DEALU MARE DOC (Vin tranquille)

SOURCE:  Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education terroirsdumondeeducation.com

L’APPELLATION

L’appellation Dealu Mare DOC (vin tranquille) est une appellation de vin réservée au vin tranquille élaboré avec les cépages de l’appellation qui se situe dans les Collines de Munténie & D’Olténie en Roumanie.

RÉSUMÉ

L’appellation est du DOC pour l les vins mousseux de qualité de type aromatique (1000 hectares)  et les vins pétillants
La DOC est située dans la partie sud de la Roumanie, Dealu Mare s’étend sur la surface des département  de Prahova et Buzău. Il s’agit du vignoble le plus compact de Roumanie composé de huit centres viticoles. La Région est située dans les collines du sud des Carpates et s’étend sur une superficie de 65 km et sur  une largeur comprise entre 3 et 12 km. Enfin, Dealu Mare se positionne sur le parallèle 45 °, en compagnie de Bordeaux et de la Toscane.

Des fouilles,  de la poterie et des études sur la toponymie attestent de la présence de vignes depuis l’Antiquité. Les premiers documents datent des XIVe et XVe siècles, dans lesquels les communes de  Valea Călugărească et Ceptura sont mentionnées. Dans les documents étrangers de l’époque, le vin de Dealu Mare était décrit comme «huileux, fort et durable».Les vins blancs produits dans l’appellation  Dealu Mare DOC se distinguent par un haut niveau d’extraits, une structure soyeuse et une acidité moyenne due à une exposition sud-ouest. Dans certaines parties de la Région, le sol a une teneur concentrée en carbonate de calcium, ce qui favorise la culture de cépages aromatiques comme le tămâioasă românească et le muscat ottonel. les vins rouges sont bien équilibrés, corsés, avec une texture onctueuse, et des arômes et des saveurs  de bais rouges et noires, des épices, du  café, du  cacao ou du chocolat et les meilleurs possède très bon potentiel de garde.  Les sols sont rouge-bruns riches en fer avec une texture moyenne. Le climat tempéré-continental avec des étés chauds et des automnes doux et secs assure une bonne  maturation des raisins de cépages rouges.    L’un des établissements vinicoles les plus récents, Viile Metamorfosis est l’un des domaines viticoles phare de la Région. L’histoire de ce domaine viticole a commencé au début des années 2000, lorsque le marquis Piero Antinori, impressionné par la qualité des vins roumains, a décidé d’investir dans cette Région.La famille a décidé de planter 100 hectares à Vadu Săpat avec en particulier  le cépage negru de drăgăşani ainsi que d’autres variétés traditionnelles roumaines comme tămâioasă românească, fetească albă et fetească neagră.

Les cépages autorisés dans l’appellation de vins tranquilles sont pour les blancs : feteasca regală, fetească albă, riesling, sauvignon blanc, chardonnay,  pinot gris,  viognier, aligoté́, tămâioasă românească̆, busuioacă̆ de bohotin,  muscat ottonel, pinot blanc,  traminer roz,  trebbiano, graševina (riesling italian), grasă̆ de Cotnari et   crâmpoşie selecţionată,et pour les rouges : cabernet sauvignon, merlot, pinot noir,  fetească neagră, burgund mare,  syrah, , novac,  negru de drăgăşani,  negru aromat,   sangiovese, băbească̆ neagră,  barbera,  petit verdot, mourvèdre,  grenache et   nebbiolo.

Photo
VIGNOBLE DE DELAU MARE. SOURCE: https://premiumwinesofromania.com/

HISTOIRE, CLIMAT ET SOLS

Les premiers documents écrits relatant l’existence de la culture de vigne dans ces parties du pays remontent aux XIVe et XVe siècles. Ils révèlent que Ceptura, Valea Călugărească, Valea Mantei et Valea Popii étaient des localités connues et appréciées pour la qualité du vin qu’elles produisaient. D’après les documents de l’époque, il semble que la région viticole la plus renommée était «Cepturile», connue plus tard sous le nom de «Cepturi» et aujourd’hui sous celui de «Ceptura».

