Source : arrêté du 23 février 2024 portant dispositions exceptionnelles pour le vin revendiqué en appellation d’origine contrôlée « Barsac »


Source : arrêté du 23 février 2024 portant dispositions exceptionnelles pour le vin revendiqué en appellation d’origine contrôlée « Sauternes »

A titre exceptionnel pour la récolte 2023 et afin de répondre à la situation de crise de la filière viticole résultant du gel du printemps 2021 :

Les cahiers des charges des appellations Sauternes et Barsac sont modifiés de la manière suivante : « Les vins font l’objet d’un élevage minimum jusqu’au 15 juin de l’année suivant celle de la récolte. » est remplacée par la phrase suivante : « Les vins font l’objet d’un élevage minimum jusqu’au 15 mars de l’année suivant celle de la récolte. »

« à l’issue de la période d’élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur après le 30 juin de l’année qui suit celle de la récolte » est remplacée par la phrase suivante : « à l’issue de la période d’élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur après le 31 mars de l’année qui suit celle de la récolte ».

Pour consulter le descriptif complet de l’appellation Sauternes, cliquez sur le lien suivant: SAUTERNES AOP

Pour consulter le descriptif complet de l’appellation Barsac, cliquez sur le lien suivant: BARSAC AOP

Source :  arrêté du 27 février 2024 homologuant le cahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée « Châtillon en Diois »

CE QUI CHANGE

Aires et zones dans lesquelles différentes opérations sont réalisées

Les communes d’ Aix-en-Diois et Molière-Glandaz  disparaissent de l’aire de production et sont remplacés par la commune de  Solaure en Diois.

Motif : Aix-en-Diois et Molière-Glandaz  sont des   ancienne communes française Elle sont  devenue, le 1er janvier 2016, des communes déléguées de la commune n de Solaure en Diois.

Règles de présentation et étiquetage

L’étiquetage des vins bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée peut préciser l’unité

géographique plus grande « Vignobles de la Vallée du Rhône » selon les conditions précisées par la convention signée entre les différents organismes de défense et de gestion concernés.

Cette mention doit figurer dans le même champ visuel que l’ensemble des mentions obligatoires, et être imprimée en caractères de même graphisme et de même couleur que ceux de l’appellation, sans que les dimensions de cette mention ne dépassent les deux-tiers de celles de l’appellation.

Références concernant la structure de contrôle

Ancienne disposition

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d’impartialité et d’indépendance sous l’autorité de l’INAO sur la base d’un plan d’inspection approuvé.

Le plan d’inspection rappelle les autocontrôles réalisés par les opérateurs sur leur propre activité et les contrôles internes réalisés sous la responsabilité de l’organisme de défense et de gestion. Il indique les contrôles externes réalisés par l’organisme tiers ainsi que les examens analytique et organoleptique. L’ensemble des contrôles est réalisé par sondage.

Nouvelle disposition

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué sur la base d’un plan de contrôle approuvé et par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d’impartialité et d’indépendance ayant reçu délégation de l’INAO.

Pour consulter le descriptif complet de l’appellation, cliquez sur le lien suivant: CHÂTILLON-EN-DIOIS AOP

Source : Arrêté du 27 février 2024 homologuant le cahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée « Clairette de Die »

Couleur et types de produit

Disposition précédente :

L’appellation d’origine contrôlée « Clairette de Die » complétée de la mention « méthode ancestrale » est réservée aux vins mousseux blancs et rosés.

L’appellation d’origine contrôlée « Clairette de Die » est réservée aux vins mousseux blancs

Nouvelle disposition :

L’appellation d’origine contrôlée « Clairette de Die » complétée ou non de la mention « méthode ancestrale » est réservée aux vins mousseux blancs.

Aires et zones dans lesquelles différentes opérations sont réalisées

Les communes d’ Aix-en-Diois et Molière-Glandaz  disparaissent de l’aire de production et sont remplacés par la commune de  Solaure en Diois.

Motif : Aix-en-Diois et Molière-Glandaz  sont des   ancienne communes française Elle sont  devenue, le 1er janvier 2016, des communes déléguées de la commune n de Solaure en Diois.

Encépagement/proportion à l’encépagement/ assemblage

Ancienne disposition

– Vins Rosés :

– cépages principaux : muscat à petits grains B, muscat à petits grains Rg

;

– cépages accessoires : clairette B, clairette Rs, gamay N.

