HUŞI DOC

SOURCE:  Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education terroirsdumondeeducation.com

Pour acheter cette carte sans droits d’auteurs, cliquez sur le lien suivant:  https://www.terroirsdumondeeducation.com/product/roumaniemap/

Toutes nos cartes sont à jour et conformes à la législation européenne

L’APPELLATION

L’appellation Huşi DOC est une appellation de vins tranquilles élaborés avec les cépages autorisés de l’appellation. Elle se situe dans les Collines Moldaves en Roumanie

RÉSUMÉ

Les vignobles de la DOC Huşi sont  situés dans la partie sud-est du plateau central de la Moldavie, entre la vallée de Crasna à l’ouest et la vallée du Prut à l’est, respectivement entre le parallèle de 45o51′ nord et celui de 46o31’nord. Les vignobles sont géographiquement situés dans la dépression d’Huşi à l’est, dans la Région des collines Crasna-Lohan à l’ouest, à l’extrémité nord des collines Falciului au sud et en particulier sur les coteaux et  entre les collines de ces Régions.
La nature des sols varie principalement suivant l’altitude. Ils vont des mollisols de steppe et de  steppe forestière (chernozems, chernozems lessivés, sols gris) jusqu’aux sols argileux des sols de forêts  (sols bruns, podzol  brun et podzol insulaire). Les chernozems lessivés et les sols gris,  les plus répandus dans la dépression de Huşi, sont également les plus précieux pour les vignobles.  Leur texture sablo-limoneuse améliore les propriétés physiques grâce à leurs caractéristiques.

La topographie  est constituée d’une succession de larges collines vallonnées, orientées NO-SE. Les collines ont des orientations, des caractéristiques morphologiques et des pentes différentes. Les altitudes des  pentes varient entre 50 et 250 mètres, les altitude de 100-200 étant fréquentes sur les coteaux  de Huşi, Crasna et Lohan.

La température annuelle moyenne de la Région de Huşi est de 9,5 OC, la valeur étant égale à la moyenne nationale. La température la plus élevée pour la ville de Huşi a été enregistrée le 3 juillet 1938, à 40,2 °C, et la plus basse, le 1er février 1937, à – 29,1 °C. Les précipitations annuelles moyennes pour Huşi sont de 524 mm. Les risques de gels sont  réels et ils sont accentués par les vents venus du nord et de l’est. En été le foehn sévit et il accentue les sècheresses.

Les premiers documents écrits sur l’existence de vignobles dans  cette Région existent mais avant  que le nom d’Huşi ne soit mentionné. Un acte d’Alexandre le Bon, datant de 1415,  fait état de la  délimitation du vignoble. Un autre document, daté du 20 août 1436,  mentionne  les vignobles évoqués en 1415, ce qui prouve qu’il y avait de la viticulture  dans  les plaines d’Eureni, Pâhneşti et Huşi. En 1415, Alexandru Voievod a donné à Nichita et Dobre deux villages entre autres  Draslavita (aujourd’hui Huşi). Des documents de l’époque nous confirment  également qu’entre 1600-1662 de vastes vignobles ont été plantés sur les plaines de Saca et d’Ochi, à Huşi qui étaient des vignobles princiers.

Marco Bandinus, vers 1646 décrit les vins en ces termes:  » Huşi, ancienne colonie des vignobles de Moldavie, produit un vin savoureux, aromatique et très recherché « .

D’Etienne le Grand à Saint à Alexandru Ioan Cuza, la plupart des grands voïvodes de la nation avaient leur résidence royale, une colonie chrétienne et un endroit pour les bons vins « dans la résidence royale » de Huşi. Le grand homme d’État et savant Dimitrie Cantemir «roi parmi les philosophes et philosophe parmi les rois» (comme l’a déclaré l’Académie de Berlin), est né dans le village de Silişteni près de Huşi (aujourd’hui commune qui porte son nom). Mentionnant dans « Descriptio Moldaviae » les vins de Moldavie, il constate que … « le meilleur vin est fait à Cotnari, immédiatement après il vient le vin de Huşi » …

Les vins produits dans  Région sont variés et vont du sec au doux en passant par les vins de  liqueur qui peuvent être  blanc, rosé ou rouge. En général, ce sont des vins légers, pas trop extraits, à  la teneur en alcool modérée avec des acidités particulièrement importantes en particulier dans le nord de la Région.  Les vins rouges vont de faiblement colorés dans le nord du vignoble à intensément colorés dans le sud; la qualité des vins de la sous-Région de «Vutcani» est similaire à celle dans la Région de Dealul Bujorului.

