps de l’année suivante à Vila Nova de Gaia pour gagner les lodges. Le vin est ensuite élevé soit en barriques, en foudres ou soit en bouteilles suivant sa qualité. Les vins voyagent aujourd’hui par camions alors qu’autrefois c’était via le fleuve Douro, chargés à bord de barques typiques appelées ‘barco rabelo’ que le vin nouveau gagnait le littoral.
NB: il est interdit de laisser en vrac du vin de Porto à l’extérieur de la région délimitée du Douro et de l’entrepôt de Vila Nova de Gaia. Le vin doit être préalablement mis en bouteille à l’intérieur de ces zones géographiques.

le décret-loi n ° 212/2004, du 23 août (français): dre.pt/home/-/dre/479875/details/maximize

Photo
FOULAGE AUX PIEDS (SOURCE: terroirs-du-monde-education.com)

Les types de vins de Porto et leurs mentions traditionnelles (y compris les catégories particulières), ainsi que leur cahier des charges sont définis dans le règlement 242/2010 du 26 février 2010. Les critères d’appréciation sensorielle, en particulier les termes traditionnels inclus dans les catégories particulières, sont également repris dans:

le règlement n ° 242/2010.
règlement 242/2010 du 26 février 2010 (français): dre.pt/web/guest/pesquisa/-/search/988313/details/maximized?filterEnd=2020-03-26&filterStart=2010-03-01&q=Regulamento+n.º+242/2010&filterAction=TRUE&tipo_facet=Regulamento&fqs=serie+II&perPage=25&fq=Regulamento+n.º+242/2010

LES CATÉGORIES DE PORTO

LES PORTOS ‘VINTAGE’

Ce sont les domaines qui décident si la qualité est suffisamment bonne pour déclarer un ‘vintage’. La déclaration se fait après la dégustation des vins après le deuxième été d’élevage en foudres. Le vin est alors embouteillé avec l’année du millésime. Les domaines déclarent en général 3 ou 4 millésimes par décennie.

Définition de l’EU: Vin « Porto » aux caractéristiques organoleptiques de haute qualité, issu d’une seule récolte, rouge et corsé au moment de l’approbation, arôme et goût fins, reconnu par l’Institut du vin de Porto et du Douro avec le droit d’utiliser l’appellation. L’adoption de l’appellation ‘Late Bottled Vintage’ ou ‘LBV’ débute la quatrième année suivant l’année de récolte, et la dernière mise en bouteille peut se faire jusqu’au 31 décembre de la sixième année suivant l’année de leur récolte.

​LES PORTOS ‘SINGLE QUINTA VINTAGE ‘

Dans les bonnes années qui ne sont pas toutefois de la qualité ‘Vintage’, il est courant pour les grands domaines d’embouteiller les vins faits uniquement à partir de leurs propres vignobles sous le nom du vignoble avec l’indication du millésime. Malvedos pour Graham, Vargellas pour Taylor’s. Guimaraens pour Fonseca par exemple.

 

​LES PORTOS ‘LATE BOTTLE VINTAGE (LBV)’

C’est un porto conservé en fût pendant quatre ans afin d’accélérer sa maturation. Les meilleurs (Warre, Smith Woodhouse) sont mis en bouteille au bout de quatre ans sans être filtrés.

Définition de l’EU: L’adoption de l’appellation ‘Late Bottled Vintage’ ou ‘LBV’ débute la quatrième année suivant l’année de récolte, et la dernière mise en bouteille peut se faire jusqu’au 31 décembre de la sixième année suivant l’année de leur récolte.

LES PORTOS TAWNY

Sont élevés dans des fûts de 534 litres appelés ‘Pipe’ pendant des périodes qui peuvent varier de quelques années jusqu’ à cinquante ans. Ils sont en général plus souples et plus moelleux et peuvent se vendre aussi cher que les millésimés. Ils sont en général étiquetés 10,20, 30 etc.. ans d’âge.

Définition de l’EU: Vin rouge « Porto » ayant été élevé en bois pendant un minimum de sept ans. Sont obtenus à partir de nombreux vins différents qui ont vieilli pendant des durées différentes en fûts ou en cuves. Avec l’âge, la couleur des vins évolue lentement vers le fauve, le fauve moyen ou le fauve clair, avec un bouquet de fruits secs et de bois ; plus le vin est vieux, plus ces arômes sont forts.

LES PORTOS ‘GARRAFEIRA’

Rares aujourd’hui et défendus par l’iconoclaste Dirk Niepoort. Les vins commencent comme des Tawny avant d’être retirés du bois (habituellement au bout de 6 ans) pour être élevés dans des bonbonnes en verre, ce qui produit des portos particulièrement élégants.Ils possèdent ainsi les caractéristiques oxydatives de la maturation en fûts ainsi que le côté réductif de la maturation en bonbonne.

Définition de l’EU:Vin AOP « Porto » qui, après une étape en fûts de bois, est conditionné dans des récipients en verre pendant une durée minimale de huit ans, après quoi il sera mis en bouteille.

 

LES PORTOS ‘CRUSTED PORT’

Un assemblage de plusieurs millésimes (mais ils peuvent être parfois millésimés). Ce sont habituellement des fonds de barriques. Mis en bouteilles sans filtration ils doivent être décantés avant d’être bus. La date qui figure sur la bouteille indique la date de mise en bouteilles et non pas la date de production. Minimum 3 ans d’élevage mais en pratique les Quintas les gardent jusqu’à ce que le vin est prêt à boire. Une bonne alternative au Vintage port.

Définition de l’EU: Vin « Port » aux caractéristiques organoleptiques exceptionnelles, rouge et corsé au moment de la mise en bouteille, d’arôme et de goût fins obtenu par assemblage de vins de plusieurs années afin d’obtenir une complémentarité de caractéristiques organoleptiques, qui conduira à la formation de dépôt (croûte) sur la paroi de la bouteille où une partie de celle-ci. Elle et reconnue par l’Institut du vin de Porto et du Douro avec le droit d’utiliser l’appellation.

LES PORTOS ‘RUBY-TAWNY’

Les Portos étiquetés Ruby et Tawny sont les expressions les plus simples du Porto. Ils peuvent parfois aussi porter la dénomination de Ruby et Tawny  Reserve qui indique un vieillissement de quelques années et une qualité supérieure.

Définition de l’EU pour le Ruby: Vin « Porto » qui apparaît rouge ou rouge vif. Sont des vins dans lesquels le vigneron cherche à restreindre l’évolution de leur couleur rouge foncé et à maintenir le fruit et la force d’un vin jeune.

LES PORTOS CARACTÉRISÉS PAR LEUR COULEUR

a) Vinhos tintos:

i. Retinto (full);
ii. Tinto (medium full, ruby);
iii. Tinto alourado (medium tawny);
iv. Alourado (tawny);
v. Alourado claro (ligth tawny).

b) Rosado ou Rosé.

c) VinhosBrancos:

i) Branco pálido;
ii) Branco palha;
​iii) Branco dourado.

LISTE DES MILLESIMES DÉCLARÉS:

1912, 1927 ; 1931, 1935 ; 1945 ; 1963, 1966 ; 1970, 1975, 1977 ; 1980, 1982, 1983, 1984, 1985, 1987 ; 1991, 1992, 1994, 1995, 1997 ; 2000, 2003, 2004, 2005, 2007, 2008, 2009,2010,2011, 2015, 2016, 2017, 2019.

Dernière modification du cahier des charges : 9/11/2013

LA VALLÉE DE LA DOURO PAR JAMIE GOODE (ANGLAIS)