ODOBEȘTI DOC

SOURCE:  Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education terroirsdumondeeducation.com
Photo
LA MARIE D’ODOBEȘTI. Wikipedia.org

L’APPELLATION

L’appellation Odobești DOC est réservée au vin tranquille, élaborés dans l’appellation avec les cépages autorisés et elle se situe dans les Collines Moldaves.

RÉSUMÉ

La zone délimitée de l’appellation d’origine contrôlée Odobeşti fait partie de la zone viticole CI dans la classification européenne. Le vignoble d’Odobeşti est situé sur les terrasses  du piémont de la courbure des Basses-Carpates, dont l’altitude moyenne est de 200 m, dominant ainsi de la Plaine roumaine orientale. Cette zone est bio-pédo-climatiquement rattachée à la plaine roumaine et est structurellement liée aux Basses-Carpates, mais reconnue comme une zone distincte, avec ses propres caractéristiques écologiques, qui lui confèrent des propriétés particulières pour la culture de la vigne. Parmi les vignobles de Vrancea, le vignoble d’Odobeşti occupe la partie centrale, sur une largeur de 5 à 12 km et une longueur d’environ 30 km, se situant entre la vallée de Putna (au nord – qui la sépare de Panciu) et la vallée de Milcov (au sud – qui la délimite largement de Coteşti).
Le vignoble est situé à l’intersection du parallèle de 45o nord  du méridien  27ode longitude est.

Le nom de la localité d’Odobeşti et implicitement au vignoble éponyme et tire son nom de «Odoba», l’un des anciens du village à cette époque. Au travers des anciens, la filiation avait  pu être formellement  établie et  ce sont donc eux qui possédaient les droits de propriété.

À partir du 17ème siècle, la renommée de ce vignoble s’accroît, ainsi, dans « Descriptio Moldavie » de Dimitrie Cantemir, qui, dans sa classification des hiérarchies des vignobles,  classait  Odobeşti  en troisième position dans le pays. Dans « Histoire de la Moldavie et de la Valachie », J.L. Carra mentionne que les meilleurs vins de Moldavie se trouvaient  à Odobeşti. Ce n’est pas un hasard si, dans cette Région, il y avait des vignobles qui appartenaient aux dirigeants de la Moldavie, à l’Église Orthodoxe de Iaşi ou aux diocèses  Roman de  Radăuţi.

Les productions cumulées des trois vignobles de Vrancea: Panciu, Odobeşti et Coteşti, ont assuré du  15esiècle jusqu’au  18esiècle  la moitié de la production viticole de Moldavie. On trouvait donc ici le plus grand vignoble des principautés roumaines.

Compte tenu de ses qualités, le vin de cette Région a été exporté au fil des ans en Pologne et en Russie à la demande des dirigeants de ces pays (en 1456, le roi Casimir de Pologne a demandé du vin de ce vignoble au prince Petru Rareş).Le substrat rocheux est constitué de  sables et graviers alluvionnaires et colluvionnaires recouverts de dépôts loessoïdes, formant un ensemble détritique datant du pléistocène, qui repose sur une alternance de couches de marnes, d’argiles et de sables marins du pliocène.

Les sols de couverture les plus communs sont les mollisols, représentés par des chernozems lessivés (cambiques et argileux) qui sont dominants dans la partie orientale et centrale du vignoble et les sols gris dans sa partie ouest. Leur texture moyenne et légère assure une perméabilité, un drainage et des propriétés physiques et technologiques précieuses. Un équilibre  favorable  existe entre la  teneur appréciable en humus et en   nutriments qui sont particulièrement adaptés à la culture de la vigne.

Le relief est constitué de glacis alluvionnaires et colluvionnaires, relativement uniformes, inclinés à 300 mètres à l’ouest et à 100 mètres à l’est, respectivement à partir de la base de la pente Măgura Odobeşti, à la tête de la pente qui la relie à la plaine roumaine. L’ensemble géomorphologique de la zone est caractérisé par de larges interfluves, parallèles d’orientation O-E. Les différences d’altitude, d’exposition et de déclivité permettent  des encépagements d’une grande variété de cépages.Le vignoble est traversé par un réseau hydrographique de surface appartenant au bassin du Siret. L’alimentation du réseau est surtout pluviométrique. Les eaux souterraines se trouvent à des profondeurs relatives de 5 à 8 mètres et sont accessibles à la minéralisation avec particulièrement le   bicarbonate de calcium.Le  climat est  de type continental tempéré, avec des périodes extrêmes dues à la présence de masses d’air d’Europe de l’Est, de celles de l’Atlantique ouest et nord-ouest, toute l’année, mais surtout pendant les saisons de transition. Le rayonnement solaire global a des valeurs annuelles moyennes de plus de 120 kcal / cm2, avec des variations entre 110 sur les expositions au nord et 140 sur les expositions au sud. La durée annuelle moyenne de l’ensoleillement  est d’environ 2100 heures. Ces valeurs élevées justifient également la somme annuelle des températures inférieures ou égales à 0 °C, autour de 3800 ° C, ce qui garantit des conditions optimales de maturation et de concentration en sucres et en substances aromatiques dans le raisin. La température annuelle moyenne est d’environ 9-10 oC, l’amplitude thermique  est donc moyenne.