Dans le passé, ces vignes étaient harmonieusement mises en valeur par la culture de plusieurs variétés, selon une proportion bien définie, ce qui produisait un vin très recherché. Au fil du temps, la culture de la vigne est devenue une tradition, elle s’est transmise de génération en génération et fait partie du mode de vie des villages viticoles. Avant la crise du phylloxéra, une vingtaine de variétés de base étaient cultivées dans la région de Dealu Mare, trois à quatre étant regroupées au même endroit, ce qui produisait des vins aux caractéristiques bien affirmées.

La première invasion du phylloxéra signalée à Dealu Mare (en 1884, à Chițorani) marqua une période critique du développement du vignoble. Elle provoqua rapidement d’énormes dégâts dans la viticulture dans la région, la transformant profondément.

Les vignobles furent ensuite replantés, avec des variétés principalement françaises, mais également roumaines. Les premières lois régissant la culture de la vigne et la production du vin furent adoptées en 1915. Dans l’entre-deux-guerres les variétés suivantes ont été utilisées pour produire du vin : fetească albă, tămâioasă românească, mais aussi aligoté, sauvignon et traminer pour les vins blancs, et feteasca neagră, pinot noir et merlot pour les vins rouges.

L’aire délimitée correspondant à l’appellation est protégée par les collines sous-carpatiques, dont l’altitude augmente progressivement, elles forment un paravent contre les courants d’air frais soufflant du nord, nord-ouest et nord-est, ce qui garantit l’emmagasinement des ressources héliothermiques dans cette zone. Ces conditions créent une maturation optimale des variétés et la préservation des arômes primaires des vins, en particulier des rouges.

Le climat tempéré continental de l’aire géographique, qui garantit une photosynthèse correcte et une maturation optimale des raisins à la récolte, produit un bon équilibre entre le degré d’acidité et le sucre, et confère aux vins blancs et rosés des caractéristiques fraîches et fruitées et, aux vins rouges, une structure phénolique optimale et une bonne accumulation de tanins.

Les sols de la partie ouest du massif de Dealu Mare sont constitués d’argile rouge, de marne, avec une teneur en oxyde de fer élevée, ce qui permet d’obtenir des vins rouges aux arômes de fruits des bois, onctueux et harmonieux. Les vins rouges tels que le Merlot et le Fetească Neagră, qui sont obtenus à partir de plantations situées principalement en haut des pentes, comme toutes les variétés friandes de soleil dont la production est équilibrée, atteignent une maturité optimale entre le début du mois de septembre et la fin du mois d’octobre.

Le climat tempéré continental est favorable à la production de vins blancs présentant un équilibre idéal entre alcool, acidité et sucres, avec des arômes de fruits exotiques, de poire, révélant des notes florales de fleurs de vigne, de foin fraîchement fauché, de jasmin, de fleurs d’acacia, arborant une couleur allant du jaune citron au jaune paille, avec des reflets verts.

Ces vins blancs ont une structure équilibrée et une bonne acidité qui résultent de l’exposition sud-est des pentes, mais aussi des pratiques de culture (généralement en demi-hautain, avec un système de soutien qui assure une bonne répartition de la surface foliaire et de la production, propice à une maturation optimale des raisins).

Les vins rosés ont des arômes de fruits exotiques et d’agrumes ; leur goût est frais, vif, nerveux, présentant une bonne acidité et un bon équilibre, ainsi qu’une note finale fruitée.

Les vins rouges se caractérisent par leur finesse, leurs tanins légers, leur velouté et l’intensité de leur couleur due à la présence de sols brun rouge, riches en sels ferriques, constitués d’argile rouge, de marne et de sable fin roux dans la partie ouest du massif de Dealu Mare (ce qui donne au vin du corps et des tanins bien intégrés, particulièrement notables dans le cas des Cabernet Sauvignon, Merlot, Fetească neagră et Shyraz). On distingue des arômes de fruits rouges mûrs, de prune, de fruits des bois noirs, de cannelle et d’amande douce, et leur goût est rond, riche, présentant une acidité et des tanins bien intégrés, ainsi que des arômes typiques. La couleur de ces vins se décline du rouge rubis au rouge grenat ou rouge sombre.

