Retour à la mappemonde
AUSTRALIE

DESCRIPTION DU PAYS

SOURCE: https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Flag_of_Australia_(converted).svg
Canberra vue du mont Ainslie. SOURCE: https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Canberra_viewed_from_Mount_Ainslie.jpg

 

L’AUSTRALIE VUE D’AILLEURS

L’Australie (du latin australis : « du sud ») est un pays bizarre par sa taille : 7 741 220 km², soit 14 fois la France (distance entre Sydney et Perth plus longue qu’ entre Paris et Moscou) et ses îles comme la Tasmanie ainsi que beaucoup d’autres dans les océans Austral, Pacifique et Indien. Par son climat : la majeure partie de ce pays est désertique ou semi-aride en dehors des bordures est et sud. Par l’histoire de son peuplement, depuis plus de 50 000 ans par les Aborigènes, qui représentent aujourd’hui environ 3 % de la population, moins que la minorité asiatique (9 %) ( Chinois, Philippins, Vietnamiens, Indiens) en pleine expansion, et les blancs. Et on ajoutera 40 millions de kangourous.

En 1770 la moitié orientale de l’île-continent est officiellement revendiquée par la Grande-Bretagne. Qui va y expédier des bagnards car après la Guerre d’Indépendance américaine il faut trouver de nouvelles colonies pénitentiaires. D’abord en 1788   à Botany Bay ; dans le courant du XIX° environ 160 000 bagnards furent transportés vers cinq autres colonies. Et des immigrants libres venus du monde entier arrivèrent, en particulier lors d’une ruée vers l’or dans les années 1850.

En 1901, les colonies australiennes se fédérèrent et devinrent le Commonwealth d’Australie. L’Australie est une monarchie, le monarque est celui du Royaume-Uni. La reine Élisabeth II règne depuis le 6 février 1952. D’après la constitution de l’Australie, les pouvoirs de la reine sont délégués au gouverneur général, qui est nommé par la reine conformément à l’avis du Premier ministre australien.

De nos jours, environ 85 % des 25,6 millions sont d’ascendance européenne, longtemps presque exclusivement du Royaume-Uni, et surtout d’Angleterre. Les habitants sont concentrés à près de 90 % dans les grandes villes côtières : Sydney, Melbourne, Brisbane, Perth et Adélaïde. La langue nationale est l’anglais et la monnaie le dollar australien. La capitale est Canberra.

La politique de « l’Australie blanche » – formulée dans la Loi sur la Restriction de l’Immigration de 1901, sera abolie peu à peu, perdurant quand même jusqu’en 1973. Elle visait d’abord les habitants des Îles du Pacifique ; en 1966, le gouvernement admit l’immigration de non Européens ‘distingués’. Jusqu’au début des années 1970, règne le concept d’assimilation puis plus tard, celui d’intégration, puis en 1973, celui de «multiculturalisme ».

Les deux Guerres Mondiales avaient eu un effet profond sur le programme d’immigration. Depuis la fin des années 1940, plus de six millions d’immigrants en provenance de 200 pays se sont établis en Australie. Actuellement, sont privilégiées les personnes aux qualifications et compétences dont le pays a besoin. Mais en 1999, le pays accueillit aussi 4 000 personnes déplacées du Kosovo, puis d’autres réfugiés de l’ancienne province indonésienne du Timor oriental, après les violences qui accompagnèrent l’indépendance. L’Australie est devenue l’une des sociétés les plus cosmopolites et dynamiques au monde. En 2006, ¼ des habitants étaient nés à l’étranger et on parle plus de 100 langues dans le pays. Mais l’anglais reste la langue commune

Botany Bay. Source:https://commons.wikimedia.org

 

     L’agriculture emploie moins de 5 % des actifs, la production y est mécanisée sur de très vastes surfaces, ( blé, sucre, élevage bovin et surtout ovin, au premier rang mondial pour la laine) mais soumise à des aléas climatiques (grande sécheresse, surtout dans le sud du pays, avec des incendies meurtriers, des inondations dans le Nord-Est). Le secteur tertiaire fournit les 2/3 du produit intérieur brut. L’économie australienne, traditionnellement florissante subit les effets des crises mondiales mais profite de son ancrage dans l’espace asiatique qui est en plein essor. Le sous-sol est très riche en sources d’énergie (houille, hydrocarbures et uranium) et en minéraux (or, argent, bauxite, fer, plomb et zinc) que l’industrie transforme (sidérurgie et métallurgie de transformation, chimie, aluminium). Ces exportations sont dirigées aujourd’hui en priorité vers l’immense marché de la Chine.