Photo
HUŞI: SOURCE: http://commons.wikimedia.org/

HISTOIRE CLIMAT ET SOLS

Les premiers documents écrits sur l’existence de vignobles dans les plaines actuelles sont apparus avant que le nom de Huşi ne soit mentionné. Un acte d’Alexandre le Bon, datant de 1415, délimite déjà l’ancien vignoble. Un autre document, daté du 20 août 1436, retrouve en fait, le même espace évoqué en 1415, ce qui prouve qu’il y avait des vignobles sur les plaines d’Eureni – Pâhneşti – Huşi. En 1415, Alexandru Voievoda donna le nom à deux villages les noms de Nichita et Dobre de la région de Draslavita … (aujourd’hui Huşi), mentionnés en 1436 dans un autre document « … Iezerul şi via … » (Le lac et le vignoble) aux mêmes endroits.

Les documents de l’époque indiquent également qu’entre 1600 et 1662 de vastes vignobles furent plantés sur les terres de Saca et d’Ochi, à Huşi. Il existe des archives encore plus anciennes sur l’excellente qualité des vins de Huşi, ils appartiennent à des voyageurs étrangers qui ont traversé la Moldavie médiévale, en particulier Marco Bandinus, vers 1646 écrit : « Huşul, ancienne colonie des vignobles de Moldavie, produit un vin savoureux, aromatique et très recherché « .

Comme le prince Etienne le Grand   ou Alexandru Ioan Cuza, la plupart des grands voïvodes (nobles, gouverneurs, chefs militaires ) de la nation demeuraient « dans la résidence royale » d’Huşi. Ils y avaient les us et les coutumes chrétiennes, et c’était l’endroit d’où provenaient leurs bons vins.

La ville d’Huşi et ses environs font partie de ces colonies  où les habitants et ceux qui se sont voués à leur renommée ont apporté au pays la réputation de «pays des vins» par la qualité des vignobles et la production de vins incomparables. Pas moins de 300 personnages prestigieux pour l’histoire et la culture proviennent de ces terres généreuses. Le grand homme d’État et savant Dimitrie Cantemir «roi parmi les philosophes et philosophe parmi les rois» (comme l’a déclaré l’Académie de Berlin), naquit dans le village de Silişteni près de Huşi (commune qui porte son nom aujourd’hui). Mentionnant dans « Descriptio Moldaviae » les vins de Moldavie, il constate que … « le meilleur vin est fait à Cotnari, immédiatement après vient le vin de Huşi » …

En conclusion, le vignoble de Huşi n’est pas une création aléatoire mais il rassemble essentiellement une somme de conditions favorables à la culture de la vigne qui permettent d’obtenir des vins de très bonne qualité.

Le substrat lithologique forme un revêtement typologique assez varié. Dans sa distribution, il existe une zonalité avec des molisols de steppe et de steppe forestière (tchernozioms, tchernozioms lessivés, sols gris) jusqu’aux sols argileux de sol forestier (sols bruns, podzolites bruns et podzolites insulaires). Les tchernozioms lessivés et les sols gris – les plus répandus dans la dépression de Huşi – sont également les plus précieux pour les vignobles, leur texture sablo-limoneuse améliore les propriétés physiques grâce à leurs caractéristiques biochimiques de base : activité biologique intense, teneur en humus appréciable, capacité d’échange cationique accrue, réaction faiblement neutre en acide, degré élevé de saturation en bases et en nutriments.

Le relief est constitué d’une succession de larges collines arrondies, orientées nord-ouest/sud-est NO-SE. Elles ont des orientations, des caractéristiques morphologiques et des pentes différentes, des altitudes qui varient entre 50 et 250 mètres, des valeurs supérieures à 100-200 mètres étant fréquentes sur les crêtes (Huşi, Crasna et Lohan).

D’un point de vue viticole, on distingue deux sous-zones distinctes adjacentes, l’une vallonnée à environ 300 mètres d’altitude et l’autre, une dépression vallonnée d’une altitude moyenne de 150 mètres. Le lit de la rivière Prut attenante descend imperceptiblement de 29 m à 22 mètres.

Les collines ont une pente qui varie entre 5° et 25°, en particulier sur la côte de Lohan et la côte de Crasna. La dépression de Huşi, limitée par la haute charpente des collines du sud, ouest et du nord et par la vallée du Prut à l’est, abrite plus de 70% des vignobles.

