MANCHUELA DO

SOURCE: Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education terroirsdumondeeducation.com

L’APPELLATION

L’appellation Manchuela DO est une appellation de vin jeune, blanc, rosé et rouge, de vin élevé en barriques blanc, rosé et rouge et de vin mousseux blanc et rosé. Elle se situe dans la Communauté autonome de La Castille-La Manche.

RÉSUMÉ

C’est en 1982 que la région de Manchuela, lassée d’être associée au vin en vrac, se sépara de la DO La Mancha et devint d’abord une IGP avant d’obtenir le statut de DO en 2000. Elle se situe au centre-ouest de la DO La Manche et s’étend sur 6 079 hectares qui produisent 29 077 hectolitres de vin (2015) avec des vignes plantées à une altitude entre 600 et 1 100 mètres sur des sols argileux qui recouvrent un substrat de calcaire.

Photo
https://www.wineandvinesearch.com

 

SOURCE: Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education terroirsdumondeeducation.com

RÉSUMÉ

Le relief est majoritairement plat devenant plus montagneux vers l’ouest. Les rivières Juncar et Cabriel qui coulent d’est en ouest ont sculpté les vallées où se fait la viticulture. Ces deux rivières procurent un effet modérateur sur la température de la région et avec le vent venu de la Méditerranée, le climat est moins extrême que dans les autres DOs de la Manche avec des températures maxima de 36°C en été de 3°C en hiver.
La pluviométrie est faible avec seulement environ 300 mm par an.

Photo
SOURCE: terroirsdumondeeducation.com

RÉSUMÉ

Les rouges dominent l’encépagement et les sols d’argile et de calcaire sont particulièrement bien adaptés au cépage bobal qui produit des vins sans élevage en fût alors que le tempranillo se prête plus à des élevages sous bois. Le monastrell (mourvèdre), la grenache et le cabernet sauvignon entrent en général dans la composition des assemblages. La syrah, récemment plantée dans cette région semble donner des résultats très intéressants.

Photo

RÉSUMÉ

La réputation de la région s’est faite sur la production de vins rouges jeunes sans ou avec peu d’élevage mais les blancs, principalement élaborés avec le macabeu, donnent aussi des vins intéressants et parfumés.
On y produit également des effervescents (espumoso) et des vins de double macération (doble pasta): elle consiste à fermenter du moût de bobal avec les peaux et les pulpes non utilisées lors de l’élaboration des rosés. On obtient ainsi des vins avec beaucoup d’extraction, de couleur et de tannins.
La région est en train d’acquérir une réputation de qualité.

HISTOIRE

Pour consulter l’histoire de la région, cliquez sur le lien suivant: LA MANCHA DO

CLIMAT ET SOLS

La Manchuela est encadrée entre les vallées des rivières Júcar et Cabriel et jouit de conditions édaphoclimatiques très particulières. Les sols sont argileux avec une base calcaire provenant des sédiments des deux rivières; ils collectent et conservent l’eau de pluie avant le cycle de maturation de raisins. Le vignoble, cultivé sur une superficie d’environ 72 000 hectares, est situé à une altitude comprise entre 600 et 1 100 mètres d’altitude avec un climat continental, influencé par les vents humides du Levant. Les températures diurnes élevées produites par le vent d’ouest et la fraîcheur nocturne de la brise méditerranéenne favorisent une maturation lente et une formation parfaite des polyphénols du raisin. La faible humidité, l’absence quasi totale de pluies entre les mois de mai et septembre, et le grand nombre d’heures d’ensoleillement pendant sa maturation rendent le risque de maladies négligeable, et donc sa qualité n’est pas affectée par les traitements phytosanitaires.
Ces caractéristiques édaphoclimatiques favorisent la variété indigène bobal, qui est un cépage rouge. C’est une souche très résistante aux intempéries et aux ravageurs, et très productive. Le grain est moyen, rond et juteux. Il est également connu sous le nom de Provechón. C’est une variété autochtone de La Manchuela où elle est principalement cultivée. Le cépage bobal est très approprié pour l’obtention de vins rosés, produisant des vins brillants de couleur fraise avec des tons vifs de bonne intensité aromatique, avec des notes fruitées et florales comme la fraise, la framboise, la pastèque, la violette, en passant par le palais des vins d’une grande fraîcheur, délicat et avec de grands souvenirs fruités. Lorsque des grappes entières sont introduites avec ce cépage pour la fermentation de macération carbonique, on obtient des vins d’une couleur cerise très intense avec des bords violets avec une grande intensité aromatique, très fruités et de grande qualité. Les vins rouges sont excellents pour le vieillissement, concentrés, charnus et tanniques, avec une grande intensité de coloration et une excellente acidité avec des arômes fruités qui rappellent les fruits noirs comme les myrtilles, les mûres, la réglisse.