      

Un génocide oublié.

       Les maladies des Européens tuèrent des Aborigènes en grand nombre, leurs terres furent confisquées, les ressources alimentaires accaparées furent détruites, provoquant des famines. Aucun traité ne fut signé avec les Aborigènes, qui n’acceptèrent jamais la colonisation. Le début du XIX° fut ponctué de massacres, les plus tristement célèbres furent ceux de Pinjarra et de Myall Creek. Le génocide dû aux premiers colons, le semi-esclavage pratiqué dans les réserves, « il ne restait, pour venir à bout de ces « moins-qu’humains, qu’à leur faire oublier d’où ils viennent et qui ils sont, par l’assimilation forcée dès le berceau ». Mais les années 1930 avaient vu le début du mouvement moderne de droits civiques pour les Aborigènes et l’apparition de militants comme sir Douglas Nicholls qui ont fait avancer les droits indigènes. En 1967, le Premier ministre Harold Holt organisa un référendum pour inclure les Aborigènes dans le recensement national afin de leur permettre d’accéder à la citoyenneté australienne, auparavant ils étaient classés comme « élément de la faune et de la flore australienne ».

En 2017, à Urulu, un de leurs sites sacrés les plus importants, les Aborigènes et les insulaires du détroit de Torres organisèrent une convention appelant à la reconnaissance d’une « voix des Premières Nations » dans la Constitution australienne et à une « Commission de rassemblement après la lutte » pour superviser un processus de « conclusion d’accords » et d’ « expression de la vérité  » entre le gouvernement et les peuples autochtones. Le Premier ministre, les ministres de la justice et des Affaires autochtones, rejetèrent ces demandes. Le débat se poursuit actuellement. En 2019 un comité fut chargé de concevoir la création d’instances « pour que les voix indigènes soient entendues à tous les niveaux de l’État ». Pourtant en 2020 le géant minier anglo-australien Rio Tinto dynamita les grottes préhistoriques de Juukan Gorge, un précieux site archéologique aborigène, habité il y a plus de 46 000 ans. Le combat se poursuit sur le terrain des symboles : en 2020 un mot est changé dans l’hymne national : « nous sommes jeunes et libres », est remplacé par « nous sommes unis et libres ». Le choix de la date de la fête nationale est l’objet de débats. Il commémore l’arrivée en 1788 de la première flotte européenne à Sydney Cove et la proclamation de la souveraineté britannique sur la côte est. Les Aborigènes l’appellent « jour de l’invasion » ou « jour de deuil » puisqu’il rappelle la colonisation, les massacres, l’assimilation, la disparition au fil des années de pans entiers de leurs cultures. Un débat est en cours en Australie pour trouver une date qui rassemble, ou transformer le 26 janvier en jour de souvenir et de sensibilisation.

 

Quelques Australiens sont connus dans le monde entier. Par leur pouvoir, par leurs idées, par leur image.

       Né en Australie, Rupert Murdoch est un des hommes les plus puissants de la planète, il est à la tête d’un véritable empire dans les médias avec la 20th Century Fox, Newscorp et Harper Collins Publishers… constitué à partir d’un journal local d’Adélaïde. Il en possède aujourd’hui 175. Soutient les Républicains aux EU et les conservateurs au Royaume-Uni (après avoir soutenu les travaillistes), eurosceptique convaincu. En 2011, le journal News of the World, a été mis en cause dans un scandale d’écoutes téléphoniques de personnalités britanniques.

     Julian Assange est une autre figure australienne connue dans le monde entier, il est lui en prison à Londres, après 7 ans réfugié dans l’ambassade d’Equateur pour ne pas être extradé aux EU. Journaliste, rédacteur en chef et porte-parole de Wikileaks. Il est au cœur d’une affaire politico-judiciaire d’envergure internationale en révélant en 2010 comment les États-Unis et leurs alliés menaient la guerre en Irak et en Afghanistan.

     Arthur William Upfield (mort en 1964) écrivain anglo-australien, est considéré comme le pionnier du polar ethnologique. Son détective est de mère aborigène et de père européen.

     A Hollywood, des acteurs australiens ont fait carrière : Errol Flynn, Russel Crowe, Nicole Kidman, Simon Baker….

   Et qui ne connaît pas AC/DC ?

