BAIRRADA DOC

SOURCE: Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education-terroirsdumondeeducation.com

Photo

L’APPELLATION

L’appellation Bairrada est réservée aux vins tranquilles blancs, rosés et rouges, aux vins avec ou sans la mention Clássico et aux vins mousseux de qualité élaborés dans la DO qui se situe dans la région de Beira Atlântico au Portugal.

RÉSUMÉ

La DOC de Bairrada fait partie de la région aujourd’hui connue sous le nom Beira Atlântico et elle est la seule DOC de cette région. Bairrada se trouve à proximité de la ville de Coimbra, à mi-chemin entre Lisbonne et Porto, non loin de la mer.
Plate à l’ouest (la partie faisant face à l’océan Atlantique), elle s’élève à l’est jusqu’aux montagnes basses de Caramulo et Buçaco, au-delà desquelles se trouve Dão. Ces montagnes, qui offrent une excellente protection à Dão, n’offrent rien de tel à Bairrada, piégeant efficacement l’humidité de l’océan au-dessus de la zone viticole.
Le climat est fortement influencé par l’océan Atlantique qui apporte des températures plus fraîches et des précipitations relativement élevées (800-1 200 mm / an). Ces conditions climatiques rendent la viticulture plus difficile dans cette région car amener les raisins à pleine maturité peut être problématique, en particulier les raisins à maturation tardive tels que le baga et le cabernet franc et de même quand les conditions climatiques à la vendange sont pluvieuses.
La sélection des sites d’implantation des vignobles et des faibles rendements sont les clés de la réussite.
Il existe deux types de sols: l’argile crayeuse (pour le raisin rouge principalement le baga) et l’argile sablonneuse (pour les raisins blancs, en particulier le maria gomes et l’arinto). Bien que Bairrada se concentre plutôt sur ses rouges à base de baga, la région élabore également des assemblages blancs de qualité à base de d’arinto, de maria gomes (fernão pires), de bical et cerceal. On y trouve aussi des cépages internationaux comme chardonnay et sauvignon blanc.
Le cerceal et l’arinto contribuent à l’acidité et à la minéralité, le bical ajoute des notes de fruits à noyau et des nuances tropicales et le maria gomes apporte une intensité aromatique. Les vins ne possèdent pas l’intensité des régions chaudes et sont plutôt sur la fraîcheur et la minéralité. Bairrada produit aussi des effervescents de première qualité et avec la DOC de Távora-Varosa, Bairrada est l’une des régions du pays les plus importantes pour production de vins effervescents et ils sont élaborés selon la méthode traditionnelle. Ils sont produits à partir des raisins blancs autochtones mais aussi parfois avec du chardonnay voire même du baga. Pour obtenir l’appellation, il faut que le vin soit élaboré avec un minimum de 50% de baga pour les vins rouges, qui peuvent être assemblés avec du touriga nacional, du camarate, du castelão, du jaen (mencía) et de l’alfrocheiro.
Les vins jeunes élaborés avec le cépage baga sont des vins difficiles à approcher en début de vie car ils sont serrés, acides et incroyablement tanniques, un peu comme les vins de nebbiolo. Mais avec le temps les tanins s’adoucissent et ces vins de moyenne densité révèlent des saveurs complexes de mûre, de terre et de fumée. Les traditionalistes élaborent des vins avec des raisins non égrappés. La macération est longue et les vins sont élevés en foudres. Ils ont besoin de temps pour s’assouplir. Les modernistes s’efforcent d’apprivoiser les tanins en égrappant (au moins une partie des raisins), en raccourcissant les temps de macération et en élevant les vins en barriques neuves de petit format. Les assemblages avec les touriga nacional, jaen etc. produisent de vins plus abordables en début de vie mais perdent la définition du grand cépage qu’est le baga.
​L’encépagement serait aux alentours de 20 000 hectares et elle a obtenu le statut de DOP en 1991.

HISTOIRE

La Bairrada aura déjà été, dans le passé, une terre de passage et de conquêtes, de luttes entre Chrétiens et Arabes, lorsque le Portugal s’est formé et à une époque où la capitale du royaume était Coimbra. Le jalon dans l’histoire de la région est la bataille contre les armées d’invasion de Napoléon, dans la Serra do Bussaco. L’activité viticole à Bairrada est le reflet de tous les bouleversements historiques, mais elle a été aussi facteur de développement économique de la région. L’histoire raconte qu’au XIXe siècle, les voyageurs venaient dans ces endroits pour déguster des spécialités gastronomiques et bachiques. Mais l’existence de vignobles à Bairrada remonte à des origines plus lointaines. C’est au XIIe siècle que D. Afonso Henriques autorise la plantation de vignobles dans la région, en échange d’une partie du vin produit. Six siècles plus tard, un ordre du marquis de Pombal décide de la suppression d’une partie du vignoble. C’est aussi au XVIIIe siècle, déjà sous le règne de D. Maria Ier, que la plantation de souches fut à nouveau autorisée, permettant le repeuplement dans la région. Quant à l’origine de la désignation Bairrada, les chercheurs comprennent qu’elle est liée aux caractéristiques du sol de la région, où l’argile est un élément prédominant.
Bairrada est délimitée au nord par la rivière Vouga et au sud par la rivière Mondego, à l’est par les montagnes de Bussaco et Caramulo et à l’ouest par l’océan Atlantique. Cette région est donc sous une forte influence maritime, qui se traduit, en général, dans les caractéristiques de fraîcheur (acidité) de ses vins, bien équilibrés, ne transmettant pas de sensation alcoolique excessive, même lorsque la teneur en alcool est élevée.

