PICO DOC

Photo
Source: vineyards.com

L’APPELLATION

L’appellation Pico est réservée au vin de liqueur blanc élaboré sur l’ile de Pico dans l’archipel des Açores, territoire autonome du Portugal.

RÉSUMÉ

Pico est l’une des 3 DOCs des Açores et la plupart de ses  vignobles sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.  La viticulture se concentre du côté ouest de l’île le long de la mer, à des altitudes inférieures à 100 mètres.

 CLIMAT ET SOLS

Le climat est nécessairement dicté par l’océan Atlantique et est un mélange de climat océanique, méditerranéen et subtropical qui pose deux défis uniques à la viticulture et à l’élaboration  de vin.
Des vents forts chargés de sel balaient les zones viticoles et les  températures stables toute l’année ne permettent pas un repos hivernal et un cycle dormant de la vigne. Les vignerons ont résolu le premier problème en érigeant des murs de pierre volcaniques (curraletas ou currais) autour des vignes taillées en gobelet pour les protéger des vents. Cependant, le deuxième défi ne peut pas être résolu aussi  facilement mais le repos hivernal peut être induit artificiellement par une taille très courte.
​Les sols sont volcaniques (basalte, trachyte et andésite) et  sont exceptionnellement peu profonds, par rapport aux sols plus profonds et plus riches en nutriments de Graciosa et de Terceira (Biscoitos) des  îles voisines.

Photo
SOURCE: @Werner Paris (Wikimedia Commons)

RÉSUMÉ

Le phylloxéra à la fin du XIXe siècle a entraîné l’abandon ou la replantation de nombreux vignobles avec des hybrides de moindre qualité. Ce n’est que dans les années 80-90 que les Vitis vinifera ont commencé à être replantés plus largement, ouvrant ainsi la voie à une renaissance de la viticulture sur l’île.
Les vins de la DOC de  Pico sont les qualitatifs des trois îles de l’archipel. Comme la DOC de  Biscoitos, Pico produit des vins mutés qui sont élaborés  avec  des assemblages du même type  que sur les autres  îles des Açores.

LES CÉPAGES, LA VINIFICATION  ET LES VINS

Le verdelho est le cépage principal suivi de l’arinto do pico (similaire au verdelho, mais une variété unique) et le terrantez do pico (semblable au terrantez de Madère, mais une variété unique).
​Pendant la fermentation, les vins sont enrichis avec de l’alcool vinique  neutre à un minimum de 16%, ce qui arrête le processus de fermentation  et préserve le niveau souhaité de sucre résiduel. Les vins qui en résultent  sont particulièrement aromatiques et bien équilibrés avec des notes d’épices, de fruits noirs et de noix. Les vins tranquilles, même s’ils ne font pas partie de l’appellation  constituent la majorité des vins de l’île. Basés principalement sur l’arinto do pico, ils sont légers et faibles en alcool avec des saveurs de pommes vertes  et des notes distinctives de minéraux et de sel marin.

HISTOIRE, CLIMAT ET SOLS

Les îles de l’archipel des Açores, y compris l’île de Pico, ont été colonisées au XVe siècle et le vignoble fait partie de son histoire depuis sa première implantation.
La qualité et le prestige des vins des Açores sont connus depuis longtemps, ce qui a conduit à la reconnaissance de trois indications géographiques certifiées, dont « Pico ».

La culture de la vigne sur l’île de Pico a été introduite par les frères franciscains qui, qui ayant constaté que les conditions étaient identiques à celles de la Sicile, ont apporté de l’île italienne plusieurs cépages dont le verdelho, pour la production de liqueur de vin. Il est devenu célèbre et aux XVIIe et XVIIIe siècles, il a été exporté vers la plupart des pays du nord de l’Europe. Preuve de sa renommée, les différentes bouteilles de Verdelho do Pico stockées dans les caves des anciens tsars de Russie.

L’aire géographique de cette région couvre une partie des communes de A Madalena, São Roque et As Lajes, où le climat est caractérisé par de faibles amplitudes thermiques et de fortes précipitations, régulièrement réparties tout au long de l’année. Les cépages qui donnent naissance au vin de liqueur avec droit à la DOC Pico sont plantés dans des crevasses dans le basalte, protégés par des murs en pierre volcanique lâches, à quelques mètres de la mer, et jusqu’à une altitude de 100 mètres. Il s’agit d’un paysage unique, classé en 2004 au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Les pierres de lave – les « traversas » – sont enlevées jusqu’à ce que la terre soit trouvée, délimitant, avec elles, des parcelles – les « corraletas » – au moyen de murs, ce qui donne une certaine singularité au paysage.
Aux Açores, les vignes doivent être plantées dans des endroits où elles sont naturellement à l’abri de la mer ou sont ensuite protégées par l’action humaine. Les corrals sont des murs de pierre édifiés là où sont plantées les vignes, qui sont ainsi protégées du vent et du «déferlement» de la mer. Dans la période plus froide, les tiges sont abaissées et de lourdes pierres sont placées par dessus; dans les périodes plus chaudes, elles sont soulevés soit au moyen des mêmes pierres, soit au moyen de roseaux ou de tiges en Y, de hêtre – les soi-disant « tranchées ».
Le climat
En termes climatiques, comme les autres îles de l’archipel, le climat océanique est tempéré, dépassant rarement les 24 °C de température moyenne de l’air et descendant rarement à 14 °C. Le climat est un peu plus sec que dans les autres îles, ce qui a été un facteur constant depuis le début de la colonisation au XVe siècle.

Il est à noter que toutes les pratiques culturales réalisées dans les vignobles du Pico sont réalisées manuellement, sans l’intervention d’aucun type de machine, car le système dans lequel les plantes sont conduites ne le permet pas, et cette particularité est essentielle pour donner aux vins de liqueur DO Pico.

DÉLIMITATON DE L’APPELLATION

La zone géographique correspondant à l’AO « Pico » couvre, dans des zones d’altitude inférieure ou égale à 100 mètres, les communes de Madalena (paroisses de A Madalena, Candelária, Criação Velha et Bandeiras), São Roque (paroisse de Santa Luzia et une partie de la paroisse de la Prainha, place de la Baie de Cannes) et de Lages (paroisse de la Miséricorde, dans les lieux d’Engrade et de Manhenha).

CÉPAGES AUTORISÉS

arinto, boal, fernão pires, galego dourado, generosa, malvasia , sercial, terrantês, verdelho.

RENDEMENTS

80 hectos/ha.

CARACTÉRISTIQUES VITICOLES ET ŒNOLOGIQUES

– Le vin de liqueur avec DO Pico doit avoir une teneur en alcool volumétrique totale acquise égale ou supérieure à 16% vol. Le vin de liqueur avec DO Pico, est un vin généralement sec ou à demi-sec, bien qu’il puisse aussi être doux.

– Les moûts doivent avoir un titre alcoométrique volumique naturel potentiel: au moins 12% vol.

– Les vignobles destinés à la production de vin Pico doivent être plantés sur sols lithiques et lithosols non humides, sur un substrat consolidé de basaltes ou de roches apparentées, correspondant à des laves récentes, associés à des affleurements rocheux, parfois avec des matériaux pierreux épars et de la lave consolidée à la surface.

– Les vins avec DO Pico doivent provenir de vignes avec au moins quatre ans de greffage et doivent être conduits au sol, en gobelet ou en cordon.

Dernière modification du cahier des charges : 30/06/2014