Les vallées qui séparent des collines de cette région aux pentes légèrement asymétriques, ont leur origine dans la région du littoral vallonnée, modélisant la chaîne des baies de dépression (Voloseni, Huşi, Epureni, Novaci, Diuca, Fundătura, Arsura, Ghermăneşti), qui, avec les collines de hautes dépressions, ont les vignobles les plus précieux.

Le climat est de type continental tempéré, avec une nuance modérément continentale au niveau des hautes collines et excessivement continental au niveau de la dépression de Huşi.

Le rayonnement solaire global est d’environ 120 kcal / cmp / an, avec des variations entre 110 sur les pentes légèrement ensoleillées et 130 sur les pentes avec une bonne exposition solaire. Les mêmes variations se retrouvent en termes de durée moyenne d’ensoleillement : moins de 2 000 heures sur les hautes collines et plus de 2 100 heures dans la dépression de Huşi et dans la vallée de la Prut. Le régime annuel moyen des valeurs radiatives et héliothermiques reste élevé tout au long de la période végétative, ce qui permet un bon développement, une fructification et une maturation des raisins.

La fréquence, l’intensité et la durée des gelées dans cette région (températures inférieures à -20 °C), mettent en garde contre le risque de réduction drastique du nombre d’yeux dans les vignobles non enterrés.

Les vents prédominants viennent de l’ouest, du nord-ouest et du nord, ils représentent annuellement plus de 60% de la fréquence et qui, en descendant sur les pentes des collines vers la dépression, présentent les caractéristiques suivantes : les vents du nord-est, en particulier, accentuent le phénomène de gel et les vents de l’est et du sud-est sont chauds et secs pendant la saison chaude, accentuant le phénomène de sécheresse, tous deux étant intensément ressentis à la fois dans la dépression de Huşi et dans la vallée de la Prut.

La température annuelle moyenne pour la région de Huşi est de 9,5oC, la valeur étant égale à la moyenne nationale. La température la plus élevée pour la ville de Huşi a été enregistrée le 3 juillet 1938, à 40,2 °C, et la plus basse, le 1er février 1937, à – 29,1 °C. Les précipitations annuelles moyennes pour Huşi sont de 524,08 mm.

La région est tributaire de la rivière Bârlad et de ses affluents, Crasna et Lohan dans la région ouest, vallonnée. Les vallées ont un ruissellement permanent mais avec des écoulements modestes et oscillants au cours de l’année et la Prut à travers tous les ruisseaux qui drainent la dépression de Huşi, parmi lesquels les plus grands et, presque permanents, sont Valea Grecului, Gura Văilori recueille tous les ruisseaux semi-permanents (Voloseni, Huşi à Recea et Valea lui Ivan) du sud-ouest de la dépression.

Le ruisseau Şopârleni (avec Ruginosu et Barahoi), avec les petits ruisseaux temporaires Barbosi, Luncani et Valea Lupului, drainent sa partie nord-est. Les débits sont faibles avec une grande variation saisonnière voire même épisodique, ce qui a conduit à la nécessité d’aménager de nombreux étangs, dont trop peu sont encore préservés aujourd’hui.

Le réseau hydrographique, qui draine le territoire de la ville, se compose de deux artères plus importantes: la Drăslăvăţul, au sud et la Răieşti, formée par la Turbata et la Şara, au nord. Ces artères se rejoignent à l’est de la ville pour former la rivière Huşi. Le régime hydrographique des cours d’eau Drăslăvăţ et Răieşti a un caractère torrentiel. Au printemps, lorsque la neige fond rapidement, en raison d’une augmentation soudaine de la température, ou en été, en raison de pluies torrentielles, ils transportent de grandes quantités d’eau, sortant parfois de leurs lits.

Les vins produits sans cette région couvrent une gamme assez large, du sec au doux et liquoreux, blanc, rosé ou rouge. Cependant, ils forment une unité assez bien identifiable dans la gamme des vins roumains.

En général, ce sont des vins légers, peu extractifs, à teneur en alcool modérée, légèrement acides dans le nord de la zone, avec un « pic » d’acidité dans la région d’Avereşti, où l’acidité naturelle exprimée en g / l d’acide tartrique peut atteindre des valeurs de 11-12g / l, certaines années, ce qui qualifie la région d’excellente pour la production de vins effervescents.

Les vins rouges vont de faiblement colorés dans le nord du vignoble à intensément colorés dans le sud. La qualité des vins de la région connue sous le nom de «Vutcani» est similaire à celle obtenue dans la région de Dealul Bujorului.

