CALIFORNIE ÉTAT

PRÉSENTATION DE L’ÉTAT

Il y avait 257 785 hectares (637 000 acres) hectares de vignes plantées (2020 ) et la Californie représente près de 85% des vins produits aux États-Unis, le vignoble s’y étend sur 1 100 kilomètres de Mendocino à Riverside. La Californie compte 146 AVAs (Juillet 2022). Au nombre des plus prestigieuses on trouve la Napa, la Sonoma, la Russian River Valley et la Rutherford Valley. On recense 3 900 domaines, 5 900 viticulteurs et la Californie transforme 4,28 millions de tonnes de raisins annuellement à partir de 110 cépages différents.

HISTOIRE

La création du premier vignoble commercial en Californie date elle de 1769 quand le Frère Junipero Serra planta le premier vignoble californien à San Juan Capistrano, situé aujourd’hui entre Los Angeles et San Diego. La cave de vinification fut construite en 1783 pour élaborer des vins rouges et blancs (doux et secs), du brandy et un vin fortifié de type porto appelé Angelica, tous produits avec le cépage mission qui sera le principal cépage de la Californie jusqu’en 1880. Le père Serra en viendra à fonder huit autres missions en Californie et on le désigne souvent comme le «père du vin de Californie».

Photo
SOURCE: Domaine Public. Illustration du cépage Catawba par Jules Troncy dans l’ouvrage « Ampélographie : traité général de viticulture » publié sous la direction de P. Viala & V. Vermorel avec la collaboration de A. Bacon, A. Barbier, A. Berget [et al.] – Date de l’édition originale : 1901-1910

 

Junípero_Serra par Burkhard Mücke — Travail personnel, https://commons.wikimedia.org/

On doit à un Français, Jean-Louis Vignes et à deux de ses comparses, Ysidro Reyeset William Wolfskill d’avoir tenté de professionnaliser la culture de la vigne, la vinification et d’introduire la commercialisation du vin sur une échelle globale entre 1830 et 1840. On doit aussi à Jean-Louis Vignes l’introduction de cépages français, pas tout à fait légalement importés, mais il fut le premier à cultiver les variétés bordelaises et le sauvignon blanc en Californie.
La Ruée vers l’or en Californie (1848–1855) eut un effet majeur sur la géographie, l’économie et l’histoire de la viticulture en Californie. Elle amena un afflux de personnes dans le nord de l’État. Beaucoup arrivèrent et installèrent à San Francisco (dont la population passa de 1 000 à 25 000 entre janvier 1848 et décembre 1849). Cet essor entraîna une augmentation significative de la demande en vin et stimula la production dans la région à moins de 200 kilomètres de San Francisco. Les années 1850 virent une augmentation signification de la viticulture et de la production de vin dans de nombreuses régions du nord de la Californie, notamment à Santa Clara dans les comtés de Sutter, de Yuba, de Butte, de Trinity, d’El Dorado, de Lake, de Napa, de Sonoma, de Merced et de Stockton. Beaucoup d’entre eux sont encore de grands centres de culture de la vigne et de production viticole.

En 1879, le capitaine Gustave Niebaum établit en Californie le domaine Inglenook à Rutherford, un petit village du comté de Napa). C’était le premier domaine à élaborer des vins dans un style bordelais aux États-Unis. Les vins du capitaine Niebaum acquirent une renommée mondiale et remportèrent des médailles d’or à l’Exposition universelle de Paris en 1889. Le domaine appartient aujourd’hui au cinéaste Francis Ford Coppola et la vinification est aujourd’hui supervisée par Stéphane Derenoncourt.
Ce furent les immigrants chinois qui devinrent les principaux artisans du développement de la viticulture avant qu’une loi n’établisse un droit de priorité pour la communauté blanche. Alors que le vignoble européen était en proie à la destruction par le phylloxéra, l’industrie viticole californienne était florissante. Au début du 20ème siècle, il y avait 300 cépages différents cultivés en Californie dans 800 domaines viticoles.

