PANCIU DOC (Vin tranquille)

SOURCE:  Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education terroirsdumondeeducation.com

Pour acheter cette carte sans droits d’auteurs, cliquez sur le lien suivant:  https://www.terroirsdumondeeducation.com/product/roumaniemap/

Toutes nos cartes sont à jour et conformes à la législation européenne. 

L’APPELLATION

L’appellation Panciu DOC est reservé au vin tranquilles élaborés avec les cépages de l’appellation qui se situe dans les Collines Moldaves en Roumanie

RÉSUMÉ

La DOC est divisée en trois sous-Régions : Panciu, Tifeşti, Păuneşti. Les localités suivantes peuvent être ajoutées  la DOC Panciu:La DOC de Panciu se situe dans les collines de Moldavie  dans la partie centrale-est de la Roumanie et elle fait partie de la zone viticole européenne CI.  Le vignoble de Panciu est situé au pied des massifs, mais  en dehors de la ceinture  des Carpates et des Basses-Carpates,  de Vrancea à l’est, des plaines des Carpates et des Basses-Carpates à l’ouestet elle fait la transition entre le relief  des sous-Carpates  occidental et la plaine inférieure du Siret à l’est. Le vignoble se présente sous la forme d’une bande d’une largeur moyenne de 9 km (mais avec des variations de 3 à 15 km), entre Valea Trotuşului au nord et Valea Putnei au sud, sur une longueur de 30 km. Le vignoble se situe entre les parallèles de 45° et 46° de latitude nord au méridien de 27° de longitude, elle est donc dans une zone tempérée avec un degré accentué de continentalisme. Les découvertes  archéologiques de motifs ornementaux représentant une vigne montrent  que cette Région était peuplée de Daces et qui  ils cultivaient la vigne. Dès 1527, à la suite du voyage effectué par Georg von Reichersterffer, émissaire de Ferdinand de Habsbourg auprès du prince Petru Rareş, il évoque, dans son rapport, les vignobles de la Région, connus depuis sous le nom de Vignoble des Croix. Les histoires se poursuivent dans le « Codex Bandinus », où il est dit que « toute la partie sud de la Moldavie produit tellement de vin que pendant la récolte le seau est vendu pour 4 centimes, et en hiver pour 6 ou 7 centimes ». Si au fil du temps les zones viticoles de cette Région ont été affectées par les guerres, le phylloxéra ou le manque de main-d’oeuvre, à chaque fois les habitants de Podgorée ont réussi à restaurer les vignobles et à maintenir la tradition viticole de cette Région grâce à la qualité des vins obtenus. Compte tenu des nombreuses calamités qui ont affecté la vie des habitants de Podgorica, ils ont créé en 1920 des syndicats du vin pour défendre leur activité et soutenir leurs produits.

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

Département de Vrancea:

— Localités: Panciu, Crucea de Sus, Dumbrava, Crucea de Jos, Satu Nou, Neicu,
— Localités: Movilița, Diocheti-Rediu, Movilița Trotușanu, Frecăței, Văleni,
— Localités: Străoane, Repedea, Muncelu, Văleni,
— Localités: Fitionești, Holbănești, Ghimicești, Ciolănești, Mănăstioara,
— Localités: Mărășești, Haret, Călimănești, Modruzeni, Siretu, Tișița, Pădureni,
— Localités: Țifești, Sârbi, Oleșești, Vitănești, Clipicești, Bătinești, Igești, Pătrășcani, — Localités: Păunești, Viișoara,
— Localités: Ruginești, Copăcești, Văleni, Anghelești,
— Localités: Pufești, Domnești-Târg, Ciorani, Domnești-Sat.

Photo
PANCIU. SOURCE:@Par ElenaCozma https://commons.wikimedia.org/

RÉSUMÉ

Le substrat rocheux est  composé d’accumulations de galets et de sables, recouverts par un manteau d’argile à base de loess quaternaires superposés aux sédiments marins du pliocène (marnes, argiles, sables). La couverture de sol est constituée de mollisols cambiques (riche en oxyde de fer) et argileux et des sols forestiers. Le chernozem cambique cumule toutes les propriétés chimiques, biologiques et trophiques favorables à la culture de la vigne. La texture confère aux sols du vignoble les propriétés physico-chimiques et hydro-physiques les plus favorables à cette culture: porosité, ameublissement, perméabilité, structuration glomérulaire et un bon drainage vertical des eaux de pluie est assuré ce qui réduit l’incidence des maladies cryptogamiques et assure un traitement relativement facile des vignes.
La topographie de la Région de se décompose en 2 unités majeures : la haute plaine du piémont (plaine alluviale formant un glacis au pied d’un ensemble montagneux)dupléistocène inférieur et moyen et la plaine du bas piémont (pléistocène supérieur-holocène) jusqu’à l’actuelle prairie du Siret. Les altitudes et les expositions variables sont propices à l’établissement de vignobles.  