Nouvelle disposition

Toute référence au vins rosé disparaissent.

la catégorie CLAIRETTE DE DIE ROSÉ n’a plus le droit à l’appellation

Rappel :

Les cépages autorisés pour l’appellation Clairette de Die sont :

– cépage principal : muscat à petits grains B,

– cépages accessoires : muscat à petits grains Rg, clairette B, clairette Rs,

Références concernant la structure de contrôle

Ancienne disposition

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d’impartialité et d’indépendance sous l’autorité de l’INAO sur la base d’un plan d’inspection approuvé.

Le plan d’inspection rappelle les autocontrôles réalisés par les opérateurs sur leur propre activité et les contrôles internes réalisés sous la responsabilité de l’organisme de défense et de gestion. Il indique les contrôles externes réalisés par l’organisme tiers ainsi que les examens analytique et organoleptique. L’ensemble des contrôles est réalisé par sondage.

Nouvelle disposition :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué sur la base d’un plan de contrôle approuvé et par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d’impartialité et  d’indépendance ayant reçu délégation de l’INAO.

Pour consulter le descriptif complet de l’appellation, cliquez sur le lien suivant: CLAIRETTE DE DIE AOP

Pour consulter les changements dans les autres appellation:CRÉMANT DE DIE AOP, FRANCE. HOMMOLOGATION DU CAHIER DES CHARGES DE L’APPELLATION; CHÂTILLON-EN-DIOIS AOP. HOMOLOGATION DU CAHIER DES CHARGES DE L’APPELLATION; COTEAUX DE DIE AOP.HOMOLOGATION DU CAHIER DES CHARGES DE L’APPELLATION

Source : Arrêté du 27 février 2024 homologuant le cahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée « Coteaux de Die »

CE QUI CHANGE

Aires et zones dans lesquelles différentes opérations sont réalisées

Les communes d’ Aix-en-Diois et Molière-Glandaz  disparaissent de l’aire de production et sont remplacés par la commune de  Solaure en Diois.

Motif : Aix-en-Diois et Molière-Glandaz  sont des   ancienne communes française Elle sont  devenue, le 1er janvier 2016, des communes déléguées de la commune n de Solaure en Diois.

Règles de présentation et étiquetage

Est ajouté au cahier des charges :

L’étiquetage des vins bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée peut préciser l’unité

géographique plus grande « Vignobles de la Vallée du Rhône » selon les conditions précisées par

la convention signée entre les différents organismes de défense et de gestion concernés.

Cette mention doit figurer dans le même champ visuel que l’ensemble des mentions obligatoires,

et être imprimée en caractères de même graphisme et de même couleur que ceux de

l’appellation, sans que les dimensions de cette mention ne dépassent les deux-tiers de celles de

l’appellation.

Pour consulter le descriptif complet de l’appellation, cliquez sur le lien suivant: COTEAUX DE DIE AOP

Source : Arrêté du 27 février 2024 homologuant le cahier des charges de l’appellation d’origine contrôlée « Irouléguy »

CE QUI CHANGE

Pratiques culturales

Ancienne disposition :

la maîtrise de la végétation des inter-rangs et des parties planes des terrasses est réalisée par des moyens mécaniques ou par des matériels permettant une localisation précise des produits de traitement.

Nouvelle disposition :

L’enherbement permanent du contour des parcelles (tournières et espaces inter parcellaires non plantés ou non cultivés) est obligatoire. Cette obligation ne s’applique pas en cas de remise en état des tournières notamment suite à l’érosion, ou à des phénomènes climatiques exceptionnels

b)- Le désherbage chimique total des parcelles est interdit c) Le traitement à l’eau chaude des plants est obligatoire.

Références concernant la structure de contrôle

Ancienne disposition :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d’impartialité et d’indépendance sous l’autorité de l’INAO sur la base d’un plan d’inspection approuvé.
Le plan d’inspection rappelle les autocontrôles réalisés par les opérateurs sur leur propre activité et les contrôles internes réalisés sous la responsabilité de l’organisme de défense et de gestion. Il indique les contrôles externes réalisés par l’organisme tiers ainsi que les examens analytique et organoleptique.

L’ensemble des contrôles est réalisé par sondage. Les vins non conditionnés destinés à une expédition hors du territoire national font l’objet d’un contrôle analytique et organoleptique systématique

Nouvelle disposition :

Le contrôle du respect du présent cahier des charges est effectué sur la base d’un plan de contrôle approuvé et par un organisme tiers offrant des garanties de compétence, d’impartialité et d’indépendance ayant reçu délégation de l’INAO.

