VINHO VERDE DOC

SOURCE: Jacqueline Uztarroz, collaboratrice de Terroirs du Monde Education-terroirsdumondeeducation.com

Pour acheter cette carte sans droits d’auteurs, cliquez sur le lien suivant: https://www.terroirsdumondeeducation.com/product/portugal-carte-pays/

Toutes nos cartes sont à jour et conformes à la législation européenne. 

L’APPELLATION

La DOC Vinho Verde est réservée aux vins blancs, rosés et rouges ainsi qu’aux vins mousseux de qualité et aux vins de vendange tardive élaborés dans la DOC qui se situe au nord du Portugal.

Photo

 Les vins de la DOP (DOC) Vinho Verde (la plus importante DOP portugaise) proviennent  de la province du Minho tout au nord-est du Portugal entre le Douro et le Minho. Le fleuve Minho marque la frontière entre le Portugal et la Galice espagnole. Les chaînes de montagnes à l’est et au sud  et l’océan Atlantique à l’ouest constituent des barrières naturelles qui l’isolent du reste du pays.
La région se caractérise par des pluies plus importantes que dans les autres régions viticoles (1 200-1650 mm par an). Les vignobles s’étendent sur environ 21 000 hectares (Wine of Portugal) repartis en quelques 30 000 exploitations  (15% de la superficie totale), divisés en 9 sous-régions viticoles. 

Photo
LES SOUS-REGIONS DE VINHO VERDE. SOURCE: Non identifiée

RÉSUMÉ

L’histoire ancienne est toujours en débat pour décider si la viticulture remonte à l’époque romaine ou grecque mais l’histoire moderne retient que la région  fut délimitée dès 1909 et les sous-régions démarquées en 1929 et qu’elle est une DO depuis 1992. 
Avec un   temps pluvieux et froid, la viticulture n’est jamais facile et  les conditions climatiques sont aussi exacerbées par les méthodes traditionnelles de culture de la vigne souvent encore en hautain autour des arbres,  même si la majeure partie des domaines d’importance utilisent aujourd’hui des tailles basses en cordon  le long d’un fil de fer. Mais il existe encore de nombreux petits exploitants qui utilisent les méthodes traditionnelles de culture de la vigne y compris autour des arbres et  il y aurait plus de 1 500 différentes étiquettes de ​Vinho Verde d’après la ‘Comissão de Viticultura dos Vinhos Verdes’. 

Photo
VIGNOBLES À L’ANCIENNE. SOURCE: terroirsdumondeeducation.com

RÉSUMÉ

Avec un   temps pluvieux et froid, la viticulture n’est jamais facile et  les conditions climatiques sont aussi exacerbées par les méthodes traditionnelles de culture de la vigne souvent encore en hautain autour des arbres,  même si la majeure partie des domaines d’importance utilisent aujourd’hui des tailles basses en cordon  le long d’un fil de fer. Mais il existe encore de nombreux petits exploitants qui utilisent les méthodes traditionnelles de culture de la vigne y compris autour des arbres et  il y aurait plus de 1 500 différentes étiquettes de ​Vinho Verde d’après la ‘Comissão de Viticultura dos Vinhos Verdes’. 
La région est aux antipodes des vignobles classiques basés sur la monoculture et une uniformisation de la taille. Elle donne au paysage  des caractéristiques uniques et l’on qualifie parfois ce type de viticulture de viticulture  » à étages ».  Elle  explique parfaitement les faibles degrés d’alcool et la verdeur des vins qui ont si longtemps été les caractéristiques des vins de l’appellation. Aujourd’hui, avec les nouvelles méthodes de taille qui exposent davantage  les raisins au soleil, les degrés d’alcool ont fortement augmenté en particulier dans la région de Monçāo et Melgaço qui a su s’affranchir  de la limite alcoolique permise de 11,5% et les vins atteignent les 13% voire même plus (maximum 14%) mais ils sont les plus qualitatifs de toute la région. Les sols de la région sont granitiques à l’exception de deux bandes de terres qui s’étendent en direction nord-ouest, sud-est, elles datent du Silurien et se caractérisent par des formations carbonifères et d’ardoise alors que l’autre bande est formée de schistes détritiques. Les sols sont peu profonds et recouverts de limons sablonneux et ce sont des sols acides. 

Photo
NOUVEAUX VIGNOBLES TAILLÉS EN CORDON UNILATÉRAL. SOURCE: terroirsdumondeeducation.com

HISTOIRE, CLIMAT ET SOLS

​L’histoire ancienne est toujours en débat pour décider si la viticulture remonte à l’époque romaine ou grecque mais l’histoire moderne retient que la région fut délimitée dès 1908 (loi du 18 septembre 1908) et les sous-régions démarquées en 1929 et qu’elle est une DO depuis 1992.