Le kangourou et l’émeu sont des emblèmes du pays, il sont deux animaux endémiques à l’Australie et ont la réputation de ne pas être très aptes à reculer, symbolisant ainsi le progrès.

Les Aborigènes nous ont légué le boomerang, utilisé comme jeu d’adresse dès l’origine, sert aussi à creuser la terre, à faire du feu, couper la viande cuite ; à la chasse il sert à effrayer les oiseaux qui croient voir un prédateur voler vers eux, et les amener jusqu’aux filets de chasse qui les piègent. Par contre il n’était pas une arme à proprement parler.

Julian Assange. Source:Par Cancillería del Ecuador — https://www.flickr.com/photos/dgcomsoc/https://commons.wikimedia.org/

PRÉSENTATION DU PAYS

La superficie totale du vignoble australien est de 146 128 hectares (2019) [1] soit moins de 20% du vignoble français  ou encore  à peine plus que le Bordelais. La variété rouge la plus plantée est le shiraz pour les rouges (30%) et pour les blancs, le chardonnay (16% ). En 2019 l’Australie a transformé 1,73 million de tonnes, dont 859 000 tonnes (50%) pour la seule région d’Australie du Méridionale.  La production s’est montée à 1,2 milliard de litres de vin, dont les rouges représentaient 57%.  On estime qu’il y a 2 468 établissements vinicoles et 6 251 viticulteurs employant 163 790 employés à temps plein et à temps partiel dans 65 régions viticoles d’Australie, contribuant à plus de 45 milliards de dollars par an à l’économie australienne. L’Australie est le cinquième exportateur de vin au monde et exporte environ 60% de sa production totale et ses principaux marchés d’export sont la Chine (40%), les USAs (14%), le Royaume-Unis (12%), le Canada (6%) et Hong Kong (4%).
En  2018, la consommation moyenne par personne a été de 28, 34 litres (13,79 litres de vin blanc, 10,59 litres de vin et 3,96 litres d’autres variétés).
[1]L’Australie et le seul pays au monde à mesurer la superficie de son vignoble annuellement par l’usage de satellites et d’Intelligence artificielle. 

LIRE L’ARTICLE DE CLAUDE GILOIS: LES SATELLITES ET L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE AU SERVICE DE LA VITICULTURE EN AUSTRALIE: les-satellites-et-lintelligence-artificielle-au-service-de-la-viticulture-en-australie.html

HISTOIRE

C’est du Cap que les premiers plants arrivèrent sur le continent australien grave au gouverneur Phillip en 1788 dans le but de fournir de l’occupation, sinon du travail, aux détenus du pénitencier de Sydney.. Cette première tentative fut un échec. Les premières exploitations commerciales datent des années 1920 et en 1822, Gregory Blaxland est devenu la premier exportateur du vin australien et le premier vigneron à remporter un prix à l’étranger pour ses vins.  Mais la véritable naissance de l’industrie viticole australienne remonte à 1833. Elle est l’œuvre d’un Écossais, James Busby, qui, après un périple en France et en Espagne, ramena quelques boutures de syrah qu’il fit planter dans la région de Sydney puis dans la Hunter Valley et en 1839 en Australie-Méridionale. Les colons venus de diverses parties de l’Europe utilisèrent leurs compétences et leurs connaissances pour établir certaines des principales régions viticoles d’Australie. Les émigrants Prussiens ont joué un rôle important dans l’établissement de la Barossa Valley en Australie-Méridionale au milieu des années 1850. À plus petite échelle, des vignerons suisses ont également aidé à établir la région viticole de Geelong à Victoria en 1842.
Comme partout dans le monde, sauf au Chili, la viticulture australienne n’allait pas résister au phylloxéra à partir des années 1870. La renaissance allait se faire dans les années 1890 mais quasi exclusivement sous forme de vins mutés.
​Une nouvelle renaissance  s’effectua  au  début des années 1950  avec des vins non-mutés et une stratégie dirigée vers les exportations. Dans les année 1990, 75% de la production et de la distribution étaient  contrôlés par 5 grands groupes. C’est plus un gigantisme de distribution que de production car les groupes sont en fait un regroupement de domaines gérés d’une manière assez  indépendante.