Pour consulter le descriptif complet de l’appellation, cliquez sur le lien suivant: IROULÉGUY AOP

HISTOIRE ET ÉTHYMOLOGIE

La première preuve écrite de Comptche est celle homme nommé James Rice  qui a fondé un ranch en 1857. Les premières concessions de ferme ont été accordées à son successeur, Newman Hoak en 1871.

« Parmi les premiers à s’établir dans la région de Comptche se trouvaient quatre jeunes hommes du Danemark. Il s’agissait de Charles H. Oppenlander, Chris Ottoson et les deux frères de Chris, Hans et John. Charles et Chris travaillèrent dans le camp forestier de Big River jusqu’en 1872. L’une de leurs tâches consistait à récupérer le foin pour les attelages de bœufs utilisés dans les opérations forestières.

Dans leur recherche de nourriture, ils ont découvert la grande vallée qui est aujourd’hui le « Surprise Valley Ranch », et la plus petite vallée au sud, aujourd’hui le Sai Poma Ranch, à travers laquelle passe l’actuel tracé de la route départementale Comptche-Ukiah.

En 1866, ils s’installèrent tous deux dans une ferme. Charles prit la grande vallée et Jean la petite. Ces deux fermes et la ferme Hoak ont été les premières exploitées après que l’enquête ait parcouru cette région. » Aujourd’hui, par coïncidence, tous les vignobles de Comptche se trouvent sur ces premières fermes et sont toujours exploités par leurs descendants.

Comptche est resté une communauté à part et a délibérément résisté à tout tourisme : il n’y a pas d’établissements publics, pas de restaurant, pas de bar, pas de motel. L’Annuaire Comptche est réalisé par la communauté pour la communauté.

Source: TTB via Wine Wit and Wisdom

Source: TTB via Wine Wit and Wisdom

SOLS

Ce sont des sols du fond de la vallée de Comptche qui sont utilisés pour l’agriculture (anciennement foin d’avoine, maintenant raisins de cuve). Ils se composent principalement de deux types différents :

  1. Les sols appelés « Bearwallow/Wolfeis »  un sol peu profond et relativement stérile sur du grès fracturé. Ce sol peu profond et peu fertile signifie peu de concurrence de la part des autres plantes et la pierre fracturée en dessous permet une pénétration efficace des racines. Il s’agit d’un sol bien drainé, mais mince, donc pendant la saison pluvieuse de l’hiver, l’érosion peut être un problème à moins que les pratiques agricoles ne la minimisent. Les vignerons Comptches pratiquent pas le labour une fois les vignes plantées.
  2. Le sol appelé localement « Perrygulch » qui est un loam très différent.  Il s’agit de fonds profonds et riches, fertiles et mal drainés. Bien que les espèces végétales indigènes soient à peu près les mêmes que sur le sol Bearwallow/Wolfey, elles peuvent présenter une concurrence plus vigoureuse aux vignes et sont contrôlées par des herbicides. Il y a peu de risque d’érosion, mais il n’y a pas de travail du sol après la plantation des vignes afin de minimiser le compactage des sols. Le loam  Perrygulch est également assez rare.

Les quelques hectares de sols propices à la vigne dans la vallée de Comptche sont entourés d’une vaste forêt de séquoias côtiers et de douglas poussant sur des sols forestiers, généralement sur des pentes de 30 à 75 %, parfaits pour faire pousser des arbres énormes,  mais impropres à l’agriculture.

TOPOGRAPHIE

La température nocturne est plus froide dans la vallée que sur les crêtes (au moment où l’air chaud monte, l’air froid descend). L’air nocturne plus froid descend et s’accumule au fond de la vallée). Ainsi, les vignes de la vallée de Comptche, à 5 mètres-6,5 mètres (200-250 pieds) d’altitude, sont plusieurs degrés plus froides la nuit que ne le seraient des vignes plantées sur une crête. Cette AVA n’est pas située dans des collines ouvertes, elle se trouve sous de courtes crêtes abruptes autour d’une petite vallée. La crête abrupte à l’est retarde le soleil à l’aube et tôt le matin, de sorte que la vallée reste dans l’ombre pendant une heure ou deux de plus. Les vignes sont plus froides au début et restent plus froides plus longtemps que les vignes situées aux plus hautes altitudes le seraient. Le même effet se produit en fin d’après-midi.  Les crêtes abruptes à l’ouest coupent la lumière du soleil plus tôt que ne le feraient les terres ouvertes ou au sommet des crêtes. C’est l’effet pratique d’une faible altitude en terrain escarpé sur le climat.