La zone géographique de production actuelle s’étend sur tout le nord-ouest du Portugal, à une altitude inférieure à 700 mètres. Ses limites géographiques sont naturellement définies:

– Au nord, la rivière Minho;
– Au sud, le fleuve Douro et les montagnes de Freita, Arada et Montemuro;
– A l’est les montagnes de Peneda, Gerês, Cabreira et Marão;
– A l’ouest l’océan Atlantique.

Les zones montagneuses à l’est et au sud constituent la séparation naturelle avec les parties les plus intérieures du pays aux caractéristiques plus méditerranéennes.

Le climat de la région est fortement conditionné par les caractéristiques orographiques et l’organisation du réseau fluvial. L’aspect le plus frappant est le régime pluviométrique annuel, qui se caractérise par des totaux annuels très élevés (en moyenne 1 200 mm) et une répartition irrégulière tout au long de l’année, concentrée en hiver et au printemps. En revanche, la température évolue en symétrie avec les précipitations, c’est-à-dire que les températures les plus élevées coïncident avec les précipitations les plus basses et les températures les plus basses avec les précipitations les plus élevées.
Concernant la température annuelle moyenne et les moyennes des plus élevées et des plus basses, on peut dire que celles-ci ne sont pas excessives, ce qui se traduit par un climat doux.
Quant au relief, la région présente une topographie très irrégulière, coupée par un dense réseau de vallées associées au réseau fluvial, aspect qui s’accentue de la côte vers l’intérieur.
D’un point de vue géologique, les sols sont majoritairement d’origine granitique, avec deux étroites bandes d’origine schisteuse qui la traversent dans la direction sud-est-nord-ouest, originaires du sud du fleuve Douro, l’une de la période silurique, où apparaissent des formations carbonifères et ardoiseuses, et l’autre de schistes de la période archaïque.
Le sol est généralement de faible profondeur, avec une hétérogénéité, ce qui nécessite le choix des sols qui ont une plus grande aptitude à la viticulture, comme des sols moyennement profonds, avec un bon drainage interne.
Les vignes se caractérisent par leur grande expansion végétative et par la présence dans plusieurs systèmes de conduction. La dispersion du vignoble coïncide avec les vallées fluviales puisque c’est là que les vignobles au milieu des collines révèlent tout leur potentiel, coïncidant avec le lieu où les populations se sont installées au fil des siècles.

LES SOUS-RÉGIONS

Les problèmes culturels, les microclimats, les types de vins, les cépages et les modes de taille ont conduit à la division de l’aire géographique de production de la DO Vinho Verde en neuf sous-régions.

Sous-région d’Amarante

Située à l’intérieur de la région de Vinho Verdhe, la sous-région d’Amarante est protégée de l’influence de l’Atlantique, à une altitude moyennement élevée, les amplitudes thermiques y sont donc plus élevées et l’été plus chaud. Ces conditions favorisent le développement de certaines variétés de maturation plus tardive: azal et avesso (blanc) et amaral et espadeiro (rouges). Le sol est granitique, comme dans la majeure partie de la région.
Les vins blancs ont généralement des arômes fruités et un titre alcoométrique supérieur à la moyenne de la région. Les vins rouges sont favorisés par les conditions édapho-climatiques, qui assurent une bonne maturation des raisins, en particulier dans le cépage vinhão.

Sous-région Ave

Dans la sous-région de l’Ave, le vignoble est implanté un peu dans tout le bassin hydrographique de la rivière Ave, dans une zone de relief très irrégulier et de basse altitude, il est donc plus exposé aux vents marins. Le climat est caractérisé par de faibles amplitudes thermiques et des taux de précipitations moyens.
Dans ce contexte, cette sous-région est principalement une zone de production de vins blancs, avec une fraîcheur vive et des notes florales et d’agrumes. Dans toute la sous-région on trouve les cépages arinto et loureiro, adaptés à ce type de climat doux en raison d’une maturation moyenne, ni précoce ni tardive. Il y a aussi le cépage trajadura, qui, en raison de sa maturité précoce, est plus doux, complétant parfaitement un assemblage de vin avec l’arinto et le loureiro.

Sous-région de Baião

La sous-région de Baião est située à la limite sud-est de la région du Vinho Verde à une altitude intermédiaire, des conditions qui créent un climat moins tempéré, avec des hivers plus froids et moins pluvieux et des mois d’été plus chauds et plus secs. Ces caractéristiques permettent la maturation de variétés tardives, par exemple azal et avesso (blanc) et amaral (rouges), avec des besoins thermiques plus élevés en fin de cycle.