Photo
SOURCE: par L’auteur n’a pas pu être identifié automatiquement. https://commons.wikimedia.org/

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

Comprend les vignobles situés dans les communes suivantes des provinces d’Albacete et de Cuenca:

– D’Albacete: Abengibre, Alatoz, Alborea, Alcalá de Júcar, Balsa de Ves, Carcelen, Casas Ibáñez, Casas de Juan Núñez, Casas de Ves, Cenizate, Fuentealbilla, Golosalvo, La Gineta, Jorquera, Madrigueras, Mahoras, Navhora de Jorquera, Pozo Lorente, La Recueja, Valdeganga, Villa de Ves, Villamalea, Villatoya et Villavaliente.

– De Cuenca: Alarcón, Aliaguilla, Almodóvar del Pinar, Barchín del Hoyo, Buenache de Alarcón, Campillo de Altobuey, Cardenete, Casasimarro, Castillejo de Iniesta, Chumillas, Enguidanos, Gabaldón, Garaballa, Graja de Campalbo, Graja de Humblariesta , Hontecillas, Iniesta, Landete, Ledaña, Minglanilla, Mira, Motilla del Palancar, Narboneta, Olmedilla de Alarcón, Paracuellos de la Vega, El Peral, La Pesquera, El Picazo, Piqueras del Castillo, Pozorrubielos, Puebla del Salvador, Quintanar del Rey , Solera de Gabaldón, Talayuelas, Tébar, Valhermoso de la Fuente, Valverdejo, Villagarcía del Llano, Villalpardo, Villa-nueva de la Jara, Villarta, Villora et Yémeda.

La vinification sera réalisée dans des caves situées dans les communes de la région déterminée.

CÉPAGES

– Blancs: albillo real, chardonnay, macabeo (ou viura), sauvignon blanc, verdejo, pardillo, viognier et muscat de petit grain.

– Rouges: bobal, cabernet sauvignon, cencibel (ou tempranillo), red garnacha, merlot, monastrell, sweet moravia, syrah, tintorera garnacha, malbec, Moravia agria, mazuela, graciano, red rojal, frasco (ou tinto velasco), petit verdot , cabernet franc et pinot noir.

NB : De nouveau cépages ont été ajoutés à la liste des cépages autorisés : tardana (planta nova), moscatel de alejandría, garnacha blanca et touriga nacional ( modification du 10.2.2022)

Motif:

Voici plusieurs années déjà que les variétés ci-dessus sont cultivées dans la région de Manchuela. La grande qualité des vins élaborés à partir de cépages tels que Tardana, Moscatel de Alejandría, Garnacha blanca et Touriga Nacional a ainsi pu être relevée. Après des années de suivi de l’évolution et de la qualité de ces vins, par le comité de dégustation interne de l’appellation d’origine «Manchuela», il a été démontré qu’ils possèdent la qualité exigée au cahier des charges afin de pouvoir intégrer ces cépages parmi les variétés autorisées par l’appellation d’origine «Manchuela».