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

Comté de Vaslui:

Dénomination «HUSI»

– Municipalité de Huşi;

– Commune de Duda-Epureni, villages Epureni, Duda;

– Commune de Pădureni, villages de Pădureni, Văleni, Leoşti, Ivăneşti, Rusca;

– commune de Tătărăni, villages de Tătărăni, Crăsnăşeni, Bălţaţi, Manţu;

– Commune de Stănileşti, villages de Stănileşti, Pogăneşti;

– commune de Buneşti-Avereşti, villages de Buneşti, Avereşti, Armăşeni, Tăbălăeşti, Plopi;    -commune d’Arsura, Arsura, Fundătura, villages Pâhneşti

– Commune de Drânceni, villages de Drânceni, Ghermăneşti, Râşeşti;

– Commune de Boţeşti, villages de Boţeşti, Gugeşti;

– Commune de Banca, villages de Banca, Stoişeşti, Sârbi, Ţifu;

– commune de Fălciu, villages de Fălciu, Bozia, Copăceana, Rânzeşti;

– Commune de Blăgeşti, villages de Blăgeşti, Igeşti

Sous-région «VUTCANI»:

– Commune de Vutcani, villages de Vutcani, Mălăieşti;

– Commune de Roşieşti, villages de Roşieşti, Gara Roşieşti, Valea lui Darie;

– commune de Şuletea, villages de Şuletea, Râşcani, Fedeşti.

– Commune d’Epureni, village Horga

– Commune de Berezeni, villages de Berezeni, Rânceni, Muşata.

L’appellation d’origine protégée HUŞI peut être complétée, en fonction de l’intérêt des producteurs, par l’une des dénominations viticoles suivantes (vins produits exclusivement à partir de ces exploitations): DUDA-EPURENI, PĂDURENI, DEALUL LOHAN, DEALUL DOBRINA, DEALUL ŞARA, DEALUL OCHI, DEALUL GALBENA, DEALUL OGRADA, DEALUL PODGORIA, CERDACUL LUI VODĂ, DEALUL MĂNĂSTIRII, AVEREŞTI, PÎHNEŞTI, ARSURA, DEALUL DRAGALINA, DEALUL ROŞIORI, PODINA, ARMĂŞENI, DEALUL PRIBEASCA, BUNEŞTI, MOVILA LUI ANDREI, DEALUL CÂLCEA, COLINA MĂNĂSTIRII, LA SCHIT, DEALUL LUI MOȚOC.

CÉPAGES

NB: De nouvelles variétés à raisins de cuve sont ajoutées lors de la modification du cahier des charges  du  15/10/2021 pour l’élaboration de vins blancs/rosés/ rouges, à savoir: grasă de Cotnari, riesling de Rhin, muscadelle et sémillion pour les vins blancs, mais aussi syrah, Zweigelt, sangiovese, nebbiolo et barbera pour les vins rouges, non seulement parce que ces variétés sont privilégiées pour la production de vins rosés, mais aussi parce que, pourvues de propriétés aromatiques, elles possèdent un bon potentiel d’accumulation des arômes (fruités notamment) et des sucres, et que les vins rouges peuvent accumuler des tanins de couleur et présenter un caractère aromatique très marqué.

RENDEMENTS

Vins blancs et rosés, variétés Aligote, Fetească Regală, Zghihară de Huși, Crâmpoșie Selecționată, Francușă, Plăvaie: 123 hectolitres par hectare

Vins blancs et rosés, variétés Grasă de Cotnari, Donaris, Riesling Italian, Sémillon, Băbească Gri, Codană, Portugais Bleu: 123 hectolitres par hectare

Vins rouges, variétés Codană, Portugais bleu:  119 hectolitres par hectare

Vins blancs et rosés, variétés Riesling de Rhin, Muscadelle, Fetească Albă, Chardonnay, Aromat de Iași: 115 hectolitres par hectare

Vins rouges, variétés Syrah, Sangiovese, Nebbiolo,Barbera.: 111 hectolitres par hectare

Vins blancs et rosés, variétés MuscatOttonel, Sauvignon, PinotGris, Tămâioasă Românească, Șarba, Traminerroz: 104 hectolitres par hectare

Vins rouges ,variétés Busuioacă de Bohotin, Merlot, Zweigelt: 100 hectolitres par hectare

Vins rosés, variétés Cabernet Sauvignon, Fetească Neagră, Pinot Noir,Negru Aromat, Băbească Neagră: 97 hectolitres par hectare

Vins rouges, variétés Cabernet Sauvignon, Fetească Neagră, PinotNoir, Negru Aromat, Băbească Neagră : 93 hectolitres par hectare

NB: la modification du cahier des charges du 15/10/2021  représente une augmentation importantes des rendements. 