LE DOMAINE DE FRANCIS FORD COPPOLA. SOURCE:terroirsdumondeeducation.com

De 1919 à 1933 la Prohibition détruisit la grande majorité de l’industrie viticole californienne si bien qu’en 1933, il ne restait que 140 domaines produisant du vin liturgique ou du raisin de table. L’industrie viticole californienne renaîtra après la Prohibition mais essentiellement sous forme de vins mutés. La Prohibition laissa un héritage particulièrement négatif en plus de la ruine d’une industrie du vin de classe mondiale naissante, qui prit des décennies de travail pour la surmonter. Elle ralentit aussi d’une manière considérable la recherche et il fallut attendre la création de l’institut viticole de l’Université de Davis ainsi que la création l’Université d’État de Fresno pour aider la nouvelle génération de vignerons arrivés en Californie dans les années 1960 et qui s’étaient engagés à produire du vin selon les normes internationales les plus élevées.

LE TEMPS DE LA PROHIBITION. SOURCE: Domaine public

HISTOIRE RÉCENTE

André Tchelistcheff est généralement reconnu comme l’instigateur de l’ère moderne de la vinification en Californie. Le fondateur et propriétaire de Beaulieu Vineyards (BV), Georges de Latour, engagea Tchelisticheff en 1938. Il introduisit plusieurs nouvelles techniques et procédures, telles que l’élevage du vin dans de petits fûts de chêne français, la fermentation à froid et la fermentation malolactique pour la vinification et la prévention du gel dans les vignobles pour la viticulture. C’est aussi dans les années 1960 que certains des plus célèbres domaines furent créés (Mondavi, Heitz Wine Cellars, Stag’s Leap Wine Cellars etc.).
À la fin des années 1960 et au début des années 1970, la qualité de certains vins de vignerons était exceptionnelle, mais peu le savaient.
Or, le 24 mai 1976, une dégustation à l’aveugle eut lieu à Paris avec un panel composé de viticulteurs français et de journalistes du prestigieux magazine : la Revue du Vin de France. Après avoir comparé six chardonnays californiens à quatre chardonnays français, trois des quatre classés premiers étaient californiens. Six des neuf juges classèrent Château Montelena en première place, Chalone Vineyard arriva troisième et Spring Mountain Vineyard quatrième. Lorsque les rouges furent dégustés la surprise fut encore plus grande. Stag’s Leap Wine Cellars était classé numéro un. Ce concours, désormais connu sous le nom de « Jugement de Paris », a mis les vins de la Napa Valley sur la carte des grands vins du monde.

LIRE L’ARTICLE DE CLAUDE GILOIS SUR:

LE JUGEMENT DE PARIS

L’industrie viticole californienne connut alors une période de croissance ininterrompue de 1993 à 2009, même si elle fut de nouveau victime du phylloxéra à la fin des années 1990 et au début des années 2000 car les souches utilisées pour les greffons nommées AxR1 s’avèrent vulnérables à l’aphide.

LIRE L’ARTICLE DE CLAUDE GILOIS SUR L’ÉPISODE DE PHYLLOXÉRA FIN 1990:

POURQUOI LE VIGNOBLE CALIFORNIEN DUT ÊTRE REPLANTÉ DANS LES ANNÉES 1990 ?

CLIMAT ET SOLS

Le climat est fortement influencé par le Pacifique qui, à cette latitude est un océan froid.
Les régions viticoles situées proches du Pacifique ont un climat océanique devenant méditerranéen plus on s’éloigne de l’océan vers l’intérieur des terres et il devient plus continental proche de la Sierra Nevada. Les baies et les ouvertures sur la mer, comme la baie de San Pablo, agissent comme des régulateurs thermiques sur la viticulture en particulier dans la Napa et la Sonoma Valley.
Les sols sont très hétérogènes et leur composition a été particulièrement influencée par la tectonique des plaques ( en l’occurrence ici la rencontre entre les plaques pacifique et nord-américaine).
Cette hétérogénéité des sols explique en partie le grand nombre de d’AVAs (American Viticultural Areas), une forme simplifiée de nos Appellations d’Origine Protégée, anciennement connues sous le nom d’Appellations d’Origine Contrôlée.