CLIMAT

Le climat est un autre facteur distinctif pour comparer l’AVA Comptche avec toutes les autres AVA dans lesquelles Comptche se trouve soit à l’intérieur (North Coast AVA), soit la plus proche de (AVA de Mendocino, AVA d’Anderson Valley, AVA de Mendocino Ridge). Bien que

Le climat de Comptche est en limite marginale de culture de la vigne. Seules les variétés tolérantes au froid ont une chance de mûrir suffisamment dans ce lieu de basse altitude où les brouillards marins inhibent l’insolation.

.

Quatre paramètres d’évaluation ont été utilisés pour évaluer l’AVA de Comptche par rapport aux AVAS environnantes[1] :

  1. Température moyenne de la saison de croissance (Growing Average Temperature Season » (GST).
  2. Degrés-jours de croissance (Growing Degree Days , GDD),
  3. L’indice de Huglin (HI)
  4. Degrés-jours biologiquement efficaces (Biologically effective degree days  BEDD),
  5. Rayonnement solaire (Solar Radiation)

CÉPAGES ET ENCÉPAGEMENT

Le pinot noir est le cépage majoritaire (peut-être même le seul cépage) dans l’AVA

On recense environ 12 hectares (30 acres) plantés en vigne. Il existe actuellement trois vignobles commerciaux mais aucune exploitation viticole.

POURQUOI L’AVA DE COMPTCHE N’A PAS SOUHAITÉ ETRE INCLUSE DANS L’AVA DE NORTH COAST

Comptche est physiquement située dans l’AVA de North Coast et, en tant que telle, partage certaines de ses caractéristiques.  Le temps est globalement le même climat à deux saisons de la Californie du Nord, la topographie générale du versant ouest de la chaîne côtière et ses aptitudes à la production de raisins de cuve sont toutes contenues dans les 3 251 042 acres de l’AVA de la côte nord. Cela étant dit, l’AVA de la côte nord comprend plus de 2 000 vignobles situés dans 55 AVA reconnues individuellement (dont 49 par le Bureau de la taxe et du commerce du tabac).). Les microclimats de l’AVA de la North Coast s’étendent des côtes fraîches, douces et protégées du niveau de la mer de la baie de San Francisco aux falaises froides, venteuses et brumeuses de la côte océanique de Fort Bragg et de Mendocino. De même, une élévation de 860 mètres (2 825 pieds) jusqu’au niveau de la mer présente des conditions très différentes pour la production avec le climat froid et brumeux juste à l’intérieur des terres de la côte de Fort Bragg/Mendocino.

Il n’y a pas de vignobles à Comptche mais ses raisins de pinot noir sont vendus à des prix aux établissements vinicoles locaux tels que Baxter, Phillips Hill, Lula et plusieurs autres aussi loin au sud que San Francisco. « L’appellation North Coast AVA est principalement utilisée sur des bouteilles de vin issues de l’assemblage de vins de plusieurs comtés ou zones viticoles américaines. Les raisins des vignobles de Comptche sont à l’opposé. Les établissements vinicoles qui paient un supplément pour les raisins de pinot noir de   Comptche indiquent les vignobles d’origine sur leurs étiquettes. L’autre différence évidente est l’emplacement de Comptche au milieu de la forêt de Redwood contrairement à toute autre AVA de l’AVA de la North Coast.  Certaines AVAS sont à proximité de la forêt, d’autres sont sur des terres qui étaient autrefois forestières. mais seul Comptche est dans la forêt.

[1] Les indices sont explicités dans le descriptif de l’appellation :COMPTCHE AVA (En préparation)

Source: https://www.californiaoutdoorproperties.com/

L’APPELLATION

L’appellation Rosalejo est une appellation de vin rouge élaboré les municipalités d’Anchuras (Ciudad Real) et de Sevilleja de la Jara (Tolède).en Espagne. Au total, la zone couvre une superficie de 1 338,70 hectares.