Selon la station de recherche d’Odobeşti, au cours des 40 dernières années, il y a eu un réchauffement climatique dans cette Région.La DOC produit des vins, tranquilles, des vins mousseux de qualité,  des vins mousseux de qualité de type aromatique, de vins pétillants, de vins de liqueur, des vins à alcool modéré et des vins sans alcool.Le nom de l’appellation est souvent associé à son « județ » (comté ou département).

HISTOIRE, CLIMAT ET SOLS

À partir du XVIIe siècle, la renommée de ces vignobles grandit, à telle enseigne que, dans son ouvrage intitulé «Descriptio Moldavie», Dimitrie Cantemir classe le vignoble d’Odobeşti au troisième rang dans la hiérarchie des vignobles de qualité du pays. Ce n’est pas un hasard si cette région abritait des vignobles qui étaient la propriété des souverains de la Moldavie, de l’archevêché de Iași ou des évêques des villes de Roman et Rădăuți.

En raison de sa qualité, le vin provenant de cette région a été livré durant des années en Pologne et en Russie, à la demande des monarques de ces pays (en 1456, le roi Casimir de Pologne a demandé du vin de ce vignoble au monarque Petru Rareș).

Le substratum lithologique – dépôt sablo-graveleux à provenance alluvionnaire et diluvienne, couvert par une couche formée de dépôts à base de lœss, l’ensemble formant un complexe détritique pléistocène qui repose sur une alternance de marnes, d’argiles et de sables marins pliocènes.

Le relief – glacis alluvial constitué d’accumulations alluvionnaires et diluviennes qui s’incline de manière relativement régulière, culminant à 300 mètres côté occidental et à 100 mètres côté oriental, depuis la base du versant Măgura Odobești jusqu’au sommet du talus qui fait la jonction avec la plaine Câmpia Română. L’ensemble géomorphologique de la zone est caractérisé par de vastes interfluves, parallèles, orientés dans l’axe O-E. Les différences morphométriques d’altitude et d’exposition permettent la culture d’une grande variété de cépages.

Le climat – de type tempéré continental, avec des variations très importantes dues à la présence de masses d’air est- européennes, ainsi qu’atlantiques par l’ouest et le nord-ouest, durant toute l’année, mais surtout pendant les saisons de transition. Le rayonnement solaire global présente des valeurs moyennes annuelles de plus de 120 kcal/cm2, avec des variations allant de 110 pour les expositions nordiques à 140 pour les expositions méridionales.

Les sols – les sols de cette zone sont majoritairement des mollisols, représentés par les tchernozioms lévigés (cambiques et argilo-diluviaux) principalement du côté oriental et central du vignoble, tandis que du côté occidental il s’agit essentiellement de sols gris. Leur texture équilibrée et légère assure la perméabilité et le drainage, tandis que les propriétés physiques et technologiques favorisent un processus chimique propice, ainsi qu’une teneur appréciable en humus et en substances nutritives, qui se prêtent particulièrement bien à la culture de la vigne.

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

Département de Vrancea

— ville d’Odobeşti – village de Unirea,
— commune de Jariștea –villages deJariștea, Pădureni, Scânteia, Vărsătura,
— commune de Bolotești – villages de Bolotești, Pietroasa, Vităneștii de sub Măgură, Găgești, Putna, Ivăncești,

— communedeBroșteni– villages de Broșteni, Pitulușa, Arva.

CÉPAGES

RENDEMENTS

CARACTÉRISTIQUES VITICOLES ET ŒNOLOGIQUES

— 3300 pieds/ha au minimum pour les vignobles existants,

— type de gestion: celui choisi par le producteur, selon le cépage, en fonction des conditions pédoclimatiques.

Dernière modification du cahier des charges: le 20/02/2020