Sous-région de Basto

La sous-région Basto est la plus à l’intérieur des terres du VV, à une altitude moyenne élevée, donc plus protégée des vents marins. Le climat est plus rude, l’hiver est froid et très pluvieux (en plus de la vallée de Lima, c’est là qu’il pleut le plus dans toute la région) et l’été est très chaud et sec, favorisant les variétés à maturation tardive comme l’azal (blanc) , espadeiro et le rabo-de-anho (rouge).

Sous-région de Cávado

Comme dans la sous-région Ave, dans la sous-région Cávado, le vignoble est situé un peu en travers du bassin fluvial qui lui a donné son nom, assez exposé aux vents marins, dans une zone de relief irrégulier et à basse altitude. Ces facteurs impliquent un climat doux, sans grandes amplitudes thermiques et avec une pluviométrie moyenne annuelle moyenne. Dans cette sous-région, en plus des sols granitiques, il existe une gamme de sols d’origine schisteuse, bien que leur couverture ne soit pas significative.
Ce climat est propice à la production de vins blancs, en particulier les cépages arinto, loureiro et trajadura, qui s’adaptent parfaitement à ces conditions. Ce sont des vins à l’acidité modérée et aux notes d’agrumes et de fruits à pépins (pomme mûre et poire). Les vins rouges produits dans la vallée du Cávado sont principalement des assemblages de vinhão et de borraçal, ont une couleur rouge grenat intense et révèlent des arômes de fruits frais. En bouche, ils montrent toute la fraîcheur climatique de la région où ils sont produits.

Sous-région de Lima

En termes d’amplitudes thermiques, la sous-région de Lima est dans une position intermédiaire par rapport aux autres sous-régions. Cependant, c’est là que les précipitations atteignent leurs valeurs les plus élevées. L’altitude à laquelle le vignoble est planté est variable et augmente de la côte à l’intérieur, où le relief est également plus irrégulier, donnant lieu à des microclimats à l’intérieur de laVallée de Lima, avec parfois des références à la basse Lima et à la haute Lima. Comme dans la sous-région de Cávado, en plus des sols granitiques, il existe une gamme de sols schisteux, bien que leur couverture ne soit pas significative.
Les vins blancs sont principalement associés au cépage Loureiro. Les arômes sont fins et élégants, allant des agrumes (citron) au floral (rose). Les variétés Arinto et Trajadura sont également bien disséminées dans cet endroit, car elles s’adaptent bien aux climats doux influencés par les vents marins. Les vins rouges sont produits principalement à partir des cépages vinhão et borraçal.

Sous-région de Monção et Melgaço

La sous-région Monção et Melgaço a un microclimat très particulier où les variétés alvarinho (blanc) et pedral (rouge) et partage l’encépagement et dans la sous-région de Baião la on trouve l’ alvarelhão (rouge), trois variétés à maturation précoce. Dans cette sous-région, les sols sont d’origine granitique, avec des bandes de galets roulés à certains endroits.
Ce microclimat est caractérisé par des hivers froids avec des précipitations intermédiaires alors que les étés sont très chauds et secs, ce qui montre une influence atlantique limitée. La sous-région s’est développée autour de la rive sud de la rivière Minho dans une zone de demi-pente.
Sous-région de Paiva
La sous-région de Paiva est, avec celle de Lima, dans une position intermédiaire par rapport aux amplitudes thermiques et aux températures estivales élevées qui se produisent dans le VV. Au contraire, il ne fait plus partie du groupe des sous-régions avec les plus hauts niveaux de précipitations, car il n’est pas aussi exposé aux influences en mer, plus à l’intérieur des terres et à une altitude plus élevée. C’est pour cette raison que les cépages rouges amaral et, surtout, vinhão, atteignent des maturations optimales.
Quant aux vins blancs, ils sont obtenus à partir des cépages arinto, loureiro et trajadura adaptés aux climats tempérés et donc communs à la quasi-totalité de la région, mais ici avec un allié qu’est l’avesso, le cépage le plus caractéristique des sous-régions intérieures.