La demande de l’AOP «Rosalejo» est présentée par un seul demandeur. La personne en question est le seul producteur dans la zone géographique délimitée. Il n’y a qu’un seul viticulteur (qui est aussi le vinificateur) dans la zone délimitée décrite au point 4 Il n’y a pas d’autres viticulteurs ou vinificateurs de sorte qu’il n’y a pas de possibilité que d’autres participants se joignent au projet pour le moment. À l’avenir, toutefois, si d’autres producteurs s’établissaient dans la zone géographique délimitée, ils pourraient utiliser la dénomination enregistrée, à condition de remplir les conditions énoncées dans le cahier des charges.

Ce n’est donc pas un Pago mais une DO.

HISTOIRE, CLIMAT ET SOLS

Le domaine de Rosalejo se situe dans la Sierra de Sevilleja, qui fait partie des Montes de Toledo (monts de Tolède).

Les Montes de Toledo n’ayant pas subi de glaciation à l’ère quaternaire, leurs versants sont moins abrupts que ceux d’autres systèmes du plateau ibérique, comme le système central. Il s’agit d’une chaîne de montagnes et de dépressions orientées du nord-ouest au sud-est.

Les Montes de Toledo se caractérisent par des pedrizas ou des canchales (terrains pierreux), formés par l’érosion du quartzite par le gel le long de la pente. Ce sont de grands amas de blocs de quartzite anguleux dépourvus de végétation. Les rañas, plaines pierreuses qui s’étendent au pied des montagnes, constituent un autre élément caractéristique du paysage.

.

Des facteurs tels que l’influence de l’Atlantique, l’altitude de 650 mètres et la situation au pied du versant sud-ouest de la Sierra de Sevilleja, dont le point culminant (Cumbre Alta) s’élève à 1 279 mètres, rendent le climat plus tempéré en hiver comme en été et se traduisent par un important écart de température entre la nuit et le jour. Ces facteurs influencent les procédés viticoles et, par conséquent, les caractéristiques des raisins produits.

Les précipitations moyennes dans la région sont de 650 litres par an, concentrées en automne et au printemps. Pendant les mois d’été, les précipitations sont pratiquement inexistantes, sauf en cas d’orage. Les fortes précipitations en automne et au printemps sont dues à l’orientation nord-ouest à sud-est des Montes de Toledo, et plus particulièrement de la Sierra de Sevilleja.

Les vignobles sont plantés sur un coteau orienté nord/sud, offrant la meilleure végétation. Diverses pratiques de conduite en vert, telles que l’épamprage et l’éclaircissement des grappes, sont employées pour obtenir les meilleurs raisins.

DÉLIMITATION DE L’APPELLATION

La zone délimitée de l’AOP «Rosalejo» est située dans les municipalités d’Anchuras (Ciudad Real) et de Sevilleja de la Jara (Tolède).

CÉPAGES

Garnacha tinta, syrah  et tempranillo

RENDEMENTS MAXIMAUX

Syrah ; 6 000 kilogrammes de raisins par hectare; 40,80 hectolitres par hectare.

Tempranillo et Garnacha : 8 000 kilogrammes de raisins par hectare; 54,4 hectolitres par hectare.

PRATIQUES CULTURALE ET ŒNOLOGIQUES

Pour consulter le descriptif complet de l’appellation, cliquez sur le lien suivant: ROSALEJO DO

Source : JO C du 7.2.2024

L’appellation Valdadige / Etschtaler DOC est réservée au vin tranquille et au vin pétillant, élaborés dans l’appellation qui se situe dans le Trentin-Haut-Adige.

Élargissement de la zone de production des raisins

Élargissement de la zone de production des raisins aux aires viticoles de l’ancienne commune administrative de Nave S. Rocco (aujourd’hui Terre d’Adige).

Motifs: ces aires, d’une superficie d’environ 50 hectares, sont situées au cœur du Val d’Adige, au milieu de la zone de production de l’AOC «Valdadige», mais elles ne sont actuellement pas incluses dans le cahier des charges.

Élargissement de la zone de vinification

Élargissement de la zone de vinification à l’ensemble du territoire des provinces de Trente et de Bolzano.

Motifs: certaines unités de production traditionnelles peuvent justifier l’élargissement de la zone de vinification de l’AOC «Valdadige» à l’ensemble du territoire des deux provinces, comme c’est déjà le cas pour la province de Vérone. En outre, il est jugé nécessaire d’aligner autant que possible la zone de vinification sur la zone d’élaboration des vins pétillants, qui couvre déjà l’ensemble du territoire des trois provinces.

