Grands cépages du monde: Tempranillo

DESCRIPTION

Un grand cépage mais encore assez peu répandu dans le monde

Peut-être encore plus que la grenache, le tempranillo n’a pas connu une expansion internationale importante en particulier dans le Nouveau Monde comme le cabernet sauvignon, le merlot, le chardonnay etc…, en fait, tous les cépages que l’on appelle aujourd’hui internationaux.
Mais la donne est en train de changer et le tempranillo est de loin le cépage qui connaît la plus vaste expansion en dehors de l’Espagne, les producteurs anticipant un réchauffement climatique plus important que les 2°C qui semblent être devenus la norme acceptable pour le restant du siècle à venir. C’est de loin le cépage le plus planté en Espagne et celui qui avec la grenache, en particulier dans le Priorat, produit les plus grands vins d’Espagne en particulier dans la Ribera del Duero et la Rioja.
La première référence fiable à ce cépage date du tout début du 19e siècle et est le résultat d’observations d’un ampélographe espagnol qui fut l’un des premiers à reconnaître la qualité de ce raisin dans La Rioja et dans la Navarre, deux régions adjacentes au nord-ouest de l’Aragon qui peuvent être considérées comme le lieu de naissance probable de cette variété (Jancis Robinson et. al. The Wine Grapes). Cette origine historique est cohérente avec les analyses génétiques de dizaines de clones anciens de tempranillo de toute l’Espagne qui ont montré qu’ils sont tous très uniformes. Ceci suggère que les vignobles de tempranillo sont le résultat d’une multiplication et d’une distribution rapides à partir d’un petit nombre de clones originaux.
Le parentage de ce cépage n’est pas connu mais il pourrait exister une relation de parent-enfant avec le cépage albillo mayor qui est souvent complanté avec le tempranillo dans la Ribera del Duero, où le tempranillo est traditionnellement cultivé sous le nom de Tinta del País, mais on ne sait pas qui est le parent et qui est la progéniture.
C’est un cépage précoce qui produit des grappes de taille moyenne avec des petits grains. Il donne de bons rendements mais la sécheresse et la chaleur espagnoles tendent à les limiter naturellement car il craint les chaleurs extrêmes et c’est pourquoi, il est plutôt considéré comme un cépage du nord de l’Espagne. Il est sensible à l’oïdium, aux maladies du bois comme l’esca ou l’eutypiose mais résistant au botrytisme.
Il existe deux autres variétés dont l’ADN est identique au tempranillo, le tempranillo blanco, une mutation blanche et le tempranillo rojo, une mutation aux baies grises.
On le trouve dans le sud de la France, où on en recense 766 ha dans l’ouest du Languedoc ou il est utilisé dans les assemblages. Son encépagement est en baisse constante depuis un quart de siècle.


L’Ampélographie Viala et Vermorel est entré dans le domaine public depuis le 11 février 2011. Viala, le dernier ayant droit, est décédé le 11 février 1936, son co-auteur Vermorel, en 1926, les illustrateurs Alexis Kreder, en 1912 et Jules Troncy, en 1915. Il en résulte donc que 500 planches de cépages sont désormais utilisables sur Commons étant libres de droits. Wikimedia Commons

LE TEMPRANILLO EN EUROPE

Un cépage répandu au Portugal et pour être en Italie

Espagne : il règne en maitre en Espagne. C’est la première variété rouge la plus plantée d’Espagne avec 210 000 hectares et la deuxième variété la plus encépagée tous cépages confondus derrière l’airen. Il peut être travaillé en monocépage ou en assemblage avec la grenache, le monastrell et le bobal, voire même le cabernet sauvignon, le merlot et le malbec comme à Vega Sicilia. Ces cépages ont tendance à oblitérer le caractère du cépage et les vins ont tendance à avoir des caractéristiques bordelaises, ce qui a fait un jour dire au critique américain, Robert Parker que l’on pouvait avoir de l’équivalent du Bordeaux premier cru en achetant un Vega Sicilia. Il possède une bonne synergie avec le chêne même si son usage en particulier celui du chêne américain est parfois excessif et a tendance à dominer le cépage pendant des années. Sa caractéristique gustative principale est de produire un fruit légèrement sucré et épicé avec une acidité relativement faible et des tannins qui demandent quelques années pour s’assouplir.