Les vastes projets de reconversion et de restructuration des vignobles de la zone ont entraîné une modification considérable de la densité et de la pureté des vignobles, en ce sens que les densités ont augmenté par rapport à la densité moyenne des plantations précédentes. L’adaptation de la sélection clonale et l’utilisation d’une structure appropriée de porte-greffes ont contribué à une augmentation significative des rendements vitivinicoles de la zone.

Les vignobles créés par mesure de reconversion/restructuration avec une préférence pour la plantation de cépages autochtones tels que Tămâioasa românească, Busuioacă de Bohotin, Fetească regală, Fetească albă et Feteasca neagră, et internationaux, tels que Traminer roz, Riesling de Rhin, Chardonnay, Sauvignon ou Cabernet Sauvignon, ont utilisé des sélections clonales qui favorisent beaucoup plus la production quantitative dans la zone viticole à laquelle appartient l’aire géographique DOP Huși, où le climat est favorable (rayonnement solaire durant la période de végétation idéal pour la bonne maturation des raisins, climat modéré sur les hautes collines, fréquence et durée des périodes de froid/gelée modérées, etc.), et ces cépages sont capables d’évoluer, avec un potentiel de production sensiblement accru.

Une analyse des changements climatiques qui ont affecté les vignobles cultivés dans la zone délimitée sur les périodes 1961-1990 et 1991-2018 ainsi que les scénarios climatiques relatifs à la Roumanie pour la période 2001-2030 font apparaître une augmentation constante des températures entre juin et octobre, d’au moins 1,4o C/période analysée, avec une alternance de précipitations et de températures très élevées.

S’ajoutent également à cela des années de conditions climatiques favorables qui influencent le niveau des rendements, afin qu’il puisse y avoir des dépassements autorisés des rendements viticoles, de 20 % au maximum.

CARACTÉRISTIQUES VITICOLES ET ŒNOLOGIQUES

Pratique culturale

  • —  au moins 3000 pieds/ha (minimum75% de vignes par rapport à la surface de la plantation),

  • —  irrigation: autorisée uniquement durant les années de sécheresse et moyennant notification de l’ONVPV (Office national de la vigne et du vin), lorsque la teneur en eau du sol à une profondeur de 100 cm tombe à 50 % de l’intervalle d’humidité active (IHA), et selon des normes d’arrosage raisonnables (400-600 m3/ha),

  • —  vendange en vert, réduisant le nombre de grappes de raisins au moment de la véraison (début de la maturation), lorsque les possibilités de production excèdent les limites maximales admises par le cahier des charges.

 Élaboration des vins

Dans certaines conditions climatiques qui ont un impact favorable sur le rendement obtenu en raison du potentiel de certaines variétés, pour les raisins récoltés dans les vignobles situés dans la zone délimitée, les vins qui bénéficieront de l’AOP Huși peuvent être transformés aussi en dehors de la zone délimitée de l’appellation, dans la zone avoisinante, qui est dotée, dans ses centres de vinification, de capacités optimales.

La zone avoisinante désignée à cet effet (pour la vinification rapide, la fermentation à température contrôlée, la préservation du potentiel aromatique de certaines variétés, dont Fetească regală, Sauvignon, Muscat Ottonel, Tămâioasă românească, Busuioacă de Bohotin) comprend les localités suivantes du département de Vrancea:

— Panciu, Movilița;
— Odobești, Unirea, Jariștea, Bolotești;
— Obrejița, Tâmboiești, Popești, Budești, Cârligele, Vârteșcoiu, Câmpineanca.

Les variétés Pinot Gris et Traminer Roz peuvent être obtenues en fonction du choix du producteur et des vins blancs ou vins rosés, au moyen de techniques qui préservent la qualité AOP des raisins et des vins produits à partir de ces variétés.

pour les années marquées par des conditions climatiques défavorables, la teneur en sucre admissible au moment de la récolte est fixée à 160 g/l, valeur à laquelle la qualité de l’AOP Huși peut être obtenue en préservant les caractéristiques qualitatives spécifiques de la catégorie des vins produits.

Dernière modification du cahier des charges : 13/07/2021