Pour consulter le descriptif complet de l’appellation, cliquez sur le lien suivant: VALDADIGE / ETSCHTALER DOC

Source: TTB (Alcohol and Tobacco Tax and Trade Bureau) le 15 mars 2024.

L’APPELLATION

L’appellation se situe dans   San Francisco Bay AVA, elle-même située dans la large AVA Central Coast AVA et s’étire dans la partie est de la Baie de San Francisco. L’AVA de San Francisco Bay et l’AVA de Central Coast ont été élargies pour englober l’intégralité de la nouvelle appellation qui partage une frontière commune avec la San Fransoco Bay AVA et la Central Costa AVA.

L’AVA de la côte centrale couvre un total de 676 km2 (261 miles carrés), soit 67 642 hectares (167 146 acres).

TTB via Wine Wit and Wisdom

TTB via Wine Wit and Wisdom

HISTOIRE

 L’histoire de la culture du raisin et de la vinification du comté de Contra Costa remonte avant la prohibition. Les premiers raisins ont été plantés à Brentwood en 1846. En 1916, le comté de Contra Costa abritait 2 430 hectares (6 000 acres) de raisins avec 2 700 000 vignes individuelles. En 1920, il y avait quinze établissements vinicoles dans la région. Quelques vignoble ont survécu à la Prohibition, mais la plupart  ont disparu. Néanmoins, Viano Vineyards est désormais dirigé par des membres de la quatrième et cinquième génération de la famille Viano.

Des plantations plus contemporaines ont véritablement commencé dans les années 1990, Bloomfield Vineyards et Hannah Nicole Vineyards étant parmi les premiers à réaliser de nouvelles plantations. Shadow Brook Winery a été créée en 2005 à Walnut Creek, au pied du mont Diablo.

L’urbanisation a limité la taille, mais n’a pas arrêté, les plantations plus contemporaines dans et autour de Martinez.

En 2011, un groupe de vignerons qui se réunissaient de manière informelle depuis plusieurs années auparavant a créé l’Association des vignerons de Contra Costa pour reconnaître la région viticole. L’association compte actuellement treize domaines membres et quatre vignerons membres. L’association compte également dix-neuf membres associés et membres dégustateurs, entreprises et particuliers qui reconnaissent et soutiennent Contra Costa en tant que région viticole distinctive.

TOPOGRAPHIE

La zone viticole de Contra Costa présente un terrain  plat avec une pente généralement inférieure à 5 % par rapport aux régions plus montagneuses du sud et de l’ouest. Ce terrain est interrompu par endroits par des collines allant jusqu’à 30 %, mais généralement avec des pentes comprises entre 5 et 20 %. La majeure partie du terrain se trouve à moins de 30 mètres (100 pieds) avec presque toute la zone à une altitude inférieure à 300 mètres (1 000 pieds). Les zones dépassant 100 pieds-mer se trouvent généralement le long des limites de la zone viticole à l’ouest et au sud et dans la ligne de crête centrale. En comparaison, les élévations à l’ouest dépassent 400 mètres (1 300 pieds) tandis que les élévations croissantes au sud culminent avec le mont Diablo à  1173 mètres (3 849 pieds).

La viticulture dans cette zone se trouve sur les pentes plus douces à des altitudes plus basses, par opposition aux pentes plus raides et plus élevées à l’ouest et au sud.

CLIMAT

L’AVA de Contra Costa connaît en moyenne 3 000 à 4 275 DJC (degrés-jours de croissance) au cours d’une saison de croissance, marquant la région comme une région relativement chaude (et parfois très chaude). La zone viticole de Contra Costa se distingue des parties occidentales du comté de Contra Costa, y compris Lamorinda, par des températures plus chaudes. Pourtant, les températures dans la zone viticole de Contra Costa continuent d’être influencées par l’air côtier se déplaçant vers l’intérieur des terres. Cet air et les régimes climatiques associés à son écoulement à travers le détroit de Carquinez réduisent l’influence du brouillard que l’on retrouve plus couramment dans des endroits comme El Cerrito, tout en offrant des températures modérément plus fraîches.

SOLS

La zone viticole de Contra Costa est une zone composée de divers types de sols, bien qu’un modèle de sols profonds, bien drainés et souvent alluviaux soit présent. Ces sols sont généralement classés comme étant de nature alluviale, soit sur des cônes alluviaux, sur des terrasses alluviales, sur des plaines inondables ou le long des eaux côtières.