Dans les centres renommés comme Ceptura, Tohani et Merei, les vins rouges sont plus robustes, plus vigoureux, et leur robe est plus intense, caractéristiques qui proviennent de l’abondance des ressources héliothermiques et de la texture légère des sols de ces zones.

Les sols squelettiques à forte teneur en carbonate de calcium sont à l’origine de vins aromatiques dénotant une fraîcheur et un caractère floral marqué.

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

Département (judet) de Prahova

Sous-appellation d’origine«DEALUMARE-BOLDEŞTI»

— Boldești-Scăieni, ville de Seciu; – commune de Bucov – villages de Pleașa et Bucov; – commune de Plopu – villages de Gâlmeia et Plopu.

La sous-appellation d’origine «DEALU MARE-BOLDEŞTI» peut être complétée par l’appellation d’une des localités viticoles suivantes: SECIU, DEALU FRUMOS, VALEA CORBULUI.

Sous-appellation d’origine«DEALUMARE-VALEACĂLUGĂREASCĂ     

—  commune de Valea Călugărească – villages de Valea Călugărească, Valea Largă, Valea Nicovani, Valea Poienii, Valea Mantei, Valea Popii, Valea Ursoi, Vârfurile, Schiau, Răchieri et Valea Săracă,

—  commune de Bucov-villages de Chițorani, Valea Orlei, Bucovet Bighilin,

—  commune d’Albești-Paleologu – village d’Albești-Paleologu,

—  Urlați ,localité de Valea Mieilor.

La sous-appellation d’origine «DEALU MARE-VALEA CĂLUGĂREASCĂ» peut être complétée par l’appellation d’une des localités viticoles suivantes: CHIŢORANI, VALEA ORLEI, VALEA POPII, VALEA SĂRACĂ, VALEA MANTEI, VALEA POIENII, VALEA NICOVANI, VALEA LARGĂ, VALEA MIEILOR.

Sous-appellationd’origine«DEALUMARE-URLAŢI»

—  Urlaţi – localités suivantes : Arioneştii Noi, Arioneştii Vechi, Cherba, Măruntiş, Orzoaia de Jos, Orzoaia de Sus, Valea Bobului, Valea Crângului, Valea Nucetului, Valea Pietrei, Valea Seman, Valea Urloi, Jercălăi,

—  commune d’Apostolache – village d’Apostolache,

—  commune d’Iordăcheanu – villages d’Iordăcheanu, Mocești et Plavia.

La sous-appellation d’origine «DEALU MARE-URLAŢI» peut être complétée par l’appellation d’une des localités viticoles suivantes: VALEA PIETREI, VALEA BOBULUI, VALEA NUCETULUI, VIA DOMNEASCĂ, VALEA URLOI, VALEA SEMAN, VALEA CRÂNGULUI.

Sous-appellation d’origine«DEALUMARE-CEPTURA»

— commune de Ceptura-villages de Cepturade Jos, Ceptura de Sus, Malu Roșu,Rotari et Șoimești,

— commune de Fântânele-village de Fântânele et Bozieni.

La sous-appellation d’origine «DEALU MARE-CEPTURA» peut être complétée par l’appellation d’une des localités viticoles suivantes: MALU ROŞU, VALEA GARDULUI, VALEA MĂNĂSTIRII.

 Sous-appellation d’origine«DEALUMARE-TOHANI»

— commune de Gura Vadului – villages de Gura Vadului, Perșunari et Tohani,

— commune de Vadu Săpat – villages de Vadu Săpat, Ghinoaica et Ungureni,

— commune de Călugăreni – villages de Călugăreni et Valea Scheilor,
— commune de Jugureni –villages de Jugureni et Boboci.

La sous-appellation d’origine «DEALU MARE-TOHANI» peut être complétée par l’appellation d’une des localités viticoles suivantes: VÂRFUL CU DOR, GURA VADULUI, DUMBRAVA, VADU SĂPAT.