Le vignoble est traversé par un réseau hydrographique de premier degré, directement dépendant de la rivière  Siret et de ses affluents. La structure des sols ne permet pas les formations d’aquifères substantielles  et  les eaux ont une minéralisation relativement élevée, principalement du bicarbonate de calcium dans les hautes eaux et du bicarbonate de chlorure de sodium dans les basses eaux. Dans cette zone, une gestion prudente de la  ressource et la supplémentation en eaux des zones adjacentes ou par des investissements pour des puits profonds est nécessaire.

Le climat est caractéristique  de la forêt de steppe et il se rattache  au climat tempéré-continental dans lequel les influences des masses d’air nordique scandinave-baltique interfèrent avec les masses d’air chaud méditerranéennes-tropicales du sud, ce qui confère d’excellentes conditions pour le développement de variétés de haute qualité. La température annuelle moyenne, la pluviométrie annuelle, l’ensoleillement sont propices au bon développement des vignobles.  Cependant les masses d’air polaires peuvent  abaisser la température à -30 oC, les gelées (surtout tardives),   les blizzards, les brouillard, les pluies torrentielles, la grêle et  sécheresse, accentuée par le foehn, peuvent venir perturber la viticulture.

HISTOIRE, CLIMAT ET SOLS

Les preuves archéologiques recueillies dans cette région du pays montrent que cette dernière était peuplée de Daces libres qui cultivaient des vignes, fait attesté par les vestiges archéologiques où l’on retrouve des motifs ornementaux représentant une treille de vigne. Dès 1527, Georg von Reichersterffer, émissaire de Ferdinand de Habsbourg auprès du souverain Petru Rareş, évoque dans un rapport de voyage les vignobles existants dans la région, connus depuis lors sous le nom de Podgoria Crucilor (Vignoble des Croix). On trouve d’autres mentions dans le «Codex Bandinus», où il est indiqué que «toute la partie méridionale de la Moldavie produit tellement de vin que lors de la récolte le pot [appelé «vadră»] de vin coûte 4 sous, et en hiver 6 ou 7 sous».

Le substratum lithologique: glacis de piémont résultant de l’accumulation de cônes de déjection du Quaternaire, dont l’âge et la hauteur diminuent vers l’est, dans l’ordre dans lequel ils ont été déposés par les rivières transversales des Carpates et des Sous-Carpates. Du point de vue de la constitution, il s’agit de dépôts de cailloux et de sable recouverts d’un manteau limoneux loessoïde quaternaire, reposant sur des sédiments marins pliocènes (marnes, argiles, sable).

Le relief: organisé en deux sous-unités fonctionnelles de piémont: la haute plaine de piémont (Pléistocène inférieur et moyen) et la basse plaine de piémont (Pléistocène supérieur-Holocène) s’étendant jusqu’à l’actuelle plaine du Siret, toutes deux constituant une zone de développement maximal de la viticulture, notamment par l’alternance de zones d’altitude et d’exposition.

Le climat: il est spécifique à la steppe boisée et correspond au climat tempéré continental, influencé par des masses d’air scandinavo-baltiques du nord, qui interfèrent avec les masses d’air chaud méditerranéennes tropicales du sud, offrant ainsi d’excellentes conditions pour le développement des cépages de haute qualité, se traduisant principalement par une diversité héliothermique et des précipitations favorables. La température annuelle moyenne, la moyenne annuelle des précipitations et, en particulier, le flux radiatif et l’angle formé par le rayonnement solaire sont propices au bon développement des vignobles. Les sols: la texture des sols de ce vignoble confère à ces derniers les propriétés physico-chimiques et hydrophysiques les plus favorables à cette culture: porosité, aération, perméabilité, structure glomérulaire et bon drainage vertical des eaux de pluie, permettant de réduire l’incidence des maladies cryptogamiques et d’assurer un travail relativement facile des terres plantées en vigne. Du point de vue typologique, le développement le plus important concerne les mollisols (cambiques et argilo-diluviaux) et les sols forestiers. Le tchernoziom cambique accumule toutes les propriétés chimiques, biologiques et trophiques favorables.

Source:https://www.winebnb.com/

CÉPAGES

RENDEMENTS

CARACTÉRISTIQUES VITICOLES ET OENOLOGIQUES

Dernière modification du cahier des charges : 20/01/2020