Le sol le plus courant dans l’AVA est l’argile « Capay », qui est particulièrement prédominante dans les régions agricoles autour de Brentwood, mais également dans des poches de toute la zone viticole, y compris dans les vallées plus larges du centre-nord du comté de Contra Costa et dans des endroits autour de Bay Point. , Pittsburg et Antioche. Les sols Capay sont des sols profonds, modérément bien drainés à mal drainés, dérivés de matériaux sédimentaires parentaux. Ils sont courants dans les bassins d’inondation, les cônes alluviaux, les bassins interfans et le long des bords des bassins. Ils ont tendance à alterner entre très fermes et très collants, et se développent sous une alternance de saisons.

CÉPAGES ET ENCÉPAGEMENT

Les principaux cépages sont le zinfandel, la petite sirah, le mourvèdre, le cabernet sauvignon et le chardonnay.

On recense près de 700 hectares (1 700 acres)  de vignes, quelque  60 vignobles commerciaux et 14 exploitations viticoles.

SOURCE : JO C du 24.1.2024

«Chianti Classico» Gran Selezione

Le vin «Chianti Classico» portant la mention Gran Selezione est issu des raisins cultivés dans la zone de production délimitée et provenant des vignobles présentant, dans l’exploitation, la composition ampélographique suivante:

— Sangiovese de 90 % à 100 %. (Pas 80%-100% comme cela avait été annoncé)

En outre, les raisins des cépages colorino, canaiolo, ciliegiolo, mammolo, pugnitello, malvasia nera, foglia tonda, sanforte peuvent contribuer à la production, ensemble ou séparément, jusqu’à un maximum de 10 % de la superficie inscrite dans le casier viticole.

Les dispositions ci-dessus entreront en vigueur à partir de la 5e récolte suivant la date d’approbation de la présente modification du cahier des charges. Jusqu’à cette date. Afin de garantir que tous les producteurs qui utilisent actuellement des cépages internationaux disposent d’un délai suffisant pour adapter leur base ampélographique, il est proposé d’accorder un délai de cinq récoltes successives après la date d’entrée en vigueur de la proposition.

Les vignobles conformes aux dispositions du cahier des charges en vigueur doivent également être considérés comme aptes à la production du vin «Chianti Classico» Gran Selezione.

À partir de la cinquième année, les cépages internationaux ne seront plus autorisés pour l’élaboration du Chianti Classico Gran Selezione.

Le Chianti Classico Gran Selezione peut uniquement être obtenu à partir de raisins produits sur des vignobles gérés par la société assurant la mise en bouteille.

Motifs:

Cette modification diversifie considérablement la mention Gran Selezione et s’ajoute à l’utilisation du nom de l’unité géographique supplémentaire, ce qui renforce la particularité de cette mention traditionnelle pour le vin «Chianti Classico».

Un autre élément fondamental de cette proposition de modification réside dans le lien avec le territoire que le type Gran Selezione doit incarner. En ce sens, les cépages autochtones et le sangiovese sont sans aucun doute plus démonstratifs et plus représentatifs de la zone de production, des traditions et des vignobles du Chianti.

Les données recueillies au mois de mars 2021 montrent qu’il existe sur le marché 182 vins Gran Selezione provenant de 154 entreprises. Ce chiffre témoigne d’une large diffusion auprès de nos viticulteurs qui, en à peine 6 ans d’existence de ce nouveau type, se sont mobilisés pour mettre sur le marché́ un produit caractérisé par pas moins de 30 mois de vieillissement.

En ce qui concerne la composition ampélographique, il ressort de l’analyse des fiches techniques disponibles que le Sangiovese est présent à plus de 90 % dans l’assemblage de 92 % des vins Gran Selezione. En outre, la présence de cépages dits internationaux (tels que le Merlot, le Cabernet sauvignon et la Syrah) ne concerne que 15 % de la totalité des vins Gran Selezione.

Dès lors, la modification apportée au cahier des charges ne fait que définir le mode de production du vin «Chianti Classico» Gran Selezione que les viticulteurs appliquent déjà à l’heure actuelle. Les vins présentant la composition ampélographique proposée ont par ailleurs tous été certifiés

Caractéristiques œnologiques et culturales

Titre alcoométrique volumique total minimal: 13,00 % vol.; (12,5 % vol pour le Riserva)

Extrait non réducteur minimal: 26,0 g/l.  (25 g/l pour le Riserva)

Acidité totale minimale : 4,50 grammes par litre, exprimée en acide tartrique (idem pour le Riserva)

Acidité volatile maximale (en milliéquivalents par litre) : 20,00 mg/l (idem pour le riserva)

Le Chianti Classico Gran Selezione peut uniquement être obtenu à partir de raisins produits sur des vignobles gérés par la société assurant la mise en bouteille.