 

RENDEMENTS

– Vignobles en taille basse ou gobelet:

Blancs: 7 860 kg / ha et 55 hl / ha

Rouges: et 6 430 kg / ha et 45 hl / ha

– Vignobles en treillis:

Blancs: 11 430 kg / ha et 80 hl / ha

Rouges: 10 000 kg / ha et 70 hl / ha

CARACTÉRISTIQUES ŒNOLOGIQUES

NB: Ajout du paragraphe «vin rouge»:

Le type de vin «Vin rouge» est ajouté et le vin de plus d’un an d’âge est retiré du point relatif aux «Vins rouges de plus d’un an d’âge, Crianzas, Reservas et Gran Reserva». Le texte devient ainsi «Vins rouges Crianzas, Reservas et Gran Reserva». Un type de vin présentant les caractéristiques analytiques définies au point «Vins rouges jeunes» est en effet élaboré, mais il présente des caractéristiques organoleptiques différentes de celles des vins rouges jeunes et de celles des vins rouges Crianzas, Reservas et Gran Reserva. C’est pourquoi il convient d’ajouter les caractéristiques organoleptiques propres à ce type de vin rouge (modification du 10.2.2022)

NB: Révision des paramètres analytique(modification du 10.2.2022)

Réduction de la limite minimale de la coloration pour les vins rouges. Dans la zone de production de l’AOP «Manchuela», plusieurs cépages cohabitent. D’un côté la variété Garnacha Tintorera, qui produit naturellement des vins offrant un potentiel de coloration très élevé, de l’autre les variétés Monastrell et Garnacha Tinta, qui produisent des vins plus doux, à l’intensité de coloration moyenne.

Justification:

Au cours des dix dernières années, les marchés ont eu tendance à demander des vins monovariétaux, avec davantage de fruits, en accord avec les nouvelles générations de consommateurs qui intègrent la culture du vin.

Les œnologues de toutes les caves doivent disposer des outils nécessaires afin de pouvoir élaborer des vins en accord avec les marchés nationaux et internationaux, qui réunissent les caractéristiques de la zone de production et des variétés de l’AOP.

L’abaissement de la limite minimale de l’intensité de coloration des vins rouges n’entraîne pas de perte de qualité, bien au contraire. Elle augmente les possibilités offertes par les différents cépages de la zone, en permettant de produire des vins plus subtils, complexes et attractifs.

Vin mousseux, Sucres résiduels:

Nature brut: moins de 3 g / l exprimé en glucose, cette mention ne peut être utilisée que pour les vins mousseux auxquels aucun sucre n’est ajouté après fermentation secondaire.

Extra brut: de 0 à 6 gr / l exprimé en sucres totaux

Brut: moins de 12 gr / l  exprimé en sucres totaux

Extra sec: de 12 à 17gr / l  exprimé en sucres totaux

Sec: de 17 à 32 gr / l exprimé en sucres totaux

Demi-sec: de 32 à 50 gr / l exprimé en sucres totaux

Doux: supérieur à 50 gr / l exprimé en sucres totaux

NB Mise en conformité avec la réglementation en vigueur de la terminologie relative aux paramètres analytiques en matière de sucre résiduel:( modification du 10.2.2022)

Motif: 

Le paramètre analytique «sucres résiduels» est désormais renommé «sucres totaux exprimés en termes de fructose et de glucose», conformément à l’article 20 du règlement d’exécution (UE) 2019/34 de la Commission du 17 octobre 2018, dans lequel est établie la détermination des sucres totaux, exprimés en termes de fructose et de glucose.

– Vins blancs:

Légère macération à froid du moût et débourbage. Fermentation à température contrôlée (<18 ° C) 

-Vins blancs fermentés en barrique:

Procédé similaire au précédent sauf que la fermentation est réalisée, totalement ou partiellement (au moins 75%), en fûts de chêne.

-Vins rosés:

Obtenus à partir d’un minimum de 85% de cépages rouges. Macération d’une durée comprise entre 4 et 12 heures à une température inférieure à 24 °C. Décantation du moût et fermentation lente pendant un minimum de 5 jours à une température contrôlée inférieure à 18 ° C.

-Vins rouges jeunes:

Égrappage et foulage de raisins exclusivement de cépages rouges. Macération du moût en présence des peaux pendant au moins 48 heures, à une température contrôlée inférieure à 28 ° C, jusqu’à la fin de l’extraction des polyphénols et des arômes. Pressurage-poursuite la fermentation AVEC OU SANS PEAUX  ( modification du 10.2.2022)à une température contrôlée
(pas plus de 25 ° C).

