MINIȘ DOC

SOURCE:  Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education terroirsdumondeeducation.com

L’APPELLATION

L’appellation Miniş DOC est une appellation réservée au vin tranquille et depuis le 7 juillet 2021 au vin mousseux et au vin pétillant  élaborés avec les cépages autorisés, elle se situe sur LES Collines de Banat en Roumanie.

RÉSUMÉ

La Région viticole de Minișest une zone vallonnée, constituées  par les collines de Zărandului et les vignes poussent sur des sols détritiques, riches en fer et en microéléments. Les vignobles bénéficient d’une exposition majoritairement sud,  mais il existe aussi des parcelles orientées  sud-ouest et sud-est qui créent de nombreux mésoclimats pour une même latitude et longitude. Le climat est continental aux  influences méditerranéennes et il apporte des automnes longs, chauds et secs. La température annuelle moyenne de 11,2 oC,  les précipitations annuelles de 644 mm, la somme des températures actives est de 3 291 oC, la somme des heures d’ensoleillement est de 1 490  et  les précipitations actives de 365 mm. L’humidité relative de l’air est d’environ 75%, la moyenne sur 10 ans. Les pentes abruptes en terrasses destinées à la culture de la vigne se fragmentent et ralentissent la force des vents et des courants froids. Les vins obtenus sur des sols détritiques  pauvres mais  riches en oxyde de fer ont une couleur rouge vif, avec des reflets rubis foncé et ils sont  généreux, et expressifs. La Région peut s’enorgueillir de posséder l’une des plus riches histoires viticoles du pays. L’existence de la viticulture dans la Région  est attestée par Mgr Gérard, dans son ouvrage « Deliberatio ». La reine Gizella de Hongrie  accorda, avec l’approbation du roi,  huit vignobles situés sur la colline de Macra (aujourd’hui Mocrea) en 1038. Dans un don du roi Bella II de 1177 (reconfirmé en 1202), 317 serfs sont mentionnés, dont 164 viticulteurs. En 1562, la dîme (un dixième de la récolte) s’élevait à 141 mille litres, et les surfaces cultivées dépassaient 700 hectares. La localité de Miniş apparaît pour la première fois sur une carte viticole en 1212. À partir de 1864, pour le concours international des vins de Londres, des vins de 11 localités furent sélectionnés, prédominant des vins de Miniş et de Măderat, certains datant de 1785. Lors de l’exposition mondiale de la viticulture à Vienne, en 1873, plusieurs échantillons de vins  reçurent des médailles d’honneur. L’année suivante, à Londres, un vin aromatisé élaboré à Păuliş remporta le premier prix. En 1885, le producteur Anton Ţăranu d’Ineu remporta le Grand Prix de Budapest avec la variété bacator. En 1744,  le cadarcă fut d’abord cultivé à Miniş puis à Ghioroc, Păuliş et Cuvin.
Les premières exportations ont été faites par le comte Anton Grossalkovich, en 1745, vers la République tchèque, puis vers Buccari et Fiume. Le baron Dietrich de Pancota  exporta 4 000 tonneaux de vin à Vienne pendant le dernier quart du 19e siècle. En 1851, il y avait 800 vignobles à Măderat et  à Mâsca, plus de 1090 à Păuliş et plus de 2000 à Pâncota. La cave de Mocrea date de 1636. Le comte Anton Grossalkovich construisit  une cave d’une capacité allant jusqu’à 4 000 hectolitres en 1879, à Miniş. La cave mesurait 47 m de long, 9,8 m de large et 5,3 m de haut, et la voûte était en brique. En 1881, l’École de Viticulture a été créée à Miniş avec des cours de trois ans. Le musée de la vigne et du vin, situé à l’intérieur de la station de recherche et de développement du vin de Miniş dans la commune de Ghioroc, préfecture d’Arad, appartient au complexe du musée d’Arad. Le musée a été créé en 1988. Ici sont présentés des outils, des installations, des documents et des photographies sur l’histoire de la viticulture dans le vignoble de Miniş-Măderat.
Les vins obtenus dans cette Région ont des extraits secs importants, la moyenne dépassant 25 g / l pour toutes les variétés, les rouges nécessitant une période de maturation et de vieillissement plus longue que dans les autres Régions viticoles roumaines. Les vins rouges ont une acidité plus élevée que dans les autres vignobles roumains. Les vins rouges avec le plus d’acidité sont ceux obtenus avec le  Cadarcă et de Burgund mare. Cependant, l’acidité totale est équilibrée et est parfaite  après la fermentation malolactique.
La Région fit sensation en élaborant un rouge liquoreux en 1744 avec la méthode d’élaboration des Aszús avec le cépage cadarcā qui devint l’un des favoris à la table de Habsbourg  et c’est aujourd’hui l’une des spécialités de la Région.
Les cépages autorisés dans l’appellations sont pour les blancs : muscat ottonel,  traminer roz, sauvignon blanc, pinot gris, furmit, fetească regală, riesling, graševina (riesling italico), mustoasă de măderat, chardonnay et  tămâioasă românească et pour les rouges : cabernet sauvignon, merlot, pinot noir, fetească neagră, burgund mare, cadarcă, syrah et novac.