Élevage : minimum 30 mois.(Chianti Riserva: 24 mois)

Rendements

«Chianti Classico» (y compris avec les mentions Riserva et Gran Selezione) : 52,50 hectolitres par hectare  ou 7 500 kilogrammes de raisins par hectare.

Étiquetage

Pour le vin «Chianti Classico» portant la mention Gran Selezione, il est permis de faire figurer sur l’étiquette l’une des unités géographiques supplémentaires suivantes, qui se réfèrent aux zones d’où proviennent effectivement les raisins dont est issu le vin

  1. Castellina
  2. Castelnuovo Berardenga
  3. Gaiole
  4. Greve
  5. Lamole
  6. Montefioralle
  7. Panzano
  8. Radda
  9. San Casciano
  10. SanDonatoinPoggio
  11. Vagliagli

Les unités géographiques Lamole, Montefioralle et Vagliagli ne peuvent être mentionnées sur l’étiquette qu’à partir de la fin de la troisième année suivant l’entrée en vigueur de la présente modification du cahier des charges.

À la fin de cette période, les exploitations dont les vignobles sont situés sur ces unités et qui, pendant au moins une récolte au cours des trois années précédentes, ont fait figurer sur l’étiquette le nom des unités Greve ou Castelnuovo Berardenga peuvent continuer à le faire de manière exclusive, et ce, à titre définitif, à condition que ce choix soit communiqué au Consorzio di tutela et à l’organisme de certification compétent.

Pour l’étiquetage et la présentation des vins «Chianti Classico», il est permis d’utiliser des indications faisant référence à des noms, des raisons sociales ou des marques privées, à condition qu’il n’y ait pas de confusion avec les unités géographiques supplémentaires, sous réserve du respect des droits acquis et pour autant qu’elles n’aient pas un sens élogieux et qu’elles ne soient pas susceptibles d’induire le consommateur en erreur.

En ce qui concerne l’étiquetage et la présentation du vin «Chianti Classico» Gran Selezione, le nom de l’unité géographique supplémentaire devra figurer sur l’étiquette dans le même champ visuel que les mentions obligatoires.

L’unité géographique supplémentaire devra suivre la mention traditionnelle Gran Selezione.

Les unités géographiques supplémentaires doivent figurer dans une taille de caractères inférieure à celle utilisée pour l’appellation «Chianti Classico» et la mention Gran Selezione.

Motifs:

Les principes fondamentaux sur lesquels se fonde la proposition d’ajouter des unités géographiques supplémentaires pour l’AOP «Chianti Classico» peuvent se résumer comme suit:

Reconnaissance œnologique; facteurs historiques; importance œnologique; caractère facultatif.

Les unités géographiques Lamole, Montefioralle et Vagliagli nécessitent une période plus longue pour gagner en reconnaissance et en importance œnologique, ce qui est indispensable pour qu’elles s’intègrent de manière homogène et cohérente aux huit autres mentions, raison pour laquelle il est demandé qu’elles puissent être mentionnées sur l’étiquette trois ans après l’entrée en vigueur du cahier des charges.

Le projet sera dans un premier temps limité au seul type Gran Selezione, qui présente la caractéristique de provenir de raisins récoltés dans des vignobles possédés ou cultivés par la société assurant la mise en bouteille (article 4). En substance, ce type de vin ne peut pas être commercialisé en vrac et doit donc être entièrement produit par la société assurant la mise en bouteille. La proposition actuelle de modification du cahier des charges visant à indiquer les unités géographiques uniquement pour ce type de produit permet de l’associer directement avec le territoire d’origine et de transmettre au consommateur une information et un message clairs.

Ce choix contribuera dès lors à renforcer, justement dans la phase initiale délicate du projet, l’objectif poursuivi par l’indication des unités géographiques supplémentaires, à savoir de faire le lien entre le vin et son territoire spécifique, de représenter l’excellence du territoire et de rivaliser avec les plus grands vins italiens et étrangers.

Pour consulter le descriptif complet de l’appellation, cliquez sur le lien suivant: CHIANTI CLASSICO DOCG