– Rouges chêne (roble):

Lorsque les vins jeunes sont soumis à une courte période de vieillissement cette période ne peut être inférieure à deux mois des récipients en bois de chêne dont la capacité maximale doit être de 600 litres, pour son arrondi complet aussi bien en arômes qu’en bouche.

– Vins rouges fermentés en barrique:

procédé similaire au précédent, sauf que la fermentation se déroule totalement ou partiellement (au moins 75%) en fûts de chêne.

– Vin rouge à macération carbonique:

-incubation de raisins entiers dans un environnement riche en CO2 pendant la fermentation intracellulaire. Ensuite, soit égrappé, broyé et macéré, soit pressurage direct, poursuite la fermentation alcoolique à une température contrôlée inférieure ou égale à 25 ° C.

-Vins rouges Crianza, Reserva et Gran Reserva:

– Obtenus à partir de raisins rouges sélectionnés de bonne maturité. Macération en présence des peaux à une température contrôlée ne dépassant pas 32 ° C, se poursuivant pendant le temps nécessaire pour obtenir une bonne concentration de matières polyphénoliques et d’arômes qui assurent une évolution positive du vin au cours du vieillissement, un processus qui se déroulera en les conteneurs et pendant les périodes minimales légalement établies.

– Vins mousseux:

Les vins mousseux de la DO Manchuela doivent être conformes, dans tous les cas, aux dispositions de la lettre C) de l’annexe II du règlement (CE) n ° 606/2009 et seront obtenus à partir de cépages blancs et rouges établis autorisés
Lors de l’extraction du moût et du pressurage, des pressions inférieures à 2,5 kg / cm2 seront appliquées, de sorte que le rendement maximal (somme du vin saigné et pressé) ne dépasse pas 70 litres pour 100 kg de récolte.

NB: Mise en conformité des pratiques œnologiques essentielles des vins blancs et des vins rouges (modification du 10.2.2022)

Vins blancs: la précision relative à leur élaboration dans des cuves en acier inoxydable est supprimée, car dans la région de Manchuela ils sont actuellement élaborés dans des cuves autres qu’en acier, avec la même qualité.

Vins rouges jeunes: la précision «sin hollejos» (sans les peaux) est supprimée car il a été observé que la présence des peaux ne diminue pas la qualité de ces vins.

Les pratiques œnologiques du type de vin «Vin rouge» sont ajoutées: suite à la modification des types de vins et à l’ajout du vin rouge, les pratiques œnologiques correspondantes sont précisées.

Ajout des pratiques œnologiques pour l’élaboration du vin «Vino de hielo» (vin de glace), qui peut être blanc, rosé et rouge, dans les différents types (jeunes, Robles, Crianzas, fermentés en fût, etc.), tels que prévus au cahier des charges. Il est élaboré à partir de l’une des variétés, quelle qu’elle soit, autorisées par l’appellation d’origine «Manchuela» au cahier des charges.

Justification:

Des essais sont menés depuis quelques années sur les vins de glace dans la région de Manchuela. Le comité de dégustation interne de l’appellation d’origine «Manchuela» a conclu qu’il s’agit d’un vin conforme pouvant être intégré parmi les vins couverts au cahier des charges, de par la grande qualité et l’expression aromatique prononcée de la variété à partir de laquelle ces vins sont élaborés.

Modification des dispositions relatives à l’étiquetage comprenant la mention «Vino de hielo» (vin de glace) et suppression des termes traditionnels ( modification du 10.2.2022)

La mention «Vino de hielo» est ajoutée. Les paramètres analytiques de ce vin sont ceux précisés pour les différents types de vin, puisque le vin de glace peut être blanc, rosé et rouge, dans les différents types (jeunes, Robles, Crianzas, fermentés en fût, etc.), tels que prévus au cahier des charges. Les termes traditionnels Superior et Rancio sont supprimés.