NB: Situées dans le département (judet) de Prahova, les communes d’Apostolache et d’Iordăcheanu, ainsi que leurs villages Iordăcheanu, Mocești et Plavia, présentent des caractéristiques en matière de climat et de terrain similaires à celles du reste de l’aire. Il convient donc de les inclure dans l’aire géographique de l’appellation d’origine. Les vignobles, détenus par des propriétaires (qui en ont revendiqué la propriété au régime communiste), sont situés sur ces communes qui ont été établies à la suite d’une réorganisation administrative au niveau départemental.

Département (judet) de Buzău

Sous-appellation d’origine«DEALUMARE-BREAZA»

— commune de Breaza – villages de Breaza, Bădeni, Greceanca, Văleanca-Vilănești et Vispești,

— commune de Năeni – villages de Năeni, Fințești, Fântânele, Prosca et Vârf,
— commune de Săhăteni – villages de Săhăteni et Istrița de Jos.

La sous-appellation d’origine «DEALU MARE-BREAZA» peut être complétée par l’appellation d’une des localités viticoles suivantes: BREAZA, GRECEANCA, NĂENI, VISPEŞTI, FINŢEŞTI, SĂHĂTENI.

Sous-appellation d’origine«DEALUMARE-MEREI»

— commune de Merei-villages de Merei, Dealul Viei ,Ciobănoaia,

Izvoru Dulce, GuraSărății, Nenciulești,

— Dobrileşti, Sărata Monteoru, Valea Puţului-Merei, Ogrăzile,

— commune d’Ulmeni – village de Vâlcele.

La sous-appellation d’origine «DEALU MARE-MEREI» peut être complétée par l’appellation d’une des localités viticoles suivantes: IZVORU DULCE, GURA SĂRĂŢII, DEALUL VIEI, DOBRILEŞTI, NENCIULEŞTI, VALEA PUŢULUI, CIOBĂNOAIA.

Sous-appellation d’origine«DEALUMARE-ZOREŞTI»

— commune de Vernești – villages de Vernești, Zorești, Săsenii pe Vale, Săsenii Noi, Săsenii Vechi, Nișcov, Nenciu, Cârlomănești et Cândești.

La sous-appellation d’origine «DEALU MARE-ZOREŞTI» peut être complétée par l’appellation d’une des localités viticoles suivantes: VALEA TEANCULUI, DEALUL ZORILOR, NIŞCOV.

CÉPAGES

RENDEMENTS

En fonction de la teneur en sucre à la récolte [cules la înnobilarea boabelor, «CIB» (récolte de grains de raisin affectés par la pourriture noble)]: 10 000 kilogrammes de raisin par hectare

En fonction de la teneur en sucre à la récolte [cules târziu, «CT» (récolte tardive)]: 12 000 kilogrammes de raisin par hectare

En fonction de la teneur en sucre à la récolte [cules la maturitate deplină, «CMD» (récolte au stade de la pleine maturité)]: 14 000 kilogrammes de raisin par hectare

Pour les vins présentant un minimum de 240 grammes par litre de sucre à la récolte [cules la înnobilarea boabelor, «CIB» (récolte de grains de raisin affectés par la pourriture noble)]: 65 hectolitres par hectare

Pour les vins présentant un minimum de 220 grammes par litre de sucre à la récolte [cules târziu, «CT» (récolte tardive)]: 78 hectolitres par hectare

Pour les vins présentant un minimum de 187 grammes par litre de sucre à la récolte [cules la maturitate deplină, «CMD» (récolte au stade de la pleine maturité)]: 91 hectolitres par hectare

CARACTÉRISTIQUES VITICOLES ET OENOLOGIQUES

– Densité de plantation : au moins 4 100 pieds/ha;

– Vendange en vert, réduisant le nombre de grappes de raisins au moment de la véraison (début de la maturation), – lorsque les possibilités de production excèdent les limites maximales admises par le cahier des charges pour les vins comportant une Appellation d’Origine Contrôlée.

– L’irrigation est autorisée uniquement durant les années de séche­resse et moyennant notification de l’ONVPV (Office national de la vigne et du vin), lorsque la teneur en eau du sol à une profondeur de 0 à 100 cm tombe à 50 % de l’intervalle d’humidité active (IHA), et selon des normes d’arro­sage raisonnables (400-600 m3/ha).

Dernière modification du cahier des charges : 12/08/2013