HISTOIRE

À l’occasion du concours international des vins de Londres en 1864, des vins ont été sélectionnés dans 11 localités. Les vins sélectionnés provenaient principalement de Miniș et de Măderat, certains datant de 1785. Lors de l’exposition universelle de Vienne en 1873, plusieurs échantillons de vin ont obtenu des médailles honorifiques. L’année suivante, un vin aromatique de Păuliș a remporté le premier prix à Londres.

Le cépage Cadarcă a été produit pour la première fois en 1744, d’abord à Miniș, puis à Ghioroc, à Păuliș et à Cuvin.

Le musée de la vigne et du vin, situé dans la station de recherche et de développement de Miniș, dans la municipalité de Ghioroc, dans le comté d’Arad, fait partie du complexe muséal d’Arad. Ce musée a été créé en 1988. Les visiteurs peuvent y découvrir des outils, des équipements, des documents et des photographies en rapport avec l’histoire de la viticulture dans la région viticole de Miniș-Măderat.

CLIMAT ET SOLS

Le facteur naturel spécifique du cépage est fourni par les contreforts de Zarand, une région caractérisée par des sols squelettiques riches en fer et oligo-éléments.

Les plantations de vignes ont une exposition prédominante sud, avec quelques expositions exceptionnelles sud-ouest et sud-est. Par conséquent, différents vignobles, situés aux mêmes latitude et longitude et cultivant la même variété de raisin, se différencient les uns des autres par diverses caractéristiques topoclimatiques. Le microclimat de la région est soumis à des influences méditerranéennes et donne des automnes secs, chauds et longs. Données écoclimatiques: température moyenne annuelle: 11,2 °C, précipitations annuelles totales: 644 mm, somme des températures actives: 3 291 °C, nombre total d’heures d’ensoleillement: 1 490, somme des précipitations actives: 365 mm. La moyenne d’humidité relative sur dix ans est d’environ 75 %.

La région viticole de Miniș-Măderat jouit généralement d’un climat continental tempéré, soumis à des influences méditerranéennes et influencé par les caractéristiques climatiques de l’Europe centrale. Certaines caractéristiques écologiques de cette zone proviennent de l’abri naturel des Munții Zărandului [collines de Zărand], de l’exposition sud-ouest, des pentes de 15 à 35 % et des particularités du sol. Les hivers sont généralement doux et le printemps laisse rapidement place à l’été, surtout ces 10 à 15 dernières années. Les températures moyennes mensuelles ne descendent en dessous de 0 °C qu’en janvier et février et ne sont généralement pas inférieures à -2 °C. Au cours de la période clé de développement de la qualité (de juillet à septembre), la durée de maturation des raisins, la température moyenne mensuelle se maintient à un niveau optimal au-dessus de 21 °C en juillet et en août et de 15,5 °C en septembre. L’équilibre thermique global, la somme des températures positives, présente une moyenne pluriannuelle de 4 125 °C. L’équilibre thermique actif est une moyenne pluriannuelle de 3 667 °C. L’équilibre thermique (effectif) utile est de 1 558 °C, le plus faible (enregistré en 1979) étant de 1 102 °C et le plus élevé (enregistré en 1995) de 2 485 °C. La limite biologique pour les vignes est de 1 000 °C. La température moyenne pendant la période de végétation s’élève à 17,3 °C.

La région viticole de Miniș-Măderat se caractérise par les types de sols suivants: 40 % de régosols eutriques, associés à 40 % de lithosols eutriques et à 20 % de sols eutriques faiblement érodés. On y trouve également les sols suivants: sol brun eutrique, sol brun podzolique de type pseudogley et sol noir (chernozem). La zone de Miniș-Ghioroc se caractérise par des sols régosoliques, lithiques et bruns. On y trouve rarement des argiles bruns, des régosoliques bruns et des sols colluviaux. Ces types de sols conviennent bien à l’extraction des minéraux dont les vignes ont besoin en petites quantités, et qui confèrent aux raisins leur toucher et leur qualité spécifiques. La petite quantité et le spectre des microéléments de cette zone se retrouvent dans les valeurs élevées de l’extrait sec non réducteur, qui se situe rarement en dessous de 25 g/l.

Photo
LE MUSÉE DU VIN À MINIȘ. SOURCE: By Radu Trifan, https://commons.wikimedia.org/

HISTOIRE, CLIMAT ET SOLS

Pour le concours international des vins de Londres, à partir de 1864, des vins de 11 localités ont été sélectionnés, et y prédominaient les vins de Miniş et Măderat, certains datant de 1785. Lors de l’exposition mondiale de la viticulture à Vienne, en 1873, plusieurs échantillons de ces vins  ont reçu des médailles d’ honneur. L’année suivante, à Londres, un vin aromatisé du domaine Păuliş remporta le premier prix et en 1885, le producteur Anton Ţăranu d’Ineu remporta le Grand Prix de Budapest avec la variété Bacator.