Photo
JAMES BUSBY. SOURCE: Domaine Public

 

 

 

Photo
SOURCE: Inconnue

Photo

LE MYTHIQUE VIGNOBLE CENTENAIRE DE OF HILL OF GRACE DE LA FAMILLE HENSCHKE.SOURCE: https://www.henschke.com.au

 

 


CLIMATS ET SOLS

Le climat des zones viticoles australiennes est majoritairement méditerranéen à influence océanique à mesure que l’on se rapproche de la baie  Australienne et de l’océan Indien. L’Australie possède peu de reliefs à part la cordillère Australienne (Great Dividing Range qui s’étend du nord-est du Queensland jusqu’aux monts Grampians dans l’État de Victoria  et les vignobles plantés dans les contreforts jouissent d’un climat plus continental. La viticulture des régions  de Granite belt et South Burnett dans le Queensland, qui  se trouvent  à des latitude plus basses,  ont un climat subtropical ou tropical avec une forte pluviométrie durant la période de maturation des raisins.
La pluviométrie varie grandement d’une région à l’autre et est  plus abondante  en  Australie Occidentale et dans la Nouvelle Galles du Sud près des côtes. L’Australie Méridionale est plus sèche et, en général, les viticulteurs australiens ont recours à une irrigation sélective dans toutes les régions à part sur les vieilles vignes. Il existe un grande homogénéité de sols dans la Super Zone de « South Eastern Australia » qui englobe toute la viticulture de la partie sud-est de l’Australie compris la Tasmanie. Les sols sont dominés par les sables limoneux brun-rouge avec des sous-sols alcalins et du calcaire libre à des niveaux plus profonds.​​Les sols de l’Australie-Occidentale sont plus hétérogènes. Ils sont plus sablonneux et moins fertiles dans les zones côtières et plus riches en minéraux et plus sombres plus à l’intérieur des terres. Au sud de Perth, les sables cèdent progressivement la place à des sols graveleux plutôt qu’à des limons, mais on troue des loess fiables sur les pentes les plus élevées. On trouve des sols calcaires graveleux à Geographe. La péninsule à bords carrés qui forme la région de Margaret River est entièrement formée par la crête Leeuwin-Naturaliste, une formation de granite et de gneiss profonds qui s’étend sur près de 100 km entre le cap Naturaliste et le cap Leeuwin. Ces strates de roche dure sont couvertes de sols en latérite, riches en oligo-éléments tels que l’aluminium et le fer qui donne au sol sa teinte rouge caractéristique.

 

Source:https://cdn.britannica.com/

 

RÉGIONS VITICOLES

L’Australie est un pays fédéral qui comporte 6 États et 3 territoires continentaux majeurs: le Territoire de la Capitale Australienne (TCA, ACT en anglais), Territoire du Nord (Northern Territory)  et le territoire de la baie de Jervis) et . Il existe (ou a existé) de la viticulture dans chacun de ces États ou Territoires Intérieurs mais c’est le sud de l’Australie, proche de l’océan Indien, de la Grande baie Australienne et la mer de Tasman et sur la côte est de la Tasmanie. qui concentre l’essentiel de la viticulture.

LA DIVISION FÉDÉRALE ET ADMINISTRATIVE DE L’AUSTRALIE 

 

LES PRINCIPALES RÉGIONS VITICOLES DE L’AUSTRALIE

Source: vineyards.com

LES RÉGIONS EMBLÉMATIQUES DE L’AUSTRALIE (minuscules noires)

Pour le détails des régions viticoles australiennes, cliquez sur le lien suivant: RÉGIONS VITICOLES AUSTRALIE

 

CÉPAGES 

Les principaux cépages australien en matière d’encépagement sont: 

1.  syrah: 40,000 ha
2. cabernet sauvignon: 25,000 ha
3.  chardonnay: 21,000 ha
4. merlot: 8,000 ha
5. sauvignon blanc: 6,000 ha

Pour plus de détails sur les cépages, cliquez sur le lien suivant: CÉPAGES AUSTRALIE

LÉGISLATION ET RÈGLEMENTATION

 

​La législation de 1993 a découpé le vignoble en   Super Zones, « Zones », Etats, Régions et  Sous-Régions . Pour consulter le détail de la législation  viticoles australienne, cliquez sur le lien suivant: LÉGISLATION ET RÉGLEMENTATION AUSTRALIE

 
Picture
TERRA ROSSA:La célèbre Terra Rossa de la vallée de la Coonawarra connue pour ses somptueux cabernets sauvignons. Source: terroirsdumondeeducation.com

 

Picture
INCONTOURNABLE EN AUSTRALIE:Un petit tour dans les vignes de Cullen pour ces animaux si attachants. Source: Cullen Wines

 

Picture
DEAD ARM. Source: d’Arenberg