CLIMAT ET SOLS

Les vignobles destinés à la production de vins et de produits viticoles DOC Bairrada doivent être plantés sur des sols présentant les caractéristiques suivantes et avec l’exposition recommandée pour la production de vins et de produits viticoles de qualité: a) Sols calcaires bruns ou rouges; b) Sols litholiques humiques ou non humiques; c) Podzoles de matériaux sableux mal consolidés. Avec un climat méditerranéen / atlantique, caractérisé par des étés avec des journées chaudes et des nuits fraîches, la Bairrada, pays des raisins, des vignobles et des grands vins, est une région de collines douces, ensoleillées dont les limites naturelles sont les sables du rivage et les montagnes de Buçaco (Bussaco-Bos Sacrum des Romains) et celle de Caramulo. La région est formée par des sols minéraux de différentes périodes géologiques où prédominent les terrains pauvres, allant du sableux à l’argile, et aussi des limons sableux. Le vignoble est cultivé majoritairement sur des sols de nature argilo-calcaire et argilo-sableuse.

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

L’aire géographique de production de DOC Bairrada couvre les communes suivantes:

a) Les municipalités d’Anadia, Mealhada et Oliveira do Bairro;

b) Dans la municipalité d’Águeda, les paroisses d’Aguada de Baixo, Aguada de Cima, Águeda, Barrô, Belazaima do Chão, Borralha, Espinhel, Fermentelos, Óis da Ribeira, Recardães et Valongo do Vouga;

c) De la municipalité d’Aveiro, la paroisse de Nariz;

d) De la commune de Cantanhede, les paroisses d’Ançã, Bolho, Cadima, Camarneira, Cantanhede, Cordinhã, Corticeiro de Cima, Covões, Febres, Murtede, Ourentã, Outil, Pocariça, Portunhos, Sanguinheira, São Caetano, Sepins et Vilamar;

e) De la commune de Coimbra, les paroisses de Button, Souselas, Torre de Vilela, Trouxemil et Vil de Matos;

​f) De la municipalité de Vagos, les paroisses de Covão do Lobo, Ouca, Santa Catarina et Sosa.

CÉPAGES

T=ROUGE. B=BLANC

NB: Pour l’élaboration du vin « Clássico », les cépages marqués (1) doivent représenter individuellement ou conjointement un minimum de 85% et le cépage baga un minimum de 50%.

RENDEMENTS

Rouge: 55 hl/ha

Blanc, rosée et vin mousseux: 70 hl/ha .

CARACTÉRISTIQUES VITICOLES ET ŒNOLOGIQUES

– En vinification, les méthodes traditionnelles de vinification et les pratiques et traitements œnologiques légalement autorisés doivent être suivis, qui doivent être précisés dans le règlement intérieur par le CVB.

– Dans l’élaboration des vins effervescents bénéficiant du DOC Bairrada, la méthode technologique à utiliser est celle de la fermentation classique en bouteille, sous réserve des dispositions de la législation en vigueur.

– Les vins effervescents sont soumis à une seconde fermentation en bouteille (méthode classique) et sont soumis à un élevage de 9 mois avant commercialisation.

– Si, dans la même cave, des vins ou des produits de la vigne sont également produits sans droit à l’appellation DOC Bairrada, le CVB fixe les conditions dans lesquelles ils doivent être élaborés, les différents produits étant conservés dans des zones séparées, dans des conteneurs correctement identifiés, qui contiennent, en particulier, les informations relatives au volume du contenant, au type de produit contenu et à l’année de récolte.

– En fonction des conditions climatiques et de la qualité des moûts, l’Institut de la Vigne et du Vin (IVV), sur proposition du CVB, peut procéder à des ajustements annuels des limites maximales de rendement à l’hectare, qui ne peuvent excéder dans le cas 25%.

– Lorsque les rendements à l’hectare mentionnés dans les numéros précédents sont dépassés, le vin ne peut pas utiliser le terme « Clássico » «Classique», tout en conservant le droit d’utiliser le nom «Bairrada.

– En cas de dépassement des rendements à l’hectare mentionnés aux paragraphes précédents, il n’y a pas lieu d’interdire l’utilisation du DOC Bairrada pour les quantités produites dans les limites fixées, le surplus peut être destiné à la commercialisation de vin de table, à condition que il présente les caractéristiques définies pour ce vin.

Dernière modification du cahier des charges : 23/12/2011