Les vins obtenus sur des sols squelettiques et ferrugineux ont une couleur rouge vif, avec des reflets rubis foncés et sont très généreux, expressifs. De la tradition vient le choix de la vendange : en une fois ou en plusieurs passages, en particulier pour les variétés qui se prêtent à une récolte tardive ou à l’ennoblissement des grains.

Les vins de cette région sont très extractifs, la moyenne dépassant 25 g / l pour toutes les variétés, les rouges nécessitant une période de maturation et de vieillissement plus longue que dans les autres secteurs viticoles de cette région roumaine.

Les vins rouges ont une acidité plus élevée que dans les autres vignobles roumains. Les vins rouges les plus acides sont ceux obtenus à partir de cadarca et de Bourgogne.

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

La zone délimitée pour la production de vins avec l’appellation d’origine contrôlée «MINIŞ», comprend les localités suivantes situées dans le département ARAD:

– ville de Lipova, localité de Radna;

– commune de Păuliş, villages: Baraţca, Păuliş;

– commune de Ghioroc, villages: Miniş, Ghioroc, Cuvin;

– commune de Covăsânţ, village de Covăsânţ;

– commune de Şiria, villages: Şiria, Galşa, Mâsca;

– commune de Târnova, villages de Târnova, Drauţ;

– Ville d’Ineu, village de Mocrea;

– ville de Pâncota, localité Pâncota et village de Măderat;

– commune de Şilindia, villages de Şilindia, Satu Mic, Luguzău.

L’appellation d’origine contrôlée «MINIŞ» peut être complétée, selon l’intérêt des producteurs, par l’un des noms de vins suivants: BARAŢCA, PĂULIŞ, DEALU DAICONI, DEALU CURŢII, DEALU LUNG, DEALU SOARELUI, MINIŞ, GHIOROC, CUVIN, FAŢA CRUCII, COVĂSÂNŢ, ŞIRIA, GALŞA, DEALUL CIREŞILOR, DEALUL ZĂNOAGA, DEALUL DOMNESC, MĂSCA, MĂDERAT, PÂCCA, DEALUL BOCRITA, ŞILINDIA.

SOURCE:https://premiumwinesofromania.com/doc-minis/

CÉPAGES

RENDEMENTS

CARACTÉRISTIQUES VITICOLES ET ŒNOLOGIQUES

Les morceaux de bois de chêne sont utilisés pour la production des vins et pour transmettre au vin certains constituants issus du bois de chêne. Les morceaux de bois utilisés doivent provenir exclusivement des espèces du Quercus.

Les dimensions des particules de bois doivent être telles qu’au moins 95 % en poids soient retenues par le tamis dont les mailles sont de 2 mm (soit 9 mesh).

Limites fixées pour l’utilisation de certaines substances:

—  le dioxyde de carbone utilisé pour le vin bénéficiant de l’AOP Miniș ne doit pas dépasser 2 g/l dans les vins ainsi transformés;

—  l’acide citrique utilisé pour le vin bénéficiant de l’AOP Miniș ne doit pas dépasser 1 g/l dans les vins ainsi transformés;

—  l’acide métatartrique utilisé pour le vin bénéficiant de l’AOP Miniș ne doit pas dépasser 100 mg/l.

L’indication de la mention «fermentation en bouteille» ne peut être utilisée que si:

—  le produit mis en œuvre a été rendu mousseux par deuxième fermentation alcoolique en bouteille;

—  la durée du processus d’élaboration comprenant le vieillissement dans l’entreprise de production, à partir de la fermentation destinée à faire de la cuvée un vin mousseux de qualité, n’a pas été inférieure à neuf mois;

—  la durée de la fermentation destinée à faire de la cuvée un vin mousseux de qualité et la durée de la présence de la cuvée sur les lies ont été au minimum de 90 jours.

L’indication des mentions «fermentation en bouteille selon la méthode traditionnelle» ou «méthode traditionnelle» ou «méthode classique» ou «méthode traditionnelle classique» ne peut être utilisée que si le produit:

—  a été rendu mousseux par deuxième fermentation alcoolique en bouteille;

—  s’est trouvé sans interruption sur lies pendant au moins neuf mois dans la même entreprise à partir de la constitution de la cuvée;

—  a été séparé des lies par dégorgement.

L’indication des mentions «fermentation en cuve» ou «fermentation en contenant/cuve close» ne peut être utilisée que si le produit:

—  a subi une fermentation secondaire dans une cuve «acrotofor»/cuve close/cuve de fermentation/réservoir de fermentation/contenant métallique résistant à la pression avant d’être transféré dans d’autres contenants par filtration, puis embouteillé (méthode non continue ou méthode Marinotti/Charmat);

—  a subi une fermentation dans un système composé de plusieurs contenants connectés mais hermétiquement fermés. Le vin de base destiné au vin mousseux de qualité, biologiquement désoxygéné et bien mélangé à la liqueur de tirage et aux lies de levure, est ajouté au système de façon continue (méthode du flux continu ou méthode Asti).

Dernière modification du cahier des charges : 07/07/2021