Sous-région de Sousa

Comme dans les sous-régions de l’Ave et du Cávado, le climat est doux, les amplitudes thermiques sont faibles, ainsi que le nombre de jours de fortes chaleurs pendant l’été. les précipitations se caractérisent également par un niveau inférieur à la moyenne. Cela peut être considéré comme une sous-région de transition, car elle n’est pas directement exposée à l’influence atlantique, mais cette influence se fait sentir en raison du faible relief accentué. C’est une zone intérieure mais sans hivers forts et étés très chauds. Les cépages recommandés sont typiques des endroits plus doux, arinto, loureiro et trajadura, auxquels s’ajoutent azal et avesso, qui ont une maturation plus exigeante. Pour les «Vinhos Verdes» rouges, on trouve les cépages borraçal et vinhão, disséminés dans tout le VV, ainsi que l’ amaral et l’ espadeiro. Ce dernier est largement utilisé pour la production de vins rosés.

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

La zone géographique de production de la DOC Vinho Verde comprend les divisions administratives suivantes:

a) Toutes les communes des districts de Braga et Viana do Castelo;

b) Du district d’Aveiro, les communes d’Arouca, Castelo de Paiva et Vale de Cambra et la paroisse d’Ossela, de la commune d’Oliveira de Azeméis;

c) Du district de Porto, les municipalités d’Amarante, Baião, Felgueiras, Gondomar, Lousada, Maia, Marco de Canaveses, Matosinhos, Paços de Ferreira, Walls, Penafiel, Póvoa do Varzim, Santo Tirso, Trofa, Valongo et Vila do Conde;

d) Du district de Vila Real, les communes de Mondim de Basto et Ribeira de Pena;

e) De l’arrondissement de Viseu, les communes de Cinfães et Resende, à l’exception de la paroisse de Barrô.
(Art. 2 du règlement DO Vinho Vinho sur la production et le commerce).

RENDEMENTS

Le rendement maximum par hectare de vignobles pour la production de vins et produits viticoles bénéficiant de l’AOC Vinho Verde est fixé à 13500 kg pour les vignobles répondant à des exigences de productivité et de qualité à définir par le conseil général, toutefois:

a) 10 666 kg pour les vignobles dont le cadastre est mis à jour il y a moins de cinq ans;

b) 7500 kg pour les vignobles restants.

Le rendement maximal fixé aux termes des paragraphes précédents peut être modifié, par résolution du conseil général de la commission de la viticulture de la région du Vinho Verde, pour autant qu’il ne dépasse pas la limite mentionnée au paragraphe 1, pour les vignobles qui satisfont à la productivité et les exigences de qualité à définir par le conseil général susmentionné.
(Art. 8, paragraphes 1 et 2 du règlement DO Vinho et production «Vinho Verde»)

Règlement DO Vinho et production «Vinho Verde» (français):dre.pt/legislacao-consolidada/-/lc/67038210/201901281951/diploma?rp=indice

CARACTÉRISTIQUES VITICOLES ET ŒNOLOGIQUES

– l’élaboration de «Vinho Verde» blanc avec des raisins blancs, de «Vinho Verde» rosé avec des raisins rouges et de «Vinho Verde» rouge avec des raisins rouges, ou rouge et blanc, est autorisée seulement si ces derniers ne dépassent pas un taux alcoométrique de 15% du total, auquel cas le vin en question doit porter la dénomination «Palhete» ou «Palheto».

– La production de vin blanc à partir de raisins rouges est autorisée, en vue d’obtenir un vin de base pour la production de vin mousseux de qualité ayant droit à l’AOC «Vinho Verde» (appelé «Vin mousseux de Vinho Verde»).

– Le rendement en moût résultant de la séparation des marcs de raisins ne peut excéder 75 l pour 100 kg de raisins, le rendement maximal étant fixé à 65 l pour 100 kg de raisins pour les moûts destinés à l’élaboration des vins d’Alvarinho. (Art. 9 du règlement DO Vinho Vinho sur la production et le commerce).

Photo

CÉPAGES

Les principaux cépages sont : l’azal (difficile à mûrir et en diminution),  le loureiro, (loureira en Espagne) aux notes florales, les trajadura (treixadura en Espagne) aux nuances de pierre à fusil,  avesso, crémeux et minéral,  arinto (paderbā), minéral et  alvarinho minéral subtil et profond.
Une proportion de plus en plus importante d’ alvarinho (albarino de Rías Baixas) est aujourd’hui aussi utilisée dans les régions de Monçáo et de  Melgaço. Les Vinhos Verdes de Monçáo et Melgaço sont souvent les plus complexes et les plus mûrs et sont parfois vinifiés sous bois.
​Les méthodes  modernes de viticulture  ont aussi permis le développement des rouges  à partir  du cépage  vinhão qui donne des vins de  couleur intense, épicés, au faible taux d’ alcool et avec des acidités très marquées. Les blancs sont plutôt produits au nord et les rouges au sud. La région est aussi une DOP pour les effervescents depuis 1999. 

T=ROUGE. B=BLANC