Italie : n’a jamais eu d’affinité pour ce cépage et n’en possède qu’une dizaine d’hectares et il n’est autorisé dans aucune des appellations italiennes. Par contre, les profilages l’ADN ont étonnamment révélé que le tempranillo était traditionnellement cultivé en Toscane et en Basilicate sous les noms trompeurs de malvasia nera (synonyme de malvasia nera di basilicata) et de malvasia nera di lecce (synonyme de malvasia nera di brindisi (Jancis Robinson).
L’Italie comptabilise 2 693 ha de malvasia nera, dont une partie pourrait être du tempranillo.

Portugal : au Portugal, le tempranillo est cultivé depuis des siècles sous les noms de tinta roriz dans le Douro et d’aragonez dans l’Alentejo, mais aucune relation étroite avec les variétés portugaises n’a pu être établie. Le tempranillo est l’une des rares variétés espagnoles à avoir une présence significative au Portugal, qui en comptait près de 17 000 ha.
​C’est la deuxième variété rouge la plus plantée du Douro (à la fois pour le Porto et pour les vins de table). On en recense une quantité significative dans la région du Dão. Il est d’une importance historique dans l’Alentejo plus au sud, où il est connu sous le nom d’aragonez. L’aragonez est planté depuis longtemps dans l’Alentejo et est considéré comme l’une des variétés les plus nobles de la région.
Dans ce climat chaud, cependant, un grand soin doit être pris pour récolter au bon moment car tout léger retard dans la vendange entraîne une perte significative de la qualité des fruits. Il est plutôt utilisé en assemblage dans cette région. Les exemples variétaux sont beaucoup plus courants à Dão, où les vins peuvent être densément colorés, pleins- corsés, avec des tanins fins et à certains égards pas très différents de ceux de Ribera del Duero.

On en trouve un peu en Suisse, à Malte et en Turquie
VIGNOBLE DE TEMPRANILLO D’ALONSO DEL YERO EN RIBERA DEL DUERO: SOURCE: @Alonso del Yerro. https://www.alonsodelyerro.es

LE TEMPRANILLO DANS LE NOUVEAU MONDE

Un cépage jusqu’ici peu répandu dans le Nouveau Monde sauf en Australie mais en augmentation depuis une vingtaine d’années

Californie : Il n’est pas vraiment populaire non plus en Californie où on n’en compte qu’environ 400 hectares principalement dans la région chaude de la Central Valley. Mais la preuve de l’engouement récent des Américains pour le tempranillo, c’est la présence d’une cinquantaine d’hectares dans l’État de Washington où n’y en avait pas au début du 21e siècle. On en trouve aussi un peu dans l’Oregon, au Texas où il est aussi en augmentation constante rapide ce qui confirme son statut probable de cépage international pour le restant du siècle à venir.

Canada : en cultive une dizaine d’hectares en Colombie-Britannique

Mexique : en compte aussi quelques hectares dans la Basse-Californie.

Argentine : c’est le pays qui a adoubé le cépage tempranillo où son encépagement total est de près de 7 000 hectares, principalement à Mendoza, où il est le cinquième cépage le plus planté et la superficie d’encépagement continue d’augmenter.

Chili : n’en compte que quelques dizaines d’hectares mais il pourrait être particulièrement bien adapté à la région de l’Entre-Cordillère des Andes mais, dans cette région, les vieilles vignes de cabernet et de carmenère sont omniprésentes et monopolisent les grands terroirs. La Maipo est trop bien adaptée au cabernet sauvignon pour que le cépage puisse y faire une percée.

Australie : est l’un des pays du Nouveau Monde qui a montré le plus d’intérêt pour le cépage et on en recense plus de 400 hectares particulièrement dans les régions irriguées de Riverina et Riverland mais aussi dans la vallée de Barossa, Heathcote et McLaren Vale.

Nouvelle-Zélande : n’a pas été franchement perçu comme un pays où la climatologie pourrait être adapté à ce cépage mais la dizaine d’hectares plantés a produit des vins plus qu’intéressants… mais tout réussit en Nouvelle-Zélande.

CHESTER OSBONE DU DOMAINE DE D’ARENBERG DANS SON VIGNOBLE DE VIEILLES GRENACHES APPELÉ « DERELICT ». SOURCE D’Aremberg. https://www.darenberg.com.au