DIVISIONS DU VIGNOBLE CALIFORNIEN

On a coutume de diviser la Californie en 6 régions viticoles distinctes :

Photo
SOURCE: https://fr.discovercaliforniawines.ca/

Les six régions viticoles distinctes de la Californie :

I1. La ‘North Coast’ qui comprend les prestigieuses régions de la Napa, de la la Sonoma, la région de Mendocino et de Lake Country.

2. La ‘Sierra Foothills’ qui comprend les régions plus chaudes d’Amador et Calaveras, El Dorado, Placer, Butter et de Mariposa

3. La ‘Central Coast’ (Southern California sur la carte) qui comprend les régions au sud et à l’ouest de San Francisco jusqu’à la région de Santa Barbara County. C’est une région de climat frais, proche de l’océan Pacifique et qui produit certains des vins les plus élégants de la Californie.

4. La ‘South Coast’ qui s’étend de Los Angeles jusqu’au Mexique et qui est beaucoup moins connue que les autres.

5. Inland Valley anciennement ‘Central Valley’ qui est la région de production de vin de table. Elle est la plus importante région viticole californienne et s’étend sur 480 kilomètres de Sacramento à San Joaquin. Elle produit 75% du vin californien avec des établissements gigantesques comme Gallo.

6. Le ‘Far North’ (Other Regions sur la carte) qui désigne les vignobles du nord de Californie à la fontière de l’Oregon.

Les grandes régions viticoles sont sous-divisées en (American Viticultural Areas), AVAs qui sont soit statutaires comme la Californie ou sont des États, des comtés ou bien sont approuvées sur demande des producteurs ou des regroupement de producteurs par l’Alcohol and Tobacco Tax and Trade Bureau, abrégé en Tax and Trade Bureau ouTTB« 

COMMENT COMPRENDRE LE CLASSEMENT DES RÉGIONS VITICOLES DE CALIFORNIE ( AVAs)

Les AVAs dans la section « REGIONS VITICOLES » sont classées par régions viticoles majeures, Far North, North Coast AVA, Central Coast AVA, Santa Cruz Mountains AVA, Central Valley, Sierra Foothills AVA, South Coast AVA. À noter que certaines régions principales sont des AVAs (Central Coast AVA), d’autres ne le sont pas (Central Valley). Les AVAs de Santa Cruz sont parfois classées dans la Central Coast, car géographiquement elles font partie de la Central Coast mais la nature montagneuse des AVAs de Santa Cruz Mountains les place dans une catégorie à part reconnue officiellement par les autorités viticoles mais qui les classent dans la Central Coast

Les AVAs du comté de San Benito sont soit classées dans la Central Valley soit dans la Central Coast. Nous les avons classées  dans la Central Coast car les cépages cultivés sont des cépages de climat frais (pinot noir, merlot, chardonnay). 

Dans la section « RÉGIONS VITICOLES », le comté est ajouté s’il clarifie la description géographique mais il n’est pas indiqué comme une AVA car il en est une automatiquement. Si le comté est répertorié comme une AVA dans les listings officiels alors il est indiqué comme comté et comme AVA (par exemple, Mendocino County (comté de Mendocino AVA).
Dans le listing et la description des AVAs, les sous-AVAs apparaissent sous l’AVA principale.

LES PRINCIPALES AVAs de CALIFORNIE

ENCÉPAGEMENT

La répartition de l’encépagement en Californie s’établit comme suit:

Photo

LIRE L’ARTICLE DU FIGARO DE BERNARD BURTSCHY:

LES VINS CALIFORNIENS AUSSI VIEILLISSENT BIEN (DOUBLE CLIQUER SUR LE LIEN)

Photo

LES AVAs de CALIFORNIE

UN TOUR DES VIGNOBLES ET DES VINS DE CALIFORNIE (ANGLAIS)